POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > Aux USA des Russes condamnés pour avoir fait élire un président en (...)

Aux USA des Russes condamnés pour avoir fait élire un président en exercice

Le paradoxe d’une manipulation qui évite la gravité de son cas

mardi 20 février 2018
par Rebel Kazimir


Semer les désordre de part ou d’autre telle est la nouvelle confrontation que se livrent les puissances du Monde via Internet. La guerre froide passée, les Etats-Unis ont d’abord accusé la Chine de vouloir les espionner via le Web. Puis la fragilité de la Russie, toujours en vigueur depuis la chute du mur de Berlin, a poussé au placement des rampes de fusées de guerre et d’antimissiles aux frontières. Entre-temps l’Ukraine est passée dans le camp atlantistes. Mais finalement l’ingérence de Moscou dans les affaires les plus significatives, comme l’élection présidentielle, a dépassé l’imaginaire...

Voir en ligne : Notre dossier : Russie et USA

Pour la présence de la Russie dans les affaires des USA, l’élection de Donald Trump reste à mi-gorge pour l’establishment où les services secrets, la justice et les politiciens de l’ancien système. Cette opinion croit de Poutine a aidé le candidat sortant avant et jusqu’à l’élection. Puis les cercles qui ont manœuvré ont commuté ont été derrière les manifestations anti-Trump après les élections.

Une dernière dépêche largement fournie et commentée par les supports médiatiques "mainstream" américains, dit que les Russes ont vite soutenu le lobby des armes, après la tuerie de Floride. La fusillade dans un lycée de Parkland a fait 17 morts et une vingtaine de blessés, causant le malheur de plusieurs familles. Alors qu’on dénombre quelques 11 700 morts par armes à feu en 2017, le débat revient sur la circulation des armes à feu.

Tous ce qui est russe aux USA, est comme la roche qui cacherait quelque chose de douteux, même si c’est une inoffensive anguille. On s’en méfie, on laisse croire que c’est fréquemment venimeux. Fréquenter une personne du pays de Poutine est exposé à la paranoïa qui s’est emparée des décideurs des states. La guerre froide persiste sous sa forme plus cynique, elle n’est pas idéologique mais elle est plus abominable.

Si en Russie la présence des américains est relativement rare, la diversité des communautés aux Etats-Unis est plus embarrassante. De même que la présence sur le sol américain de cette nationalité n’échappe à la surveillance. Une mise en indexe pour appartenance à une cellule d’espions manipulateurs de l’opinion générale, Internet est l’outil facilitateur pour les héritiers de l’ex-KGB...

Robert Mueller, conseiller spécial du FBI qui a dirigé l’enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2016, a conclu sur des accusations. Il a fait occultation de preuves. Cela n’a pas empêché, jeudi 15 février, qu’un grand jury américain inculpe 13 ressortissants russes et trois compagnies de même nationalité.

Le représentant du FBI a quasiment repris des articles des médias qui depuis 2014, suite aux troubles en Ukraine Il indique l’existence d’une agence russe, l’Internet Research Agency (IRA), chargée de faire la propagande soit pour promouvoir Poutine ou bien déstabiliser les USA... Ses activistes ou agents ont réussi à faire le président Donald Trump.

Aucune assertion n’a été trouvée que le travail des hackers russes a porté atteinte à la campagne électorale. Ce qui aurait aussi manifestement influencer les résultats de l’élection. Aucun nombre des participants à l’activité de réseautage ou de partage. L’activité frauduleuse en question est gravement soupçonnée d’être à l’intérieur même de l’actuel gouvernement, après avoir été largement soutenu au sein de nombreuses institutions lors du vote.

Généralement le démantèlement de la Russie, plausible comme pour la Syrie ou toutes autres nations vulnérables, est en d’un nationalisme dont Poutine s’en est fait le chantre. Au sein de nombreux cercles de gauche dans le Monde, Gorbatchev n’a pas les honneurs du réformateur, même si Perestroïka et Glasnost sont des actions enclenché au sein du parti communiste. La Chine a dépassé la confrontation avec les Etats-Unis, sa stratégie sur la scène internationale et les conflits du Monde est payante par rapport à Moscou...

Répondre à cet article