POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Un éminent scientifique du nucléaire d’Iran abattu dans une frappe.

Un éminent scientifique du nucléaire d’Iran abattu dans une frappe.

Une embuscade effrontée et bien préparée, de mains expertes.

vendredi 27 novembre 2020, par N.E. Tatem

Il n’y a pas qu’Israël et les Etats-Unis qui se réjouissent de l’élimination physique de Mohsen Fakhrizadeh, l’éminent responsable et scientifique du programme nucléaire iranien. Il a été abattu, ce vendredi 27 novembre 2020, alors qu’il était à bord de sa voiture, lors d’une embuscade qui a la signature d’une préparation minutieuse. L’Etat hébreu assume qu’il coupe les têtes pensantes du régime de Téhéran. Mais des pays arabes de la région du Moyen-Orient sont pleinement satisfaits d’une telle opération qui a toutes les indications d’être militaire.

Ecouter l’article.

Ce n’est guère la 1ère et ne sera certainement pas la dernière élimination des ingénieurs iraniens qui travaillent dans le programme nucléaire. Des hommes armés ont attendu le long d’une route, d’une bourgade du pays profond. Des personnes armées ont attaqué M. Fakhrizadeh alors que sa voiture traversait la ville rurale d’Absard, dans la région de Damavand, selon les médias officiels iraniens et la télévision d’État.

- La guerre secrète d’Israël contre le nucléaire iranien.
18 FÉVRIER 2009

Le scientifique est considéré comme le plus important, voire le cerveau mais à chaque frappe du genre létale c’est une éminence, du programme nucléaire iranien. Les services de renseignement américains et israéliens voient en lui le manager des travaux secrets de conception d’une ogive atomique. Il a été abattu dans une embuscade ce vendredi 27/11/2020, alors qu’il déplaçait dans un véhicule dans le nord de l’Iran. Information que les médias d’État iraniens ont rapportée.

Photographie publiée par l’agence de presse semi-officielle Fars. Elle montrant la scène où Mohsen Fakhrizadeh a été tué vendredi à Absard, une petite ville juste à l’est de la capitale, Téhéran, Iran.

Dernièrement le président sortant des Etats-Unis, Donald Trump, avait songé organiser une frappe en Iran. Mais il a été dissuadé par son entourage qui lui conseillé de la retenue, comme pour lui proposer une autre forme d’intervention. Les responsables iraniens, qui soutiennent depuis longtemps que leur programme nucléaire est strictement pacifique et non armé, ont qualifié l’attaque d’acte de terreur et ont juré de se venger.

Les réactions pleuvent, dans le Monde, pour ce meurtre qui exacerbe encore la colère des durs du régime iranien. Ces derniers perçoivent, à travers cet acte, un revers pour leurs projets nucléaires. Les Mollahs qui ne sont pas crus, pour leurs déclarations de travaux sans dessein militaire.

Gravement atteint puis il a succombé à ses blessures.


Certains analystes qui se sont exprimés à chaud, après le coup, croient que cette frappe ciblée compliquera le travail à Joe Biden qui compte reprendre l’accord de 2015, piloté par Obama. Elle aura même des conséquences sur le réchauffement promis par le fraichement élu pour la Maison Blanche.

Des terroristes ont assassiné aujourd’hui un éminent scientifique iranien, ainsi s’est exprimé sur Twitter Javas Zarif, le chef de la diplomatie iranienne. Cette lâcheté comporte de sérieuses indications du rôle israélien. Elle montre un bellicisme désespéré des auteurs. L’Iran appelle la communauté internationale, et en particulier l’UE, à mettre fin à leur honteux double standard et à condamner cet acte de terreur d’État.

Il était le scientifique nucléaire le plus expérimenté et était censé être responsable du nucléaire le plus secret d’Iran. Certains observateurs qui s’intéressent au programme iranien disent qu’il laisse un vide. Dans l’organigramme du régime, il est également officier supérieur du Corps des gardiens de la révolution islamique.

Il serait âgé aurait 59 ans. En dépit de sa discrétion, il a été touché et se savait ciblé. Des documents nucléaires iraniens volés par Israël permettent le traçage du personnel. Selon le New York Times, des responsables américains dont deux du renseignement ont déclaré qu’Israël était derrière l’attaque. Il considéré comme le cerveau du programme d’armes nucléaires iranien pendant ces deux dernières décennies.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : Iran

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don