POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Culture et Arts : La critique, l’information et les sorties culturelles. > 3- LES ARTS VIVANTS > Le LDJ agresse la Fnac pour vente de billets d’un spectacle théâtral : (...)

Le LDJ agresse la Fnac pour vente de billets d’un spectacle théâtral : l’artiste Dieudonné persiste dans son humour noir…

Les complicités des médias et de la corporations des artistes est affligeante... La France a vraiment besoin d’un autre Molière ou Brecht pour son théâtre.

mardi 20 juillet 2010
par Damien Djamel Bouch’Raf


D’abord parce que Molière et Brecht ont été interdits, au sens de censurés, que leur art est resté éternel et leurs œuvres sont des repères dans le théâtre universel. Cet art, le 4ème que l’humanité a découvert bien avant toutes religions, plus que tous les autres réveille les consciences.

Le dernier monologue « On-Man-Show » de l’humoriste Dieudonné, intitulé « Mahmoud » faisant référence au président iranien , est politique même si un volet de parodie de l’histoire humaine est dans son contenu. Si, par le passé, l’artiste a été puni par la justice n’équivaut point qu’il est en tort vis-à-vis de la conscience et des causes, car la loi est toujours perfectible. Quand elle est inscrite dans un système politique, elle est loin de respecter les vraies valeurs. C’est pour cela que la jurisprudence et les législateurs se mettent presque quotidiennement à créer des nouvelles et à apporter des correctifs à celles existantes.

Ensuite défendre l’Iran ou Cuba ou bien les communistes chinois dans un théâtre engagé constitue l’essence et la nature même de ce genre, le théâtre engagé, d’art scénique. Une manière sortant de l’interprétation du palais, sinon contentons-nous du théâtre des bouffons du roi. Celui qui caresse dans le sens, du poil, convenant aux doxas et à l’establishment.

Existe-t-il une communauté qui ne peut-être critiquée en France ? Car le fait de ne pas admettre le communautarisme, cela n’entraîne pas son inexistence. Qui ne se souvient pas de Coluche parodiant un arabe ? Et de Smaïn se portant président de la république. Et qui ne connaît pas les positions du dernier défunt Laurent Terzieff pour la question algérienne, sinon l’ignorant et le négationniste qui n’a aucun droit sur le droit français.

Seulement la bannière de l’antisémitisme est brandie à chaque fois que les crimes de guerre sont dénoncés, quand le dévoiement du sionisme est critiqué… Là, il est vraiment question d’une sectaire vision de la dérogation et de l’impunité… Il est question de censure abjecte.

Une amère et troublante vérité, de la colonisation et des affres vécus par le peuple palestinien, n’est plus à démonter. Elle s’est multipliée comme une dérive dangereuse, lors de l’agression des humanitaires de la Flottille de la liberté.

Il n’est point d’antisémitisme quand une affaire humanitaire préoccupe certains juifs sincères et sensibles à l’humanisme. La question palestinienne et le conflit du Proche-Orient sont une tare, et elle taraude les consciences éprises de voir la légalité internationale prendre le dessus sur l’impunité des criminels de guerre de tsahal. Parmi ces derniers nombreux ne peuvent être reçus dans certaines démocraties occidentales, faute de se faire arrêter et emprisonnés pour crime de guerre.

Et c’est pour cela que Dieudonné est défendable, car il dérange. En termes clairs, il ne fait pas un théâtre où sont prodigués des conseils contre le sida ou bien pour que la population mange plus du bio ou évite de consommer les produits périmés.

La libraire Résistance attaqué par une section du même groupe LDJ.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

La situation où ont mis les européens, et après eux les USA, l’ensemble des juifs du monde est déplorable. Après des pogroms de la Russie tsariste et la shoah de la seconde guerre mondiale 39/45, les occidentaux se sont débarrassés des juifs dans une contrée déjà peuplée. Tout en leur approuvant politiquement de faire de leur idéologie, le sionisme, un programme d’extermination des palestiniens…

Avec la connivence des occidentaux aussi, entre silencieux et pleinement participants, il ne se passe désormais plus un jour où la violence d’Israël ne fait des morts et n’impose pas l’expatriation et l’exil aux palestinien, et ce depuis plus d’un demi-siècle. Il n’existe plus un moment ou bien un lieu où la paix qui tient à cœur plusieurs peuples du monde ne soit menacée. Une haine qui alimente l’insécurité dans plusieurs pays, faite de provocations directes du terrorisme des fanatiques du « fascislamisme » monte à chaque moment que vivent les humains d’un cran. Et le conflit du Proche-Orient est une huile inflammable rajoutée à l’incendiaire mondiale.

Les soutiens anonymes des complices des censeurs tolérés par les médias et les politiques.

Par Radio interposée :

En France les membres de la "LDJ", (Ligue de Défense Juive) d’extrême-droite, bannie dans ses propres bercails, ne sont jamais inquiétés mais soutenus par un réseau assez large qu’entretiennent ouvertement le Bétar et en sous cape le CRIF. Cette organisation, créée par le dantesque et criminel rabbin Meir Kahane, est interdite aux Etats-Unis et même en Israël. Et c’est elle qui mène ces attaques venues des temps de l’inquisition.

L’affaire de la librairie résistance est, de triste mémoire, un précédent dans l’amertume de la vie culturelle française. Tristesse parce que les silences et l’impunité, exception faite du PCF parti communiste français, offusquent plus d’un citoyen de l’hexagone.


Agression d'une librairie (LIBRAIRIE RESISTANCE) à Paris
envoyé par Weasreopen. - L'actualité du moment en vidéo.

Des cercles juifs de France reconnaissent implicitement et se félicitent ouvertement que la "LDJ", (Ligue de Défense Juive) s’adonnent à ses actes criminels. Et comme ils n’ont procédé à des dégâts matériels, c’est une prouesse, disent-ils, de savoir manifester. Et L’art prend sa vicissitude comme un traumatisme. Une note de JSSNews dit banalement : « Bien que n’ayant aucun lien direct avec la LDJ, JSSNews ne peut que féliciter ces jeunes français pour leurs actions. » Ce genre de complicité est tolérable, et l’organisation qui signe le méfait est promue.

L’art et la liberté d’expression privés de leurs droits de cité, en pâtissent de la dégénérescence du sionisme. Cette idéologie qui prônait originellement un refuge de paix au peuple juif, connaît sa phase finale de mutation. Comme le stalinisme qui n’est pas le communisme proprement dit, est pour le socialisme, elle est devenue un danger au judaïsme lui-même !

Le "LDJ", (Ligue de Défense Juive) se spécialise comme les Nazis pour les sujets et thèmes culturels.