Accueil > International > Trump aligne ses partisans au sein du parti républicain à son (...)

Trump aligne ses partisans au sein du parti républicain à son image.

L’extrême-droite dans le Monde et nie les résultats des votes comme aux USA.

lundi 19 septembre 2022, par Rebel Kazimir

L’aile plus belliqueuse et pro-Trump balaie les autres tendances au sein du parti républicain, lors des primaires qui butent, en novembre prochain, sur divers scrutins coïncidant avec le mi-mandat. L’acronyme MAGA « Rendre sa grandeur à l’Amérique », slogan galvaudé depuis R. Reagan sert à relancer le moulin qui refait la droite américaine, comme boostant son arrogance surtout. Aussi bien de l’establishment du "GOP" que de la nouvelle vague abreuvée d’idées complotistes, les soutiens de Trump persistent à croire au retour.

Les humeurs dominantes des deux côtés des tendances politiques, du vote de mi-mandat aux USA, augure que les imminents résultats sont plus à droite. Ce qui se dessine comment sera la prochaine présidentielle. Sur 73 primaires républicains et 49 démocrates notables et classés grossièrement, les gagnants et les finalistes en fonction de leur message et de leur attrait, montrent les perspectives. Conclusion : plausible retour de Trump !

Les inquiétudes augmentent quand gonflent les cohortes de partisans et d’élus qui succombent à l’attitude de l’obédience droitière qui, aux Etats-Unis, montrent un mécontentement de la non-élection de Donald Trump en 2020. Derrière cet ex-président, le nombre de recrues pour les républicains s’alignent en ordre de marche pour passer à l’action. Dominer les votes et les gagner...

Après 4 années, Trump a gardé le cap de la politique des States.
27 janvier 2021

En dépit des démêlés avec la justice, les observateurs disent que si les partisans de Trump administrent les votes dans 24 États qui s’apprêtent à élire des représentants et responsables de haut rang. Le giron au panache de Trump aurait un net avantage aux élections générales, quel que soit son adversaire démocrate. Telle est la lecture maintenant.

Le mouvement contestataire de droit qui s’est développé aux Etats-Unis, derrière Donald Trump, justifie une vieille théorie marxiste. Elle rabâchait que l’étape suprême du capitalisme est une forme de fascisme raciste et certainement ayant un couronnement religieux. L’avancée de la rébellion anti-systémique suit un cheminement qui dessine les prochaines échéances de mi-mandat et du vote de 2024 pour la présidence.

Au fur et à mesure que se développe la perspective du retour du farfelu leader à la Maison Blanche, augmente le nombre des localités et gouverneurs des Etats fédérés, adhérents à la ligne du précédent locataire du bureau ovale.

Les Américains sont appelés aux urnes pour les «  mid-term  » qui, outre une multitude de scrutins locaux, renouvellent la Chambre des représentants et plus d’un tiers du Sénat. L’heure d’évaluer le parcours de Biden à la lumière de la série d’élections qui doivent être menées.

Sur 552 candidats républicains au total, 201 (36%) ont totalement nié la légitimité des élections de 2020, a constaté FiveThirtyEight. 61 questions supplémentaires ont été posées, ce qui porte le pourcentage à 47 %, soit environ la moitié. 60% des électeurs américains auront un négationniste sur le bulletin de ce vote en novembre.

Visiblement le climat du caucus de mi-mandat négationniste s’étend aux courses au Congrès. Le statut d’outsider de ces candidats souligne le fait que les électeurs du GOP sont devenus MAGA – mais les opinions marginales ne se vendent pas en dehors des primaires du parti.

Dans la réalité, certains républicains sont des "prétendants" au poste. Ils ont soulevé des questions sur l’élection pour remporter la primaire, mais ne sont pas des négationnistes inconditionnels. Certains ont abandonné ce discours depuis qu’il a remporté l’investiture.

L’alerte du FBI de la menace des partisans de Trump s’accentue.
12 janvier 2021

Par exemple, Don Bolduc, candidat au Sénat américain dans le New Hampshire, a rapidement abandonné les allégations d’élections volées. La plupart des négationnistes purs et durs risquent de perdre en novembre, rapporte Kraushaar. Une grande exception est Kari Lake pour le gouverneur de l’Arizona.

Le péril juridique qui s’est davantage accéléré avec la perquisition du FBI dans l’une de ses maisons, l’ancien président Trump sort de la saison primaire de mi-mandat avec deux trophées fastueux. Ils montrent à quel point il a remodelé le Parti républicain à son image et pour servir ses obsessions.

Dans 24 États, les républicains alignent les négationnistes de l’élection présidentielle de 2020. Ils sont porte-drapeaux au vote de novembre pour les fonctions à l’échelle de l’État, comme gouverneur, secrétaire d’État ou procureur général.

Ces candidats, représentants 1 sur 3 du parti républicain ont soutenu les efforts de Trump pour annuler les élections ou ont répandu des mensonges sur les résultats. Dans les 26 primaires notables chez les républicains, où Trump a fait une percée fulgurante qui approuve sa vision des choses.

Les implications pour la démocratie en général, et les élections de 2024 en particulier, sont profondes. L’attaque de la coupole a laissé de profondes traces sur les pratiques démocratiques aux USA. Et les autres assauts du terrorisme qui se sont déjà manifesté dans le Monde découlent de ces discours de haine blanche !

Ils promettent de revenir avec le même rythme. Les militants inconditionnels de l’ancien président américain, Donald Trump, gardent le cap de reniement des résultats du vote qui a ramené Joe Biden à la tête des Etats-Unis. En cas où leur leader n’est pas élu, c’est encore la falsification. Ils avancent avec une forte présence chez les républicains dont pas moins de 300 élus de haut rang soutiennent l’option du retour...

Un panneau MAGA devant le Washington Monument lors d'un rassemblement Trump le 6 janvier.De Michael Brochstein / Sipa USA via AP - Un panneau MAGA devant le Washington Monument lors d’un rassemblement Trump le 6 janvier.


Voir en ligne : USA - Etats-Unis

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?