POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > USA > "Khashoggi Ban" : les USA activent un chantage sur MBS.

"Khashoggi Ban" : les USA activent un chantage sur MBS.

Les preuves gênent l’Arabie Saoudite que la CIA qui perd son agent.

dimanche 28 février 2021, par Azouz Benhocine

La pression continue de peser sur Joe Biden pour de vraies sanctions soient prises contre le pays et le principal commanditaire de l’assassinat du controversé personnage de Jamal Khashoggi. L’élimination de ce dernier d’une manière qui dénote les us de criminalité de la monarchie chargée de gérer les hauts lieux du culte a des raisons encore inavouées. Lesquelles s’apprécient des missions du défunt au service de la CIA et du régime des Ibn-Saoud dans l’islamo-terrorisme international.

Les preuves de l’implication du candidat au trône en Arabie Saoudite, dans l’élimination de Jamal Khashoggi qui servait d’agent de liaison entre la CIA et l’islamo-terrorisme en Afghanistan, sont claires. Il s’agit de deux jets privés utilisés par l’escouade qui a tué le prétendu journaliste Jamal Khashoggi. Les appareils appartiennent à une société du puissant prince. Les documents judiciaires récemment montrés au public des médias attestent cette version.

Tué dans le consulat saoudien à Istanbul, le journaliste Jamal Khashoggi dans les secrets...
dimanche 7 octobre 2018

Les secrets de #Khashoggi pouvaient gêner la CIA, mais dérangeaient plus MBS
mardi 13 novembre 2018

Le document déclassifié.
La CIA le fait pour son agent perdu.

Les Etats-Unis reconnaissent avoir perdu l’un de leur agent relevant de la CIA en imputant la responsabilité de la mort de Jamal Khashoggi à MBS (Mohamad Ben Selman), le présumé héritier du trône saoudien. Ce dernier est aussi gracié par l’administration Biden qui, paradoxalement, ne le pénaliserait pas pour ce meurtre.

La Maison Blanche a décidé qu’une telle action, de sanctionner le prince, aurait un coût trop élevé pour la coopération américano-saoudienne. Dans les domaines de la lutte, ou la manipulation comme en Afghanistan contre le communisme, du terrorisme Khashoggi était une pièce maîtresse. Et pour la confrontation avec l’Iran, qui reprend de plus belle, MBS est un pion régional de l’action israélo-américaine.

La « déclassification » des documents du dossier de cette affaire, prononce certes une différence avec le traitement de la Maison Blanche envers l’Arabie Saoudite, mais dit aussi que le grand empire continue dans ses horribles pratiques. Les médias complaisants n’ont jamais précisé le rôle de celui qui a été démembré et son corps charcuté au consulat saoudien d’Istanbul en 2018…

Khashoggi, journaliste et aussi agent américain et saoudien renié par ses maîtres
17 octobre 2018

Des employés de Twitter espionnent des utilisateurs pour l’Arabie Saoudite
vendredi 8 novembre 2019

La mort de ce journaliste saoudien résident des Etats-Unis et travaillant au Washington-Post, mais néanmoins agent actif de la CIA, permet à Riad d’effacer son passé avec l’islamo-terrorisme. La cachoterie demeure dans cette affaire. Une personne familière du dossier, restée anonyme du fait de la sensibilité, a précisé que le prince n’était pas visé par les récentes restrictions.

Après la publication, le département d’État a annoncé qu’il imposerait des restrictions de visa à 76 personnes saoudiennes qui ont engagé ou menacé des dissidents à l’étranger. Une nouvelle politique appelée « Khashoggi Ban ». Elle permettra aux États-Unis de refuser les visas aux personnes qui nuisent, menacent ou espionnent des journalistes au nom d’un gouvernement étranger.

Quand l’ONU avait conclu que l’agent-double, servant son pays d’origine l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis, a été tué sur ordre du principal dirigeant de sa nationalité, très peu de réactions. Mais dès lors que le président du renseignement de la Chambre, Adam Schiff, a officiellement demandé au directeur du renseignement national Avril Haines de déclassifier un rapport sur le meurtre de 2018 du journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi, les échos se multiplient.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : USA & Arabie Saoudite

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don