Accueil > International > Un rapport de l’ONU identifie le projet spoliateur d’Israël.

Un rapport de l’ONU identifie le projet spoliateur d’Israël.

L’Etat hébreu ne permettra jamais l’existence d’une patrie aux Palestiniens.

mercredi 8 juin 2022, par Azouz Benhocine

Revenant à la commission d’enquête indépendante mise en place par le Conseil des droits de l’homme, lors de la guerre de Gaza en 2021, il a été diffusé ce mardi 7 juin 2022. Mais c’est plus un appel solennel aussi à des actions supplémentaires pour garantir l’égale jouissance des droits de l’homme, dit-il. Et aussi une déclaration d’impuissance face à l’hégémonie de Washington dans le règlement des guerres et problèmes du Monde.

« Mettre fin à l’occupation ne suffira pas », indique un nouveau rapport de l’ONU qui indique qu’Israël compte priver les palestiniens d’avoir un Etat. C’est même, quand on analyse ce conflit de la région la plus chaude au Monde, le Moyen-Orient, qui dure et se complique, le but de l’occupant est clair. Il cherche une spoliation entière.

Trahison arabe de la Palestine : ne pas minorer la normalisation avec Israël.
4 juin 2022

Le rapport, de 18 pages, a cité des preuves indiquant qu’Israël n’a « aucune intention de mettre fin à l’occupation » et poursuit pour avoir un « contrôle complet » sur ce qu’il appelle le territoire palestinien occupé. Y compris Jérusalem-Est, qui a été prise par Israël lors d’une guerre de 1967, aucune solution et pour aucune autre zone.

L’Etat sioniste a boycotté l’enquête et interdit l’entrée aux enquêteurs. Même dans les secteurs contrôlés par les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, ils ont été empêchés. Le document réaffirme que les Nations unies considèrent les implantations israéliennes comme illégales, notamment à Jérusalem-Est et sur le plateau du Golan.

C’est qu’en pratique le véto des States est omniprésent ! Les États-Unis ont quitté le Conseil onusien en 2018, en raison de ce qu’ils ont décrit comme leur « préjugé chronique » contre Israël qui est son allié et son poste dans la région. Et ils ne l’ont pleinement rejoint que cette année.

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a réitéré l’opposition de Washington à toute enquête, comme par le passé. Elle a déclaré que le rapport ne faisait rien pour apaiser les inquiétudes des États-Unis concernant «  une approche unilatérale et biaisée qui ne fait rien pour faire avancer les perspectives de paix  ».

A Sheikh Djerrah, ce qui a mis le feu à la paix précaire de l’injustice.
13 mai 2021

Mais pas seulement, les critiques envers cette commission sont diverses. Exceptionnellement, ce groupe d’enquête composé de trois membres d’Australie, d’Inde et d’Afrique du Sud a un mandat à durée indéterminée. Un diplomate, cité par CNN, qui comprend ces affaires a déclaré que ce mandat était controversé, expliquant : «  Les gens n’aiment pas l’idée de perpétuité  », a-t-il déclaré.

Le rapport sera discuté la semaine prochaine au Conseil des droits de l’homme basé à Genève. L’organisme ne peut pas prendre de décisions juridiquement contraignantes. L’Autorité palestinienne a également salué le rapport et appelé à rendre des comptes « d’une manière qui mette fin à l’impunité d’Israël ».

Derrière l’impunité d’Israël, l’hégémonie criminelle des USA qu’il faut juger.
19 mai 2021

Le Hamas a juré de détruire Israël. Cette faction d’obédience islamiste a ouvert la guerre de mai 2021 qui n’est pas sa première et encore vaine. Ses attaques de roquette font suite aux injuste mesures visant à expulser des familles palestiniennes à Jérusalem-Est. Et en représailles aux affrontements entre la police israélienne et des Palestiniens près de la mosquée al-Aqsa, le troisième lieu saint de l’islam.

Israël s’est retiré de Gaza en 2005, mais les roquettes artisanales lui sont envoyées depuis le conclave. Mais c’est aussi avec l’aide de l’Égypte, que l’Etat hébreu a bloqué les frontières de ce territoire gouverné par ces islamistes proches de l’Iran. Les autorités palestiniennes ont une autonomie limitée en Cisjordanie, zone complètement parsemée de colonies israéliennes.

Le CPI Lors d’une conférence organisée à La Haye le lundi (23 mai 2022), où Raji Sourani, le directeur du Centre palestinien pour les droits humains (PCHR), a déclaré que l’enquête de la CPI sur la Palestine n’avait pas avancé d’« un millimètre » depuis que l’avocat britannique Karim Khan avait entamé son mandat de procureur principal en juin dernier.

Quelle enquête préconise ce rapport ? Bien qu’incité par le conflit de 11 jours de mai 2021 au cours duquel 250 Palestiniens de Gaza et 13 personnes en Israël sont morts, son mandat d’investigation est impuissant et limité. Il comprend des violations présumées des droits de l’homme avant et après la crise de mai 2021. Et il cherche à enquêter sur les causes profondes des tensions, face à des criminels de guerre avérés.

8 avril 2022 (Crédit : Hazem Bader/AFP), contrôle partout pour compliquer la vie des colonisés.


Voir en ligne : Israël & Palestine

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?