Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Le leurre sioniste d’extermination de la résistance en Palestine.

Le leurre sioniste d’extermination de la résistance en Palestine.

Prétexte à l’expansion spoliatrice : l’assaut du Hamas du 7 octobre 2023

samedi 28 octobre 2023, par Hugo Mastréo

Les instances comme l’ONU surveillent cet autre conflit du Hamas palestinien et d’Israël. La crainte, de plus en plus redoutée dans le monde, est que la guerre ne se transforme en un conflit bien plus important. Le Hezbollah au Liban et à Téhéran, ont tous deux mis en garde Israël contre le lancement d’une invasion de Gaza. Ce qu’ils indiquent le point déclencheur d’une guerre au Moyen-Orient !

Dessiner ou bien deviner les desseins de l’invasion de Gaza, après l’assaut du 7 octobre 2023, de la résistance islamiste palestinienne sur l’État hébreu, c’est désigner les conséquences exactes de cette guerre dans une région déjà instable. Les frappes du conclave où sont cloîtrées 2.2 millions d’âmes préparent l’attaque terrestre qui a des buts dont un est essentiel : désarmer les colonisés.

On sait que Netanyahou procède dans une fuite en avant vers la guerre pour conjurer ses difficultés et des contradictions politiques de son camp extrémiste, largement plébiscité par la population rêvant de la terre promise. Son gouvernement des plus fanatiques que jamais convient au peuple élu du sionisme qui l’a intronisé. C’est une mission de poussée de fièvre messianique quoique penseront les observateurs.

Nos précédents articles :
 Des officiers américains aident aux massacres à Gaza, après coup du Hamas.

 Pour Israël, l’ingérence des USA plus complice d’injustice que celle de l’Iran.

Les dirigeants de l’État juif veulent provoquer un embrasement régional puis mondial pour accomplir les promesses bibliques. Cela fait des décennies, voire des siècles et des millénaires sous le socle antisémite, que l’acceptation de cette réalité politico-religieuse sioniste est libre d’agir. Elle va de la menace eschatologique, brandissant l’usage d’une domination sous la menace d’extermination de l’humanité.

Palestiniens à Gaza : « La survie semble incertaine »

Quel est exactement l’objectif d’Israël du démantèlement du Hamas ? Ce que compte faire l’entité sioniste, par la neutralisation définitive de la résistance armée palestinienne, n’est pas nouveau. C’est même l’objectif classique de spoliation des autochtones de leur patrie et les remplacer par des rapatriés venant de divers horizons du Monde sur la patrie juive unique et conquise.

Les responsables israéliens affirment qu’après avoir « détruit le Hamas », ils souhaitent créer un « nouveau régime de sécurité » à Gaza. Que veut bien dire ce dessein ? Isoler davantage les populations, les couper du Monde, puis les extirper de leurs maisons, sera la pratique largement répandue et c’est à gaza que cela doit être fait.

Massacre à #Gaza : parler de paix ou d’Etat "#Palestine" et laisser-faire la terreur d’#israël.

Les explications sur les opérations de l’armée israélienne à Gaza :

  1. • « Nous sommes dans la première phase, au cours de laquelle une campagne militaire se déroule avec [des frappes] et plus tard avec des manœuvres [au sol] dans le but de détruire les agents et d’endommager les infrastructures afin de vaincre et de détruire le Hamas », a déclaré le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant a déclaré la semaine dernière.
  2. • « La deuxième phase, intermédiaire, nécessitera des opérations de moindre intensité dans le but d’éliminer les poches de résistance », a-t-il ajouté.
  3. • « La troisième étape sera la création d’un nouveau régime de sécurité dans la bande de Gaza, le retrait de la responsabilité d’Israël dans la vie quotidienne dans la bande de Gaza et la création d’une nouvelle réalité de sécurité pour les citoyens israéliens. »

Les conditions désastreuses à Gaza n’ont fait qu’empirer depuis la guerre et le début du « siège complet » de l’enclave par Israël. Une grande partie de ce territoire, déjà précarisé, est dans le noir après qu’Israël a coupé l’électricité. Les hôpitaux et les écoles qui hébergent des personnes sont à court de fournitures, affirment les groupes humanitaires.

Factice "unité arabe" selon normalisation avec Israël & conflits régionaux.

Personne, y compris des centaines d’Américains palestiniens, n’a été autorisé à quitter l’enclave, malgré les efforts des gouvernements étrangers pour faire sortir leurs ressortissants. Le Département d’État a blâmé le "Hamas", mais n’a présenté aucune preuve.

Israël a autorisé l’arrivée d’une certaine aide à Gaza en provenance d’Égypte après la pression croissante du monde entier, y compris de la part des États-Unis. Mais les groupes humanitaires affirment que cela ne représente qu’une fraction des besoins de l’enclave.

Le projet d’expansion du grand Israël a eu son prétexte, la frappe des islamistes palestiniens du 7 octobre 2023 de laquelle la vengeance est terrifiante et exterminatrice des résistances !

L’idée d’expatrier les gazaouis va se réaliser par la guerre, sinon quel dessein ont les pilonnages et les assauts de revanche israélienne sur l’enclave assiégée de toutes parts ? Des colons sionistes demandent à s’installer en terre conquise, dans le cas où des révoltés seront expropriés.

Photo : Ali Jadallah/Anadolu via Getty Images

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Gaza, Palestine, Israël

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?