POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


LES ALGERIENS outragés PAR LA VOYOUCRATIE !



UN APPEL A LA FITNA DE BOUGUERRA SOLTANI.


mercredi 2 mars 2011
par N.E. Tatem


La piété fanatique conduit aux égarements que la divinité couvre, autorise et même incite à les emprunter comme les sentiers de la haine envers d’abord le prochain des êtres et surtout le concitoyen. Sur facebook un ministre de la coalition présidentielle algérienne, publie un poste comme une grenade balancée sur un stock de fûts de carburant au passage d’une caravane de pèlerins réfractaires.

Ministre d’Etat sans portefeuille, il adosse totalement la malversation de la constitution algérienne qui engendré le 3ème mandat illégal de Bouteflika. Bouguerra conclut son sujet avec des percepts d’une morale digne de l’inquisition révolue. Il profère des offenses à l’encontre du peuple algérien, car la mouvance dont il relève est en perte de vitesse Auprès de l’opinion locale, régionale et arabe. Comme jamais aucun sbire, du sérail et des criminels du « Fascislamime », n’a osé les formuler auparavant.

الشعب الذي صفق لبن بلة وعند الإنقلاب عليه صفق لبومدين. الشعب الذي انتخب جبهة الانقاذ بأغلبية ساحقة وبعدها انقلب عليها وإنتخب زروال. الشعب الذي انتخب الرئيس بوتفليقة بأغلبيته واليوم يلجأ للتدمير والتحطيم والتكسير. الشعب الذي لا يعرف كيف يطالب بحقوقه ولا يتقن الا العنف. الشعب الذي لا يحترم أولي الأمر فيه وعليه. الشعب الذي لا يحترم دينه وترى الفساد الأخلاقي قد عمّ. الشعب الذي أغلب فتياته كاسيات عاريات. واغلب فتيانه من المدمنين واللصوص والمجرمين. هل يمكن أن نعول عليه؟؟؟؟؟؟ فالتغيير أخلاق وسلوك قبل أن يكون ممارسة سياسية.

La démocratie algérienne étant formelle, non encore obéissante à des règles que l’universalité a décliné comme une civilité d’abord. Et nous en sommes avec un primitif qui a l’animosité à baragouiner, voyant passer les contestataires à une autre page de l’Histoire.

La situation algérienne permet aux despotes de déclamer de telles injures, afin d’enflammer davantage les agitations que de leurs prodiguer des éclairages, ou bien de tenter de les obstruer. Une provocation passible de tribunaux, pour les dirigeants avec lesquels il collabore à à asservir le peuple.

L’anéantissement du mouvement intégriste dans le monde arabe lors des dernières révolutions, ébauche pour les islamistes une déchéance idéologique au sein des peuples qu’ils ont noyautés. Au niveau international la secte nébuleuse est largement honnie, comme elle a gravement terni l’image de l’islam tant chez les croyants que les opinions qui avaient une certaine sympathie envers la dernière révélation monolithique.

Le but déclaré par cette calomnie des algériens, est un appel à sanctionner les citoyens algériens. Un appel au bras armé des islamistes qui sont isolés dans l’action politique actuelle, et géographiquement écartés au niveau du grand désert. L’objectif avéré, des propos de ce nervi consiste à verser l’huile sur le feu. Afin que les terroristes qui mettaient sur la défensive les démocrates algériens, reprennent du service.

Comme c’est une intrigue dans la mauvaise gouvernance à la « Kadhafienne » qui a le désire patent de massacrer le peuple libyen. Ce « post » mis sur sa page facebook, reflète le grand désarroi, du divorce du peuple algérien avec l’ancien système qui a scindé à ses rangs la tendance du fascisme vert.

Officiant aussi comme président du parti islamiste du « Mouvement de la société pour la paix » il dit « les Algériens ne respectent même pas leur religion et se vautrent dans l’immoralité ». A se demander de quelle piété se croit-il avoir mandat ? De ce propos, il s’agit d’une prise de position qui relève exclusivement du créateur. En islam, s’associer (Mouchrik) à un jugement divin est apostasie. Mais les intégristes liés à l’islam se considèrent à la fois secrétaire du prophète et d’Allah, intangibles alors qu’ils sont humains égaux devant leur dieu.

C’est le cas aussi de son attaque en règle contre les femmes algériennes, à la veille du 8 mars. Il les traite de « débauchées ! » Quant à l’avanie répartie aux hommes est qu’ils sont « des toxicomanes et des malfaiteurs ! »

« Les Algériens ont voté pour le FIS en 1991 avant de se retourner contre lui pour élire Zeroual » dit-il, histoire de regretter les islamistes qui allaient faire de l’Algérie une base de tous les terrorismes. Et concernant l’actuel président, il souligne sa connivence « Le peuple Algérien a élu majoritairement Abdelaziz Bouteflika et aujourd’hui il recourt à la destruction et à la casse ». N’a-t-il une main la falsification de la constitution qui a dévoyé la colonne vertébrale des institutions algériennes ?

Il avait soutenu le 3ème mandat anticonstitutionnel du raïs !