POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, informations, actualité, international, politique, relations, (...) > Les livres scolaires réécrits au Pakistan, pour calmer les islamistes

Les livres scolaires réécrits au Pakistan, pour calmer les islamistes

Le créationnisme et les vérités scientifiques, Allah n’est pas obligé...

vendredi 31 octobre 2014
par Azouz Benhocine


Fondée en 1947, la République islamique du Pakistan s’est détachée de l’Inde, selon ce qui est appelé "la partition britannique des Indes". Ce pays vit son héritage historique qui le livre à la contingence islamiste. Le partage colonial, basé sur la démographie religieuse de l’Empire colonial britannique des Indes en deux États indépendants : le Dominion du Pakistan à majorité musulmane (aujourd’hui la République islamique du Pakistan et la République populaire du Bangladesh) et l’Union indienne à majorité hindoue (aujourd’hui la République d’Inde)...

Voir en ligne : Notre dossier : PAKISTAN

Inutile de décrire la philosophie théocratique dominante dans un pays où Benazir Bhutto, ancienne Premier ministre et dirigeante du Parti du peuple pakistanais durant 23 ans, a été assassinée. Depuis sa mort l’obscurantisme n’a fait que grandir... Mais pour planter les décors, les mouvements des populations, dans cette région du Monde s’effectuent, depuis la naissance du Pakistan, sur des critères religieux entre musulmans, hindous et sikhs...

Selon une dépêche de Reuters, une province pakistanaise a réécrit les manuels scolaires pour les rendre plus islamiques. L’insertion versets sur le djihad, la suppression des photos de femmes non voilées et le changement de la matière de l’histoire contemporaine, sont parmi les modifications.

L’agence anglaise cite des responsables locaux. Dans une jeune démocratie où les durs combats des laïcs, prônant des politiques de gauche ou de droite, sont oubliés, voilà ce qui se passe...

Dans les écoles pakistanaises, la domination islamiste est imposée. Les professeurs ou enseignants sont accusés de blasphème. Nombreux ont été attaqués, emprisonnés ou tués. Les livres scolaires commandés par les gouvernements provinciaux ont souvent été réécrits.

L’exemple le plus édifiant est celui de l’élargissement aux catégories de plus jeunes, de versets religieux sur le djihad, le mot qui signifie guerre sainte, également très souvent utilisé par les insurgés. Ils n’existaient pas, puis, une fois après leur apparition, déjà retirés dans les programmes d’études pour 13 et 14 ans. Maintenant, ils sont en cours de restauration et d’élargissement.

De tels changements sur des outils pédagogiques, ont eu lieu dans la province nord-ouest de Khyber Pakhtunkhwa. Les livres de chimie, physique, anglais, histoire et géographie et de texte ont été transformés.

Si l’anecdote réelle de supprimer toutes les photos de filles sans foulard pour les remplacer par des photos où elles portent un foulard sur la tête, s’en passe de vérité. Ce qui advient d’après, les responsables de l’éducation, ces modifications chamboulent complètement le savoir commun de l’humanité.

Un responsable de la matière de physique a avoué que le livre de physique ne permet plus aux adolescents de comprendre des versets coraniques relatifs à la création de l’univers et de l’écosystème....

Les livres d’histoire et de science, ont subi des changements qui sont complètement à l’inverse des connaissances. On a remplacé les contenus des musulmans par des matériaux traitant de non-musulmans. Y compris l’américaine Helen Keller, un auteur qui était sourd et aveugle, et dirigeant hindou Raja Dahir, a été éliminée. Tout cela pour ne pas faire briller le savoir dans l’islam.

C’est quand la géographie est complètement contredite par l’Histoire du pays. Des indications erronées, que les islamistes imposent dans certaines écoles de cette province pakistanaise. Mêmes les choses principales de la nations, ses principes, changent. Le cachemire, considéré comme une partie intégrante du Pakistan, a été déclaré relevant de l’Inde, dans une carte dans un livre. De même, il a été mentionné que le Bangladesh a obtenu l’indépendance du Pakistan, ce qui est officiellement décliné et n’a jamais été proclamé...

Partage de l'Inde.svg
«  Partage de l’Inde  » par historicair 17:15, 19 November 2006 (UTC) — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Répondre à cet article