POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La perspective de régime alimentaire personnalisé selon la flore intestinale

En 2 semaines de modification de la nutrition, la "microbiote" de digestion change

lundi 27 août 2018
par Gros Emile


Il n’est pas anodin de séquencer la flore intestinale, ce qui résonne déjà comme des micro-végétations plantées dans la partie cruciale, pour la santé, du tube digestif. Aussi dans leur trajet dans le corps, les aliments vont croiser l’implication de micro-organismes en milliards, peuplant avec une complexité infime, pour jouer un rôle dans ce qui est le traitement réservé à la nourriture absorbée. Et en établir l’ADN à cette variété de bactéries, microchampignons, protistes ou virus, est fastidieux. Le séquençage "métagénomique" est laborieux...

Voir en ligne : TOUS NOS ARTICLES SUE LES RECHERCHES SCIENTIFIQUES & LA MÉDECINE

Avec la multiplication à foison de charlatans qui nous proposent aussi bien des recettes de cuisine que l’importance d’un aliment plutôt qu’un autre dans la préservation, ou même l’amélioration, de la santé, une étude récente est venue mettre le « holà ! ». Il ne s’agit pas de censurer ces chef-cuistots, mais la tentative de mieux éclairer les lecteurs et auditoires doit au moins répliquer.

- Convergence entre IA et santé : la médecine inclusive se fera avec le smartphone 25 juillet 2018

Voilà ce qui passe quand on mange. La digestion complète, diminuée ou juste sommaire des aliments a ses conséquences. Elle entraîne des pertes significatives d’oxygène interne et du système pulmonaire. Elle utilise une énergie sanguine. Et elle entraîne une violation de la composition de la microflore intestinale. Le tout provoque aussi une surcharge ou décharge des reins et du foie.

On ne savait pas comment les choix de la nutrition causeraient des incidences sur la microflore intestinale. Alors cette quête de vérité s’apparente à une innovation qui reste moins vulgarisée, car ses auteurs sortent des us des médias corporatistes et traditionnels. Surtout que la Russie, pour raison d’héritage historique, est dans un isolement persistant. Les médecines, traditionnelles, dont certains ont capacité de réduire les douleurs, à l’exemple de l’acupuncture, ne sont pas tellement reconnues.

- Notre article sur la médecine chinoise : La physiologie traditionnelle chinoise contre le paludisme au Nobel de médecine. 7 octobre 2015

La médecine « translationnelle » et la science citoyenne prennent le pas, ces dernières années. Y compris la manière d’informer du simple lecteur aux perfectionnés milieux scientifiques, ou simplement de praticiens comme en médecine, laisser végéter dans « l’open-source » (disons Open-Science), soutenu de thèses élaborées par l’exigence d’instruction scientifique, effectivement il est nécessaire d’apporter d’autres modèles et commentaires. Qu’est ce que le concept de recherche translationnelle ? Réponse ICI.

Basée à Moscou en Russie, cette recherche, (consulter ICI) démontre qu’en deux semaines de régime alimentaire, s’établit une flore intestinale différente d’une précédence déjà observée. De quoi retirer les certificats aux prétendus diététiciens. Il est vrai que la « translationnelle » médecine est encore émergente. Elle applique au domaine médical, selon les définitions de cet attribut, les principes de la limitation des résultats identifiés insatisfaisants.

Encourager un régime personnalisable pour chaque individu, en tenant compte du contexte de sa vie, s’apprend selon une étude de cas. Non seulement la sphère des intestins, où l’alimentation subit l’absorption de ses nutriments, mérite d’être surveillée dans toutes les expériences de diététique appropriée à la demande du sujet à entretenir.

- Après la fausseté des études scientifiques, la ridicule publicité des articles 28 octobre 2017

Les chercheurs ont, cette fois, analysé la composition de la microflore intestinale et sa diversité. Au total ils ont basé leur travail sur 600 types de microorganismes. Tous pris sur les quelques 250 sujets humains répondant à leur demande de participation. Plus précisément, 42 familles, 122 genres et 692 espèces ont été détectés dans au moins un échantillon de leur panel de personnes qui ont pris part à cette recherche.

Pour la comparaison des résultats, les scientifiques ont calculé le coefficient de Bray-Curtis, celui utilisé pour la similarité des espèces de deux groupes d’animaux, afin de l’appliquer à leur champ de travail. Déterminer à quelle vitesse la composition du "microbiote" intestinal change, après une intervention alimentaire à court terme dans un environnement libre, est donc encourageant pour établir des régimes alimentaires en tenant compte des données de ce genre d’étude.

Microbiota roles.png
Par Salsero35 — Protima Amon, Ian Sanderson, What is the microbiome ?, n Archives of Disease in Childhood - Education and Practice 102(5) :edpract-2016-311643, 2017, CC BY-SA 4.0, Lien

FLORE INTESTINALE

Répondre à cet article