POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, informations, actualité, international, politique, relations, (...) > Retrait de la plus grande base de l’OTAN en Afghanistan

Retrait de la plus grande base de l’OTAN en Afghanistan

Anglais et américains plient leurs drapeaux

lundi 27 octobre 2014
par Azouz Benhocine


La dernière et la plus grande base de l’OTAN en Afghanistan a été léguée à l’armée du pays, après les 13 années de présence des forces de la coalition pour déloger Al-Qaïda et qui se sont trouvé face aux djihadistes locaux les "Talibans". Ces derniers ont accueilli les islamistes armés du Monde entier, dont l’organisation révélée après les attentats du 11 septembre 2001 et commandée par Feu Oussama Benladen.

Voir en ligne : Notre dossier : AFGHANISTAN

Dans le camp de Leatherneck, l’achèvement officiel de la mission dans la province de Helmand, l’une des plus agitées et dangereuses, a été prononcé dimanche 26 octobre. Les deux bases principales ont été remises aux autorités afghanes avec une importante piste d’atterrissage.

Une cérémonie, peu spectaculaire consistant à plier les drapeaux anglais et américain s’est tenu dimanche. Elle signifie que les forces de sécurité afghanes ont maintenant un accès complet à un complexe militaire tentaculaire qui comprend plus de 6500 hectares de terres désertiques.

Les Marines américains et les forces britanniques se préparaient depuis des semaines à ce retrait. C’était la plaque tournante pour les forces de la coalition dans le sud-ouest de l’Afghanistan. C’est aussi le signal le plus spectaculaire que cette guerre tire à sa fin.

Le transfert de commandement inclut le transfert de 230 millions de dollars au moins de l’actif de la coalition à l’armée afghane. La plupart des équipements de routes en béton ainsi que des centaines de bâtiments, des générateurs et climatiseurs sont cédés à l’armée afghane qui remplace les partants. Elle cède une des plus grandes bases de l’armée américaine à l’étranger en fermant l’autorité étrangère, depuis la fin de la guerre en Irak.

La plus grande base de l’OTAN dans la région plus agitée

Pour l’instant, les forces britanniques et les Marines US continueront à sécuriser les périmètres des bases voisines, en attendant les ordres de se retirer complètement. Les représentants des deux USA et Royaume-Uni disent qu’il s’agit d’un jour historique.

Des erreurs ont été commises en Afghanistan reconnaissent les politiciens et les généraux des deux armées. Cependant les commentaires ajoutent au débat une longueur de durée particulièrement en Grande-Bretagne pour savoir si la mission en valait la peine. Les Etats-Unis restent sur leur certitude d’avoir bien fait d’intervenir.

34.000 hommes des troupes de la coalition resteront encore en Afghanistan, jusqu’à une date non-encore fixée. Selon le président Obama la promesse est donnée de réduire ce nombre de moitié d’ici Janvier. Pour l’Angleterre, l’ensemble des soldats rejoindront leur pays avant la fête noël prochain.

En vertu d’un accord de sécurité que le président afghan Ashraf Ghani a récemment signé avec les États-Unis, Obama prévoit de maintenir 9.800 soldats en Afghanistan pendant l’année prochaine. Sont également attendus quelque 3.000 soldats d’autres nations à demeurer sur palce pour aider à former et soutenir l’armée et la police afghanes.

La province de Helmand était très chaude. environ 400 soldats britanniques ont été tués, ainsi que plus de 350 Marins américains. L’occupation par l’armée locale sera fait dès le lendemain, mais Helmand donne une image de désolation comme une ville abandonnée...

Répondre à cet article