POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > 2è Partie : La biométrie, le système qu’exploite la reconnaissance (...)

2è Partie : La biométrie, le système qu’exploite la reconnaissance faciale

Le smartphone reconnaît son propriétaire et les traits fins des yeux vous différencient...

 

mercredi 11 octobre 2017, par N.E. Tatem

C’était l’empreinte digitale. Mais précipitée vers la reconnaissance faciale, l’identification des personnes respire pleinement les technologies qui bougent sous même le regard du grand et large public. Même si plus amples et fastidieuses sont les innovations d’un autre genre, certaines même tenues secrètes, la problématique des systèmes d’exploitation des réseaux sociaux ou de la surveillance des lieux, cherche des solutions jugées déjà à portée de tous...

Voir en ligne : Notre précédent sujet : Reconnaissance faciale : culture expérimentale sur champs informatiques

Dans une dépêche de l’AFP, il est relaté que les autorités chinoises utilisent la reconnaissance faciale pour humilier publiquement les piétons indisciplinés parmi ses citoyens, notamment ceux qui ne respectent pas les indications de la voierie. La même fonctionnalité, à partir du visage de l’utilisateur, sera déployée par le plus grand réseau social du Web “Facebook”, selon nombreuses sources, pour la récupération, par leurs propriétaires, des comptes piratés.

Les exemples ne manquent pas où on compte utiliser la reconnaissance faciale pour améliorer les expériences d’exposition des populations à des actions, sous responsabilité individuelle, comme la gestion d’un compte bancaire. Elle s’adapte à la vérification biométrique déjà en vigueur au niveau des douanes, où on vérifie l’identité des voyageurs. En matière de sécurité, cette technologie a montré pleinement son efficacité en sécurité, où on identifie les criminels.

Voici un autre exemple, qu’on estime peu regrettable. Un propriétaire d’appartement parisien avait installé un dispositif qui permet de reconnaître les occupants des lieux. Il se fait informer instantanément en cas de non reconnaissance d’une présence qu’il devait approuver, tel pour le cas d’invité.

Le propriétaire avait accès aux images en temps réel et donc se faisait alerter en cas de présence d’intrus. C’est ce qui s’est passé exactement, selon un rapport officiel de la gendarmerie. Cette situation a permis aux forces de sécurité d’intervenir en plein cambriolage.

Au salon CEATEC de Tokyo, d’octobre 2017 tenu entre le 30 septembre et le 4, de nouveaux systèmes de reconnaissance faciale témoignent d’une avancée technologique indéniable. Ce sont vos émotions ou votre état de forme que votre visage peut trahir. On peut lire désormais votre état de santé pour conduire votre voiture.

Aussi lors de ce salon japonais, le plus frappant pour la reconnaissance faciale, la perfection au service de la sécurité publique est atteinte. La démonstration a été faite avec un système capable de trouver, à coup sûr ou presque des milliers de personnes connues dans des images de vidéosurveillance. Pour détecter des suspects recherchés, sur des millions de portraits, pour une fois une entreprise a persuadé de l’efficacité tout à fait parfaite de son système.

La reconnaissance faciale est dans le commerce un atout de marketing. Elle permet d’identifier un client régulier dès son arrivée et l’appeler par son nom avant même qu’il ne se présente. Le principe est simple : un capteur « saisit » un visage, le transforme en données numériques pour ensuite le comparer à une base de données, ces deux dernières opérations étant réalisées par un algorithme.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT