POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Une loi saoudienne qualifie l’athéisme en terrorisme.



Toute dissidence, même par les idées, se trouve criminalisée !


dimanche 4 mai 2014
par Azouz Benhocine


Le législateur saoudien vient promulguer une nouvelle loi pendant le mois de janvier 2014, parmi ses arsenaux juridiques considérés les plus obscurantistes sur Terre, où il amalgame athéisme et terrorisme. Ce nouveau texte juridique, officiellement rendu public en mars 2014, est tombé à la veille de la visite de Barack Obama qui a eu lieu le 28 mars.

Nous avons publié sur POPULI-SCOOP un sujet similaire : La nouvelle barbarie des lois saoudiennes


Voir en ligne : Notre dossier : ARABIE SAOUDITE

L’actuel locataire de la Maison Blanche, selon nombreux analystes, doute énormément sur la solvabilité de l’Arabie saoudite en matière de terrorisme. La crise syrienne démontre pleinement que les soutiens dont bénéficient les groupes criminels qui combattent la dictature de Bashar Al-Assad tout en se revendiquant d’Al-Qaïda, s’avèrent provenir des monarchies arabes du Golf particulièrement.

A la veille de l’arrivée du président américain en Arabie Saoudite, Bendar Bensoltane le prince qui a longtemps travaillé pour le « djihad » en Afghanistan avec Benladen en mobilisant les islamistes du monde entier, a été relevé de ses fonctions de chef des services secrets du royaume. Alors qu’il a été donné pour mort dans un attentat en 2012, il a réapparu dans une rencontre avec Poutine en 2013.

Certains commentaires croient que cette éviction est due à son échec en Syrie, d’autres jugent qu’il a demandé à se mettre en retraite et enfin d’autres pensent que la CIA est agacée qu’il continue de téléguider l’islamo-terrorisme dans le Monde.

L’esprit de cette nouvelle loi continue de soulever des questionnements. La violence terroriste qui est un ensemble d’actes criminels en adversité avec toute l’humanité, peut-elle être assimilée à l’opinion qui rejette le dogme religieux « l’athéisme » ? De même que le doute en l’existence de dieu galvanisée par la théorie darwinienne de l’évolution des espèces, est-il un terrorisme destiné à faire peur aux croyants ?

L’emprise de la famille des Ibn-Saoud sur les monuments propriété morale et collective de l’ensemble des musulmans que sont les lieux saints dont la tombe du prophète, est la rente que cette monarchie. Entre les mains de quelques dizaines de milliers de personnes, qu’est la famille royale, et qui protège son monopole et sa rente.

L’islam rigoriste qui est appliqué aux 29 millions de Saoudiens, est aussi à l’origine de l’accaparement des ressources du sous-sol par cette minorité dynastique. Une dictature obscurantiste à la solde des States qui depuis la guerre froide, a adopté l’anticommunisme pour justement la caractéristique rationaliste de la doctrine...

Dans un sondage de 2012, de WIN/GIA « Gallup International », il est révélé que près d’un quart des personnes interrogées en Arabie Saoudite se décrivent comme « non religieuses » et quelques 5% se déclarent athées convaincus.

C’est le taux d’athées connu dans les pays laïques comme la Turquie et la Tunisie. Certaines lectures osent le comparer à celui de la Belgique. Et en extrapolant ce chiffre à l’échelle nationale, il établi qu’il ya environ 1,4 million de terroristes athées vivant en Arabie Saoudite.

Le même institut de sondage « WIN/GIA » indique, suite à ses études, que l’évolution de l’athéisme assumé ne cesse d’avancer à l’échelle mondiale. Les athées étaient 9% en 2005 et sont devenus 13% en 2012. Aux Etats-Unis ils sont passés de 1% d’athées en 2005 à 5% pour la même période. Voici le lien pour consulter l’étude.

L’ONG « Human Rights Watch » a réagi à ces nouveaux arsenaux juridiques depuis sa représentation à Beyrouth. Elle dénonce la loi dite antiterroriste ainsi que neuf autres textes, parmi une série de décrets royaux promulgués pour créer un cadre juridique qui semble criminaliser quasiment toute pensée dissidente ou la libre expression qui sont dans leur logique primaire antiterroriste.

Le but de ces lois et décrets est de sévir contre les dissidents pacifiques par l’intimidation, les enquêtes, les arrestations, les poursuites et l’emprisonnement.

Nous avons publié sur POPULI-SCOOP un sujet similaire : La nouvelle barbarie des lois saoudiennes

Répondre à cet article