POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Les effets de l’écran connecté donnent le tournis aux observations (...)

Les effets de l’écran connecté donnent le tournis aux observations scientifiques

L’addiction à l’utilisation des appareils monopolise l’esprit, doit être modérée

 

jeudi 26 octobre 2017, par jaco

L’addiction à l’écran n’est pas officiellement une pathologie. On se demande encore, si les gestes quotidiennement permanents, de manipulation des smartphones, par les jeunes catégories de l’humanité relèveront des maladies psychiques. Cet article interpelle les lecteurs, d’être heureux sans la présence permanente du téléphone, dont l’utilisation est en plein généralisation, comme isolant les êtres de leur environnement pourtant primordial...

Voir en ligne : Notre dossier : Technologie & informatique

Avoir constamment les yeux fixés aux tablettes, smartphones ou ordinateurs, est finalement comme l’autruche enfonçant la tête dans le sable ? Voire plus gravement un mal destructeur... Mais ces appareils répondent souvent à des troubles anxieux et deviennent des refuges ayant, avec une interface dynamique. Ces écrans procurent aux personnes une facilitation factice, mais adorée, de leurs problèmes.

Le plaisir d’un « like » (aime) pour notre post Facebook ou Instagram est devenu tel un vecteur d’une culture au top de son époque ! De l’amusement, sur les réseaux sociaux du Web qui carrément bouleversent les relations humaines, on avance sur la valorisation, voire même au business plus poussé.

L’existence a énormément changé en raison du smartphone, qui de téléphone intelligent est devenu le pote et le livre de chevet. Nous pouvons rassurer un ami, ou un parent, juste en envoyant un SMS. Et se sentir réjoui, en obtenant de même. Désormais nombreuses personnes ont un volume non négligeable de leurs émotions quotidiennes dépendantes des appareils qu’ils utilisent.

Est-ce efficace d’être en contact avec des personnes (avec les SMS) et des plateformes pour s’instruire, s’informer, se distraire et échanger (réseaux virtuels du Net) sur tous les plans ? Y’a-t-il une dépendance expansive, au sein des sociétés humaines, aux machines, au point de négliger sa santé ? Surtout quand l’interprétation de la bonne constitution physique relève du sport, vivre collé à l’écran.

Des bouquins sont déjà publiés et des recherches scientifiques se multiplient, les citer est même fastidieux. Pour savoir si le fléau du SMS permanent, car son envoi gratuit, est si les effets de vivre en continu en face d’un instrument informatique de jeu, de travail ou de communication. Ils tentent d’abord de ne pas se réfugier avec l’adoration de l’écran, face aux aléas réels qui ne figurent dans le virtuel, mais aussi

La vie est jonchée d’incertitude dans les domaines d’importance personnelle. Alors on essaie d’y répondre, et y échapper sans solution n’est pas meilleur. Les angoisses majeures, telle la peur de perdre son emploi, en s’imaginant être détestés par quelqu’un que nous aimons, ou craignant que nous avons échoué un examen, sont déstabilisantes des humains les plus lucides.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT