Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > BRICS élargi, une cohésion tenant à une loyauté affichée pour la façade.

BRICS élargi, une cohésion tenant à une loyauté affichée pour la façade.

L’élargissement de 2023 que l’éveil de l’Afrique induit à une autre mondialisation.

samedi 26 août 2023, par N.E. Tatem

Peu importe que penseront les analystes et nos lecteurs, la cohésion des BRICS est fragile. Voire, le "terme commun" n’a pratiquement jamais existé au sein du bloc semblant bien soudé. Alors que les dirigeants du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ont tenté de faire preuve d’unité lors du 15ᵉ sommet à Johannesburg, le groupe n’est pas aussi consolidé que comme le montre l’événement majeur du continent et telle que la rhétorique, noble employée par la suite, le suggère.

Après le 15ᵉ sommet des BRICS, tenu en Afrique du Sud les 22 et 24 août, le nouveau bloc représente désormais environ 46 pour cent de la population mondiale, 29 pour cent du produit intérieur brut mondial en termes nominaux et 37 pour cent du PIB mondial à parité de pouvoir d’achat. Une mutation qui garde le cap de réduire l’hégémonie occidentale.

C’est la fin d’une version de la coalition en prise avec les pays de l’Occident qui, lors de la conférence de Berlin de 1884-1885, partagea le Monde en colonies. La tenue d’une rencontre à la fois décisive, car consolidant la confiance acquise par le groupe auprès de nouvelles nations, et surtout l’élargissement convoité par certains pays à l’horizon incertain, l’Afrique porte la nouvelle époque.

Quel coefficient de l’Algérie dans l’équation des BRICS ?

La vision adéquate des BRICS, en tant que défenseurs des besoins et des préoccupations des peuples du sud, ne peut être les mains de nations impuissantes ou non rayonnantes avec justesse et valeurs. Ainsi est prise en compte, la nécessité d’une croissance économique bénéfique aux citoyens, avec un développement durable et des vraies réformes des systèmes multilatéraux.

Avant d’aller plus loin dans ce commentaire, sachons que les Brésiliens ont montré des niveaux de suspicion similaires à l’égard de la coopération avec la Chine. Alors que 50 % des Brésiliens interrogés ont déclaré que Pékin ne prendrait pas en compte les intérêts de leur pays, 67 % ont exprimé peu ou pas de confiance dans la capacité de Xi Jinping à faire ce qu’il fallait sur la scène politique mondiale. Cela signifie que 48 % des Brésiliens interrogés ont une opinion très, ou plutôt, négative de la Chine, contre seulement 27 % en 2019.

À la fin de cet article, nous avons traduit l’intervention devant l’assistance et les médias du président Cyril Ramaphosa annonçant les résultats du XVe sommet des BRICS, 24 août 2023. Il a indiqué que l’ajout de six nouveaux membres n’est que le début du processus d’expansion du bloc, laissant la porte de l’élargissement ouverte. L’accord sur les principes directeurs, les normes, les critères et les procédures du processus d’expansion des BRICS a été en discussion depuis un certain temps…

D’emblée, il faut préciser, les six nouveaux membres ne le seront officiellement qu’après 2023. Ils avaient bien des atouts majeurs par rapport à d’autres prétendants. Ils représentent environ 10 pour cent du PIB global du groupe, l’Arabie saoudite étant la seule économie d’un billion de dollars parmi les nouveaux entrants.

Communication stratégique à l’ère d’Internet, les BRICS modèle du futur.

Pour les nouvelles présences, modestie bien contenue, il est intéressant de noter que les nouveaux ajouts ne font pas beaucoup bouger les choses dans aucune des deux catégories, à l’instar des nouveaux BRICS qui continueront d’être dominés par la Chine et l’Inde, tant en termes de population qu’économique.

En ouvrant un nouveau chapitre parsemé de moult efforts et au sentier sinueux, afin de construire un monde juste, et de fixer des rapports également inclusifs pour la prospère commune, l’Afrique éclaire ce dessein de 2023 pour les pays du BRICS.

A l’évidence, l’exemple frappant que la Chine soit perçue d’un point de vue assez critique par certains membres des BRICS, comme les Indiens en particulier ayant une vision très critique de leur puissant voisin, n’est pas le seul péché. L’élargissement a laissé une indélébile traînée de poudre exposée aux étincelles lumineuses !

Infographic: Friend or Foe? How BRICS Partners View China | Statista You will find more infographics at Statista

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : BRICS

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?