POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Wikileaks révèle des "appels d’offres" des ambassades américaines, où l’espionnage est fréquent

Pertinente liste, des achats des chancelleries diplomatiques américaines à l’étranger, à analyser...

dimanche 23 décembre 2018
par jaco


Les banalités, des représentations diplomatiques des Etats-Unis, méritent d’être bien examinées, car de nombreux programmes secrets sont gérés par les ambassades où l’agent de la CIA a la fonction d’attaché militaire. De triste mémoire, en Allemagne, dans le consulat à Francfort, l’espionnage des communications téléphoniques de nombreux responsables européens, dont Angela Merkel, a été rapporté et bien démontré par Edward Snowden. Oui l’implication de l’instance officielle du ministère étrangère est directement liée la gestion de la puissance dominatrice des USA dans le Monde.

Voir en ligne : Notre dossier Wikileaks

Plus de 16 000 cas d’acquisitions, exprimées par les représentations diplomatiques des Etats-Unis à travers le Monde, ont été révélés, le 21 décembre 2018, dans une base de données diffusée par Wikileaks. Elle concerne la fourniture de produits ou de services, comme aurait besoin toutes institutions de prestations servant à améliorer son cadre de travail ou à accomplir sa mission.

- L’autoritarisme des States "USA" exacerbé sous Trump, déjà les journalistes alors pour Wikileaks... 17 novembre 2018

Ce qui est possible dans ce genre d’appel d’offre, où même des recrutements humains sont effectués, est qu’ils peuvent, dans certains cas, faire allusion à des activités secrètes menées par des agences américaines dans le pays. Inutile de préciser aussi que les ambassades et autres chancelleries diplomatiques américaines sont truffées d’espions.

Ce personnel des services secrets, dans son travail cornélien, touche à la non-moindre controversée activité de sécurité. Et quand on sait les méthodes offensives et l’esprit hégémonique du pays de l’oncle Sam, ce genre de mise en relation commerciale, comportant des demandes de devis et des offres d’emploi, à l’étranger cacherait souvent des tentatives de mise en place d’opérations occultes.

C’est pour cela d’ailleurs que Wikileaks s’intéresse au sujet. La présentation de ces documents est organisée sur cette page du site ICI, par pays en commençant en tête de liste de droite, avec celui qui a connu le plus d’annonces : les Philippines. Si le vôtre est concerné, il y figure. Toutes les ambassades des États-Unis publient ces communiqués.

- Les médias traditionnels et corporatistes se désolidarisent de Julian Assange 30 juillet 2018

Parmi les exemples que Wikileaks a exposés, ceux d’Amérique Latine, terrain de prédilection et chasse gardée des manœuvres des Etats-Unis en matière de troubles, de destitution, d’assassinats et d’agressions.

Dans une demande d’achat d’équipement tactique d’espionnage en août 2018, l’ambassade des États-Unis à El Salvador a demandé aux fournisseurs de fournir 94 caméras d’espionnage. Pour la plupart elles étaient déguisées en objets de la vie quotidienne tels que cravates, casquettes, boutons de chemise, montres, clés USB, briquets et stylos. Des caméras d’espionnage similaires ont également été demandées par l’ambassade américaine en Colombie.

Les programmes de renseignement dissimulés appelé le Service de collecte spéciale de la NSA a utilisé les ambassades américaines dans le monde. Elles servent de bases d’interception des communications et des opérations clandestines. Les documents d’approvisionnement publiés par Wikileaks ne semblent pas inclure de détails directement liés à ces programmes. Mais ils contiennent des informations sur les activités réelles. Les divisions utilisées comme couverture pour le travail de la CIA, leurs emplois nécessitent une autorisation de sécurité.

- POUR LE MODÉLE WIKILEAKS : 2 ou 3 choses qui informent sur la révolution de la presse de l’ère numérique 6 décembre 2018

Des indices montrent que ces infrastructures à l’étranger font le consulat de Francfort. Bien que ces "appels d’offres" d’approvisionnement soient des informations publiques, elles restent liées temporairement aux sites Web d’ambassades des États-Unis. Après la suppression des liens vers ces demandes, les fichiers restent en ligne. L’utilisation de WordPress par les ambassades des USA pour ces documents d’achat sont toujours stockés dans leur dossier de téléchargement WordPress.

C’est cette base de données interrogeable que Wikileaks divilgue. Le site de l’équipe travaillant avec Julian Assange qui est caché dans l’ambassade équatorienne à Londre, dont aussi les instructions nécessaires, consulter ICI, pour rechercher et trouver le document qui vous intéresse. Une des précisions intéressantes se trouve dans le dernier paragraphe de la conduite à suivre dans votre quête...

Répondre à cet article