POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Belgique : traque des candidats au djihad en Syrie



Recrutement massif en Europe des islamo-terroristes pour Djabhat En-Nusra


mercredi 17 avril 2013
par Damien Djamel Bouch’Raf


Au total une cinquantaine de domiciles ont été investis, mardi 16 avril dans l’ensemble de la Belgique, pour appréhender les candidats au djihad en Syrie. 6 hommes ont été officiellement arrêtés, d’après un premier bilan associant plusieurs procureurs.

Voir en ligne : Notre dossier : guerre civile en SYRIE

Il s’agit d’une campagne de recrutement de djihadistes pour l’insurrection en Syrie, qui a eu lieu en Europe. Un réseau international a été mobilisé pour trouver des combattants fanatisés afin de renverser le président Bachar al-Assad. Une enquête, sous forme de surveillance, a été mise en surveillance des éventuels militants islamistes habitant le royaume belge.

C’est le résultat d’une enquête qui a débuté l’année dernière, avec comme mission de surveillance des mouvements des islamistes et les cercles où ils se liguent. Elle reflète l’allure croissante que la Syrie attirent les militants qui ,souvent se proposent eux-mêmes, de devenir combattants. Ils voient la Syrie comme le principal champ de bataille.

Djihadiste : criminel de l'islamisme

Les éléments djihadistes étrangers dans l’insurrection syrienne ne fait qu’accroître depuis plus d’un an, alors le révolte date de plus deux années. Ce qui a alarmé les puissances occidentales qui souhaitent voir M. Assad démissionner, mais ne veulent surtout pas qu’il soit remplacer par un gouvernement islamiste où le chaos sera inévitable.

Le Front Nusra a, la semaine dernière, confirmé publiquement son alliance avec la branche irakienne d’Al-Qaïda et a exprimé fidélité à la direction de la nébuleuse qui a été constituée, il plus plus d’un quart de siècle, par la CIA dans le but de détruite le communisme an Afghanistan.

Fouad Belkacem, Belgique

Les autorités belges ont indiqué que leur enquête a porté sur un groupe connu sous le nom Sharia 4 Belgium, considéré comme un groupe terroriste. Fouad Belkacem, ancien porte-parole de ce groupe qui s’est fait connaitre en Belgique, a été arrêté dans le cadre de cette action.

Le bureau du procureur a déclaré dans un communiqué qu’elle était au courant que 33 personnes, apparemment ayant des liens avec le groupe d’Anvers et Vilvorde, une communauté du nord de Bruxelles, préparait une expédition de plusieurs militants vers la Syrie.

Le groupuscule "Djabhat En-Nusra" puise ses effectifs de la Turquie, la Jordanie et l’Irak, ainsi que de la région du Sahel en Afrique du Nord.

Selon le Centre international pour l’étude de la radicalisation, un partenariat entre les établissements de renseignements basé à Londres, estime à 140 à 600 Européens sont présents en Syrie depuis le début de 2011. Ce qui représente 7 pour cent à 11 pour cent du nombre total de combattants étrangers.

La France, par la voix de ses experts, considère que pas moins de 100 djihadistes français sont les combats de la guerre civile syrienne qui vise à chasser le régime du baâth.

Les raids des policiers belges se sont effectués dans les villes d’Anvers et de Bruxelles principalement. Mais un certain nombre de petites villes et des banlieues, ont été visées par cette opération à laquelle 225 officiers ont participé. La déclaration faite par le bureau du procureur dit que des téléphones portables, de l’argent et des ordinateurs ont été saisi.

L’enquête a montré que les recrutements s’opéraient avec des contacts directs des jeunes dans la rue et les lieux de prières, et en les invitant à des lieux de réunion privées tenues à Anvers.

Ces opérations ont pour but la prévention de projets terroristes pouvant être menés après le retour. Ces jeunes pourraient revenir en Belgique avec une expertise en matière d’armes et d’explosifs, qu’ils pourraient utiliser en Europe, a indiqué le bureau.

Ces personnes souvent déjà fanatisées, pourraient aussi continuer leur radicalisation en Syrie et ensuite exporter leurs idées extrémistes partout où ils vivront.