POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Destitution de Trump : caricature de médias mainstream

La guerre médiatique plus glaciale qu’au temps d’un monde bipolaire

dimanche 15 janvier 2017
par Hugo Mastréo


Le prochain président des Etats-Unis est sous chantage de la Russie, telle est la version répandue. Les médias qui ont publié des articles au sujet de frasques sexuelles de Donald Trump, reconnaissaient aussi implicitement que leurs sujets étaient non seulement infondés. Mais aussi qu’ils contenaient plusieurs erreurs factuelles. Ils font usage de la formule CNN, BuzzFeed et Cosmopolitan n’ont pas encore terminé avec les "Hacks" (piratage informatique) lors du vote qu’ils ont remettent une couche de mensonges insoutenables.

Voir en ligne : Notre dossier : USA Etats-Unis

Pour faire gagner Mme Clinton aux dernières présidentielles, en octobre dernier, un employé politique opérationnel dans les rouages et les médias, ancien de l’agence de renseignement britannique MI6, a été payé par les démocrates pour déterrer la saleté sur Trump. Ce même agent, avant cela, a été payé par les anti-Trump républicains lors des primaires, pour les mêmes manœuvres pour le faire perdre dans le choix des républicains.


- Bashar et Trump face aux monarchies clientes des armuriers 28 novembre 2016

Toujours sans la moindre preuve, il a produit un écrit rempli d’accusations explosives au sujet de la trahison de Trump. Aussi la corruption d’affaires que les escapades sexuelles, comme la servitude à Moscou avec du chantage et le présentant en déjà soudoyé. C’est la même rengaine qui continue encore avec des travaux de journalistes indélicats. Dean Baquet du New-York Times a commenté que ces allégations étaient " totalement infondées ", précisant qu’il ne peut les corroborer.

C’est le Washington-Post qui le 1er a été contraint de retirer des articles pour des prétendues attaques des « hackers russes » après avoir succombé à l’hystérie médiatique causée par le détestable élu pour occuper la Maison Blanche. Les dernières nouvelles relatent qu’en 2013 à Moscou, Donald Trump star de la téléréalité, invité pour le concours de miss Univers, aurait été filmé avec des prostitués dans un hôtel. Précision rien n’est encore vérifié.


- Ce que Trump promet à la gauche en France ! 11 novembre 2016

L’objectif de priver Trump de sa victoire est aussi porté par un mouvement populaire. Mais c’est l’adversité des médias dits "mainstream" (du courant de pensée ou de croyance d’une majorité) qui est totalement injustifiée, du fait que rarement des preuves ont été étayées pour les informations qu’il qualifie de canulars.

Nous avons publié un article pour soutenir que c’est de bonne guerre que la Russie manipule le vote des USA. Moscou avait essayé de cultiver et de compromettre le candidat démocrate à la présidentielle, pour que madame Clinton a perdu l’élection et l’inverse, pour placer un chef du Kremlin à la soldes des Etats-Unis est aussi de conduite tout à fait plausible.


- Donald Trump où le triomphe du projet de société ultraconservateur 9 novembre 2016

Le moment où le FBI avait divulgué publiquement des informations de son enquête sur la manipulation d’Hillary Clinton pour ses courriels, quand elle était au département de l’État, après une enquête approfondie sur ces allégations, sont peut-être véridiquement liées à la Russie. Et l’intervention du directeur de la police fédérale a servi à la victoire de Trump, donc la déduction est plus de simplicité que complication : la faute revient aux décideurs américains.

Responsabiliser les entités, comme la CIA et le FBI, qui sont maintenant devant un nouveau genre de président, tient au bon fonctionnement des rouages. Par le passé ces institutions ont publiquement soutenu, via des déclarations officielles de leurs premiers responsables, la candidate démocrate. Cette dernière a même poussé Barack Obama à une intervention en Syrie et à une ligne plus dure contre Moscou, l’ennemi traditionnel des USA.


- De bonne guerre, la Russie espionne les Etats-Unis pour influencer les élections 2 novembre 2016

Ces services de haute sécurité, FBI et CIA, ont déjà produit les atrocités les plus honteuses et scandaleuses ainsi que les pires tromperies systémiques au cours des six dernières décennies, ils mèneront au pire désespoir s’ils continuent. Notamment de subvertir unilatéralement les élections américaines et imposer ses propres diktats de la politique sur le président élu.

Répondre à cet article