Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > La guerre froide perdure avec USA et Russie sur le champ d’Ukraine.

qrcode:https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4407 TRADUIRE cette page :
La guerre froide perdure avec USA et Russie sur le champ d’Ukraine.

Les marchands d’armes créent des conflits pour placer leurs produits.

mardi 10 janvier 2023, par Rebel Kazimir

Les États-Unis font croire à ceux qui colportent leurs cinglées balivernes, qu’ils ne sont pas un « participant » à la guerre en Ukraine. Mais les faits, comme le faramineux soutien financier et la présence du fils du locataire de la Maison Blanche dans des affaires, démontrent leur responsabilité. Rapprocher l’OTAN des confins russes obéit à une géostratégie fastidieuse de desseins explicables.

La nouvelle guerre froide prolonge l’ancienne et cette fois c’est Internet qui constitue un champ d’application et de duel sur l’échiquier international. Les mêmes acteurs antécédents restent dans l’arène de la confrontation qui est plus exacerbée. Si la dimension virtuelle est investie par des forces en rivalité, sur les sols l’ingérence des Etats-Unis est exposée et ses opposants est dissimulée.

Qui gagne des desseins géostratégiques et de l’élargissement de l’OTAN ?
2 janvier 2022

Les USA traitées de « république bananière » ont transité par le règne de Donald Trump qui est considéré parvenu à la tête du pays avec l’aide des hackers russes. Toutes les difficultés que croisent quelques parts les pays occidentaux, comme auprès des anciennes colonies, sont indiquées comme des assailles russes en cas de guerre et chinoises sur le plan commercial.

Les coûts des guerres que la grande puissance américaine engage pour mettre à sa solde des contrées et des populations sont couvertes par l’impression du billet vert, une planche à billets titanesque. Cette monnaie limite énormément le troc entre les richesses qui ont toutes des valeurs calculables et d’échanges équitable.

Mais les vassaux, en Europe notamment, se retrouvent complaisants, comme conditionnés, associés aux conquêtes et agressions. Ils se précipitent à confirmer qu’ils y ont intérêt de suivre, voire de détruire le communisme surtout, sous prétexte de sauver le monde qu’ils confondent avec des intérêts inavoués. Leur cadre est l’alliance qui, l’OTAN, internationalise les belligérances armées.

L’utilisation du missile HIMARS le jour du Nouvel An, pour tuer et blesser plusieurs centaines de soldats russes, avec un tir de l’est de l’Ukraine envoie le message différent de l’innocence des USA dans ce conflit en Europe. Les multitudes d’aides à l’Ukraine restent incontrôlables quant à leur usage, quand des groupuscules terroristes trouvent des armes dans les marchés informels.

La relation bilatérale la plus étroite depuis des centaines d’années d’histoire est celle de la Russie et de la Chine. Les concurrents à cet accord entier sont États-Unis et leurs alliés occidentaux qui ont déjà jeté leur dévolu pour esquinter des nations, comme la Vietnam, l’Afghanistan, l’Irak et d’autres encore. Maintenant plus isolés en même temps que Moscou et Pékin construisent de bons rapports.

Les néonazis se déchaînent en Ukraine !
lundi 20 avril 2015

La géographie concentre actuellement un pugilat géopolitique en Ukraine, mais le risque de provoquer un conflit en mer Noire est bien là et figure comme extension plausible sur la région. La rivalité retenue pour Taïwan risque de provoquer un autre conflit dans le détroit de Taïwan, voire qu’il est déjà et même inévitable au regard de l’absence d’un arbitrage juridique.

D’autres points chauds dans le Monde donnent une lecture des enjeux et des rapports de force actifs entre les puissances hégémoniques. Le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-Ouest constituent d’autres sources de tension et des fiefs où couvent les affrontements et où on retrouve les Etats-Unis encore assez interventionnistes.

Biden aurait dû revenir à l’accord nucléaire iranien au début de son administration. Au lieu de cela, l’administration démocrates, post-Trump, a parlé de réécrire l’accord. Et l’Iran s’y est opposé de manière prévisible. Israël a installé un dangereux gouvernement de droite, mais le Pentagone se réfère maintenant à l’Etat hébreu comme son « principal partenaire stratégique ».

Biden a menacé de faire de l’Arabie saoudite un « paria » à cause de Khashoggi, agent de liaison de la CIA et journaliste au Washington-Post. Au lieu de cela, il est allé chapeau dans la main à Riyad et a négocié 4 milliards de dollars de ventes d’armes, les USA en sont 1er commerçant de ses outils de guerre. Ryad est aussi un partenaire dans le financement des démarches d’éclaircissement à la fois anti-Russie et contre la Chine

Dans la même zone du Monde, moult problèmes. La Syrie et le Liban sont des États aux institutions défaillantes. Et où les populations invitent à l’ingérence étrangère quand s’absente les libertés. Les nouvelles pressions régionales sur la stabilité et les défis de la dissuasion vis-à-vis de la Russie et de la Chine ne sont pas de bon augure pour une arène internationale plus prévisible ou pacifique.

31 autres pays de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (NATO) consacrent d’énormes sommes d’argent pour contenir la Russie, d’une part. De l’autre, il y a l’augmentation des budgets de défense d’États asiatiques tels que le Japon, la Corée du Sud et Taïwan qui ciblent la Chine. Ce climat des pays clés d’Europe et d’Asie qui soutiennent les intérêts de sécurité nationale des États-Unis, est similaire, voire le même, de celui la guerre froide débuté après la seconde guerre mondiale.

Photographie de la Maison Blanche, domaine public

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Nos articles anciens et nouveau sur l’Ukraine

     

Recommander cette page

Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?