POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Nations & sociétés > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Deux Dossiers Spéciaux de POPULISCOOP. > U.P.M. Union Pour la méditerranée > Les documents conventions, charte, projets, articles... > Articles de presse sur UPM > La Nation qui refuse d’avancer

La Nation qui refuse d’avancer

mardi 3 août 2010, par slioui

Cet article dénonce une corruption en perpetuelle développement qui empêche le Maroc d’acquérir un niveau de vie convenable.

A partir de quels critères définit-on le principe de "l’Intérêt Général" dans un pays arabo-musulman ? Pour quoi est-il exploité à des fins singulières et distinctives au Maroc ? La corruption fait des ravages dans ce pays en ralentissant son développement à l’extrême, elle empêche la sérénité politique, économique et ethnique de s’y installer. Le peuple marocain est un peuple matérialiste et arriviste au premier Degré.

Ce protagoniste indifférent refuse de participer à l’amélioration du climat politique de son pays et s’intéresse peu à l’élévation du niveau de vie général de l’ensemble des citoyens contribuables marocains. Ces derniers ont commencé à fuir les campagnes pour saturer les grandes agglomérations amplement surpeuplées par une population sous-éduquée et individualiste qui dégrade les infrastructures urbaines sans se soucier des conséquences. Ces infrastructures saccagées ont auparavant déjà souffert de l’inaptitude et de l’incapacité des autorités corrompues auxquelles sont confiés ces grands projets d’urbanisme. Un seul et unique rêve préoccupe leur esprit et leur attention à un degré inimaginable : quitter leur pays pour atteindre les rives espagnoles et rejoindre les expatriés africains montrés du doigt par les partis extrémistes de Droite européens lors des élections et opprimés par un racisme ségrégationniste affiché.

Le Peuple marocain est corrompu et participe pleinement à la prospérité de la dégradation matérielle des fondations constitutionnelles du Royaume chérifien. La cause principale de ce désordre insidieux est l’absence totale d’éducation qui sévit et impose ses lois dans un pays qui peine à assainir ses institutions financières et politiques. L’individualisme est la valeur la plus étendue et la maxime la plus appliquée, la corruption est nationalisée au plus haut point et l’intérêt public est privatisé, cette doctrine est-elle valable pour aller de l’avant ? Il est évident que non.

maroc,corruption,démocratie,monarchie,développement,Maghreb,pays arabe,immigration

Si l’Education Nationale n’est toujours pas capable de former des élites soucieuses du bien général de leur pays, le Maroc poursuivra ses pas en arrière. Il est clair et manifeste que la qualité de vie des marocains moyens s’en ressent, car cette catégorie arriviste est obligée de dégrader et de flétrir les administrations pour réussir, les conséquences n’en sortiront que plus dévastatrices.

L’insécurité routière due à une incivilité indescriptible est l’une des graves conséquences de cette confusion comportementale. Les mêmes riches deviennent encore de plus en plus riches en ignorant les classes défavorisées qui côtoient la misère toujours plus étendue et frôlent une famine longiligne au quotidien ! La fraternité et la solidarité n’ont plus lieu d’être dans cet empressement vers la richesse à tout prix. J’en veux pour preuve la carence quasi-totale d’Organismes associatifs dans une nation qui se déclare fraternellement musulmane qui auraient pour but de former, éduquer, instruire, offrir diverses aides et d’avertir. Il est impossible de créer une association caritative au Maroc sans qu’elle ne soit menacée par les professionnelles de la corruption. Ceux-là même qui distribuent les postes clefs à leurs proches, accaparent les richesses, monopolisent les ressources à leur compte et s’enrichissent seulement à sens unique. Ces protagonistes sont des absentéistes de la vie constructive de leur pays car seule la richesse individuelle occupe pleinement leur existence. Cela ne consolide qu’un seul principe que les marocains ont pris pour feuille de route standard : celui de l’égoïsme et de l’égotisme démesurés qui salissent, écrasent et dissimulent les valeurs inculquées par les préceptes et les fondements arabo-musulmans et la réputation de leurs ancêtres au sang glorieux.

La corruptibilité est-elle devenue une Devise sûre et une monnaie d’échange dans cette Nation qui exclut l’Egalité de ses fondements institutionnelles ? Ce peuple fait passer ses intérêts individuels avant ceux de la Nation. Il ne réagit nullement aux attaques dirigées contre son pays (les affaires sahariennes par exemple). Cette conjoncture arrange les affaires des deux alliées et voisines ennemies qui sont l’Espagne et l’Algérie qui aspirent à la réalisation d’un projet ségrégationniste sans précédent au Maroc en ciblant son "Intégrité Territoriale" en sursis.


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don