POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, (...) > Par où le SRAS-CoV-2 s’installe dans des cellules précises.

Par où le SRAS-CoV-2 s’installe dans des cellules précises.

Une étude des données a défini les chemins et la destination du virus.

mardi 28 avril 2020, par Gros Emile

Ecouter l’article.

L’une des premières idées sur le COVID-19 a été faite sur son passage par la cavité nasale. Ce tissu interne au visage, constamment humecté et équivalent à une truffe d’animal établissait la voie fécale-orale de prédilection à plusieurs virus. Ils commencent en une apparence allergique, par provoquer la réaction d’éternuement. Là une protéine réceptrice qui a pour acronyme "ACE2" et la protéase "TMPRSS2" qui lui est enjointe, active la pénétration du SRAS-CoV-2.

Définir comment le SRAS-CoV-2 s’introduit dans un organisme humain c’est un pas de connaissance, pour lui obstruer le chemin de s’installer et de se multiplier dans les poumons. L’hôte principal du corps humain sont les cellules, avec des éléments protéiniques primo-récepteurs. Ces facteurs sont identifiés et même situés, ce qui suppose clairement la manière d’accès et de transmission.

- A Singapour, la 2ème vague du COVID-19 frappe les migrants.
21 avril 2020

Selon les scientifiques à l’origine de cette découverte, leur travail (ICI) aidera à trouver des méthodes plus efficaces de traitement et de diagnostiquer le terrible mal appelé COVID-19. Ils ont constaté que de toutes les cellules des voies respiratoires, disposent d’une concentration des deux protéines. Elles sont encore plus élevées dans les cellules caliciformes impliquées dans la production de mucus.

«  … ce qui en fait la voie d’infection initiale la plus probable  », a déclaré l’auteur principal Varadon Sungnak, le chef de l’équipe internationale de scientifiques qui a réussi à identifier les deux types de cellules du nez, qui ont des concentrations les plus élevées des protéines ACE2 et TMPRSS2.

Les cellules ciliées du nez plus ciblées. Elles sont parmi les premières parties de l’être où la localisation des tissus, spécialisés dans la synthèse du mucus, contribuent à la prolifération du virus. Sur et dans la muqueuse nasale, il prend pieds et se propage, voire se multiplie pour passer à d’autres personnes.

L’un des atouts pour contrecarrer la pandémie, avec la prise de médicaments ou bien l’usage des vaccins, ceux administrés par voie intranasale peuvent être très efficaces et ils limiteraient la propagation de l’infection, selon l’étude que nous avons consultée. Apparemment le prélèvement par l’écouvillon (ressemblant au coton-tige) a des performances en matière dépistage.

- A New York, c’est par métro que le SRAS-CoV-2 a été propagé.
19 avril 2020

Des protéines identifiées ACE2 et TMPRSS2 présentes à la fois dans les cellules de la cornée de l’œil et dans la membrane muqueuse de l’œsophage, de l’iléon (partie pré-finale de l’intestin grêle) et du côlon, servent à l’accueil du virus, d’après les auteurs de l’étude qui ont trouvé donc de nouvelles voies pénétration du COVID-19 dans le corps.

Cela indique d’autres entrées possibles de l’infection qui seraient donc à travers les yeux et les canaux lacrymaux, après qu’également la transmission était connue par la chemin fécale-orale (bouche). Et dans la présentation l’accès du virus par rectum n’est pas à écarter. Dans une publication de « sciencedirect », consulter ICI, l’entrée aux cellules du SRAS-CoV-2, revient bien à l’ACE2 et au TMPRSS2. Elle peut être bloquée par un inhibiteur de protéase cliniquement prouvé.

Dernier jour de l’année 2019, 31 décembre, les responsables chinois ont informé l’OMS du cas de pneumonie inconnue à Wuhan, partie centrale du pays (province du Hubei) assez ouverte, comme toute la Chine, sur le Monde. Les identifications d’un nouveau type de coronavirus, ont alerté l’OMS. Elle a reconnu l’épidémie comme une urgence d’importance internationale, au regard des échanges chinois, et a désigné officiellement la maladie covid-19.

Vue microscope, photo Reuters NIAID

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don