POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

2 terroristes algériens parmi un millier de dangereuses gueules dans la nature ?

Un rapatrié, le 16 juillet 2018, en Algérie et l’autre extradé, depuis un an le 21 juillet 2017, aux Etats-Unis.

 

vendredi 20 juillet 2018, par Damien Djamel Bouch’Raf

La justice algérienne peine à récupérer tous les terroristes qu’elle a jugé et qui se sont réfugiés à l’étranger. Ils prétendent qu’ils seront torturés et les ONG des droits de l’homme leur offrent une protection pour le non-retour, qui leur permet de s’exiler pour l’impunité. Mais quand on cherche pourquoi et comment le terrorisme a tant été implanté dans ce pays d’Afrique du nord ? Le régime de la corruption et de la rente demeure, après plus d’un demi-siècle et malgré octobre 1988 et tant d’autres combats, avec la même terreur à double nationalisme : fasciste et décadent !

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Né en Algérie et a grandi en France, Ali Charaf Damache, est actuellement âgé de 54 ans. C’est le 1er terroriste présumé à être extradé aux Etats-Unis, pendant la présidence de Donald Trump. Un autre tristement célèbre mentor des grands actes islamo-criminels en France, Djamel Béghal, a été d’abord déchu, il y a 12 ans, de la nationalité française et reconduit aussi dans son pays d’origine qu’il a quitté, il y a 30 ans, pour soi-disant étudier. Son cas est vraiment hallucinant pour les renseignements qu’il détient. Sa repentance qu’il n’a jamais déclarée et manifestement le destin de ses convictions, restent à déchiffrer ?

Ce sont deux cas d’individus, avec la double nationalité, ou l’un ayant déjà perdue. Ils ont pleinement adhéré à la démesure qui a été en Algérie, juste après l’Afghanistan, à l’origine des massacres signés par l’islamo-terrorisme dans sa forme cruel et obscurantiste. La gestion sécuritaire du terrorisme en Algérie, malgré la grande solitude de l’armée, est irréprochable. Cependant sur le plan politique, les victimes ainsi que les citoyens qui les ont combattues, sont moins considérées que les sponsors et les mains impliquées dans les tueries faites au nom du projet de société réactionnaire et fasciste.

Béghal est déjà condamné à 20 ans en Algérie, donc à sa descente d’avion, il sera incarcéré. Il est revenu le 16 juillet 2018, après 30 ans de séjour en France. Auprès de ce dernier pays, il est accusé d’être derrière un premier projet criminel, depuis les années 2000, consistant à s’attaquer aux intérêts américains en hexagone. Il est dit être sous les ordres directs de Benladen et le soutien d’Al-Qaïda. C’était dès son retour d’Asie en 2001, quand il a été appréhendé à Dubaï. Puis rapatrié en France.

Il était parmi les manipulateurs directs d’Amédy Coulibaly et les frères Kouachi. Il est le commanditaire des actes qui ne peuvent être niés ou démentis. Le premier, de ses subalternes, est l’auteur de la tuerie criminelle de l’épicerie "casher" de la porte de Vincennes. Et les seconds, les deux frères Kouachi, sont les auteurs de l’attentat du journal satirique Charlie-Hebdo où 11 personnes ont trouvé la mort, dont 8 membres de la rédaction.

Deux articles pour connaître le parcours de Djamel Béghal.

- Djamel Béghal désire, avec les autorités françaises, un retour en Algérie !
- Djamel Beghal veut rentrer en Algérie, la sécurité française perdrait une tête de plusieurs filières terroristes #ENQUÊTE

Et l’affaire de l’Algérien qui a manipulé deux femmes américaines pour le ’djihad".

L’Algérien parti aux USA, depuis exactement, un an est accusé d’avoir recruté une femme américaine pour le terrorisme, alias "Jihad Jane" en 2009. Il est citoyen irlandais et algérien. Il a été extradé, l’année dernière précisément jour pour jour avec cet article, sur soupçon d’être en contact direct avec des militants islamistes au Pakistan. Pays où son sont mort Benladen (chef d’AlQaïda) et le mollah Omar (chef des talibans afghans).

Elles sont deux femmes américaines accusées d’avoir aidé Ali Charaf Damache à comploter pour tuer l’artiste suédois Lars Endel Roger Vilks Lanat, connu pour des œuvres en bois et les célèbres dessins du prophète Mahomed. Ses deux complices ont reconnu leurs méfaits et ont condamnées, les deux, pour cela. Elles ont aussi permi de l’arrêter.

Damache a été extradé d’Espagne et est emprisonné à Philadelphie en attendant le procès qui termine son cas. Le juge Petrese Tucker, de la Cour de district des États-Unis, à Philadelphie, a prévu jeudi, 19 juillet 2018, une audience. Un changement de plaidoirie qui devait se tenir lundi pour sa culpabilité ou son innocence. Son avocat, Noah Gorson, n’a pas commenté ce report de la cour de jeudi, décidé par le juge.

Damache, qui a plaidé non coupable, l’année dernière à l’accusation américaine de complot visant à fournir un soutien matériel aux terroristes, a été emprisonné en Irlande en 2010. Finalement extradé avec succès aux États-Unis, après qu’il s’est caché en Espagne après sa libération en Irlande. Détenu depuis 2015 et les autorités espagnoles ont accepté les demandes américaines d’extradition.

L’acte d’accusation date de 2009. Il inculpe Damache d’avoir attiré en Irlande une femme de banlieue de Philadelphie, nommée Colleen Larose, appelée "Jihad Jane" par les médias. Elle a plaidé coupable en 2011, pour sa participation au complot raté, avec Damache, visant à tuer l’artiste suédois Lars Vilks, qui avait offensé certains musulmans par ses caricatures dont l’un représente le prophète musulman Mohammad, avec simplement une tête enturbannée, sur un chien. En 2014, un juge américain a condamné LaRose à 10 ans de prison.

LaRose a déclaré à Reuters dans une interview en 2012 qu’elle était attirée par Damache par sa promesse de lui apprendre à vivre en tant que femme musulmane et de soutenir les autres dans le jihad violent. Mais elle a dit qu’après avoir déménagé en Irlande pour vivre avec lui, elle a été déçue par son manque de suivi, et a permis au Federal Bureau of Investigation "FBI" de lui acheter un billet pour retourner aux États-Unis. Une autre Américaine qui a rejoint Damache en Irlande, Jamie Pauline Ramirez de Leadville, au Colorado, a purgé une peine de huit ans pour terrorisme.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT