POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

La Chine menace la Corée du Nord de frappes des installations nucléaires

La félonie du régime du dernier rejeton de la dynastie Kim perd son meilleur allié

 

mercredi 12 avril 2017, par Azouz Benhocine

« La Chine a une ligne de fond qu’elle protégera à tout prix (entendre ligne rouge pour protéger son peuple) qui est, la sécurité et la stabilité du nord-est du pays... Si cette ligne de fond est touchée, la Chine emploiera tous les moyens disponible , y compris les moyens militaires pour riposter. » Ce passage d’un éditorial d’un journal militaire chinois peut étonner plus d’un. Pourtant les préoccupations existent sur les manœuvres militaires coréennes, de la part du voisin du Sud. Et comme les Etats-Unis sortent leurs griffes en vue d’une guerre, comme toutes celles qui s’en passent de la légalité internationale, l’évolution de la situation de cette région prend une nouvelle tournure...

Voir en ligne : Notre dossier : Corée

Les maladies infantiles du communisme, auxquelles Lénine a consacré un ouvrage qu’il a achevé le 12 mai 1920, sont multiples. Le leader de la révolution dont cette année 2017 est le centenaire, cita la seule pathologie du gauchisme. La forme maximaliste de l’inféodation des syndicats en cas de guerre et les comportements des parlements, notamment dans certains partis des pays de l’ouest européen. Mais d’autres déclinaisons de ces tares mettent au goût du jour les attitudes marxistes de genre inacceptable.

Comme en Corée du nord, une dynastie de renégats régnants sans vision humaniste est contraire à l’idéologie qui a enfanté bien des changements dans l’Histoire de la Terre. Ou bien les autres agissements antidémocratiques des inspections idéologiques pour lesquelles s’adonnent les PC, sont des maux que la critique léniniste n’a pas épargné. A propos de la Corée va-t-en-guerre, avec un guide qui n’est rien d’autre qu’un infidèle atteint de félonie, l’évolution de son régime ne convient plus à l’altruisme, auquel le communisme s’est philosophiquement consacré.

Si la Corée du Nord est maintenant menacée par les Etats-Unis, c’est la question du gendarme du Monde qui agit dans l’illégalité et sans l’accord de l’ONU, avec le prétexte du danger direct pour les USA. Cependant aucune approche humaniste ne peut être allouée à la défense de la Corée, devenue monarchie des Kim ! L’opacité, la frilosité et la paranoïa de ce régime n’a rien de communiste...

En effet la Corée du nord n’est pas Cuba dont l’isolement était une hostilité exogène, plus conditionnée par les haineux pirates du capitalisme qui remplissent les prisons américaines de pauvres. Cuba s’est consacrée au sport, à l’éducation et même à la médecine. La Chine, pourtant dite premier défenseur du voisin et même allié inconditionnel, vient d’avertir vraisemblablement sa protégée d’éventuelles frappes de ses installations nucléaires, ce qui est vraiment surprenant !

- Le syndrome du larbin lundi 14 juin 2010

L’information que la Chine menace la Corée pour ses ambitions, voire ses bricolages, en matière de technologie nucléaire de guerre, semble sortir directement d’une source « complotiste » ou un authentique « FakNews », comme scande le nouveau président américain. Mais c’est bien un éditorial du journal du tabloïd militaire, une publication du Global Times, détenu et exploité par le Parti communiste chinois. C’est le journal, sous l’égide de l’organe officiel « Le Quotidien du Peuple », qui le dit.

Dans cet article définissant une orientation politique, il est clairement dit que les activités nucléaires de la Corée du Nord ne doivent pas compromettre la Chine. Notamment les territoires du nord-est, si des impacts négatifs et dévastateurs peuvent découler des essais nucléaires qui sont illicites au regard de la réglementation internationale, du fait qu’ils invisibles et incontrôlables mais brandis. Le pays de Mao redoute des fuites pouvant causer une pollution. Ce qui vaut d’avertissement pour répondre avec force.

L’article est retiré de la publication chinoise de l’armée peuple, c’est-à-dire que son adresse Web (URL) n’est pas visible ou susceptible d’être consultée sur Internet. Mais Google a réussi à conserver une copie en cache, que nous donnons l’exclusivité de la consulter : lire ICI.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT