POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Vague d’arrestations en Algérie, pour imposer des législatives.

Vague d’arrestations en Algérie, pour imposer des législatives.

La répression du Hirak qui se consolide alors que Maghribiya-TV manipule.

jeudi 8 avril 2021, par N.E. Tatem

Certains citoyens algériens du Hirak aspirent à renverser les bureaucrates à l’origine de la gouvernance basée sur la prédation de l’économie. D’autres au contraire attendent de devenir députés. On dénombre au moins trente algériens arrêtés et déjà emprisonnés, depuis la 1ère semaine d’avril 2021. Cette récente répression des « hirakistes » s’explique par la protection du prochain vote, prévu le 12 juin.

POUR MÉMOIRE : En 1990, c’était aussi le 12 juin que des élections locales ont exhibé la vraie nature des islamistes. Ils avaient promis, en cette terrible occasion, la guerre contre le peuple et le Monde, mais la résistance populaire les a précipités à exécuter promptement leur dessein terroriste.

De nouveaux et nombreux prisonniers peuplent les geôles algériennes, depuis le samedi 3 avril, marqué par une manifestation du « tassaïd » (montée en force de la protestation). Ils sont poursuivis pour « atteinte à l’unité nationale », « incitation à attroupement non armé » et à « regroupement sans armes ».

Leçons des manifestations hebdomadaires en Algérie, fin de 1ère république.
3 avril 2021

Le samedi et pas le vendredi exhibe une idée, telle une façade, qualitative de la contestation. Que cela échappe ou ne soit pas symbolique pour les aventures des clients en connivence avec la chaîne-TV El-Mahribiya, elle compliquerait plus la fausse et peu stabilisante transition que Mr. Tebboune est en stade de banalement incarner.

Le paradigme du samedi gêne les dirigeants installés avec Tebboune. Il fracture le dogme religieux des terribles obscurantistes qui menacent l’Algérie, le Hirak et la démocratie ! Manifester après des prières est une véritable manipulation des faux dévots. Une recette vieille qui dégage une dégoutante sainteté de cruauté religieuse, une horreur rappelant la « décennie noire ».

La maturité du Hirak donne du fil à retordre aux sbires issus de la bureaucratie qui se sont accaparés du pouvoir. Ils ont la promesse qu’ils seront jugés par les vrais démocrates. Alors que les islamistes envisagent le désordre et la terreur. Seuls dans leur famille théologique mondialisée, les obscurantistes algériens sont naturellement une surenchère nationaliste.

Après la tombée du gang débauché des Bouteflika, identique à celles qui ont chuté tant de raïs, le gage Tebboune à la stabilité est trop ubuesque pour être exact. Cette fois la fin a entrainé la clôture de la première république, des anciens maquisards de la libération. D’elle le pays est précipité dans moult bricolages dont la population en a déjà eu, jusqu’à la lie, son overdose.

Une exigence commune au Hirak : un théâtre divertissant de la société.
25 mars 2021

L’aversion à brimer la jeunesse, consciente des enjeux en rapport avec son destin, repart avec les mêmes incompétents et corrompus qui ont servi dans l’exclusion et l’exil des vrais potentiels de la nation. Tebboune et son entourage ont déjà épaulé les vices endémiques qui habitent ce que les citoyens désignent par pouvoir « assassin », régime « corrompu » et système « incompétent ».

Deux causes essentielles laissent latitude aux bureaucrates qui dirigent à Alger, après Bouteflika et en remplacement des anciens moudjahidine de la libération, de créer leur nouvelle autocratie qu’ils baptisent « nouvelle Algérie ».

- 1- Les protestataires du Hirak ne réagissent pas de la manière usitée qui ne leur a jamais donnée satisfaction. Celle de se mettre à la table de la pratique de la politique, comme se faisait depuis la nuit des temps, n’a plus la confiance des administrés qui votent.

- 2- L’offre de privilèges faites aux militaires et à leurs enfants ou leurs entourages, pour soutenir et protéger les mêmes démagogues auxiliaires qui ont favorisé ouvertement la gabegie des différentes gouvernances qui se sont succédés depuis 1962.

L’ONU, alarmée de l’arbitraire en Algérie, veut de vraies enquêtes.
22 mars 2021

Ce qui est donc encore incompréhensible, ce double langage des dirigeants qui n’arrivent pas à persuader de leurs bonnes intentions dans la réforme des élites. Les analystes redoutent que l’armée laisse faire tant d’injustice envers les personnes qui dénoncent les véritables raisons qui font, encore et toujours, que le pays ne décolle et ne rejoint pas l’émergence économique.

Le sinistre de la justice hâte l’élimination les agitateurs qui s’exprimeront négativement sur ce vote. Le suffrage ne doit pas subir pas d’éventuelles perturbations. De sa précipitation osée de dissolution de l’assemblée, Tebboune est poussé à enclencher un collectage de nouveaux élus. Lors de son interview à la presse, il a dit que ceux appâtés d’opportunisme lui feront allégeance car c’est le chef.

Il faut préciser le Hirak connait son programme d’action, celui de démanteler les gangs de bureaucrates prédateurs de l’économie. Mais sa finalité, le projet vers où il mène, lui échappe ou bien est bien mystérieux. La foule hétérogène qui manifeste pour exiger le départ des bureaucrates qui ont ruiné le pays, mêle fanatiques religieux et leurs antinomiques les démocrates.

Les redoutables islamistes algériens qui prient sur les trottoirs ou tuent les récalcitrants à leur modèle espèrent revenir et prendre leur revanche, se mêlent aux activistes qui n’ont rien de militants au sens classique. Ces fanatiques qui manipulent l’islam ont pour modèle l’Iran ou la Turquie, se présentent comme opposants et attirent des traîtres via la chaîne-TV El-Maghribiya.

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous pouvez répondre, au court sondage, en langue arabe.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Algérie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don