Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > L’introduction de l’IA s’accélère : le Monde au virage négocié par la High Tech.

qrcode:https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4464 TRADUIRE cette page :
L’introduction de l’IA s’accélère : le Monde au virage négocié par la High Tech.

Google lance le dernier modèle d’IA, un "chatbot" mis à jour pour l’utilité.

dimanche 14 mai 2023, par N.E. Tatem

L’année 2023 est celle de l’IA (Intelligence Artificielle), ce qui fait réagir même les philosophes, les législateurs et les décideurs. Mais ce sont bien les grandes figures de la technologie qui donnent le rythme à un changement d’une tendance déjà bien ancrée en l’humanité, avec plus de 6 milliards d’Internautes. Les problèmes importants de sécurité sont pris en compte dans les investissements qui visent l’invention d’un moyen utile et agréable dans la facilité du travail en étant génératif de tâches.

Les progrès rapides de l’IA suscitent autant la peur que l’excitation. C’est le mérite qui revient à cette évolution des automatismes qui naissent de l’informatique. Ils rendent l’usage des informations déjà amples sur les réseaux, un trésor dans une vaste machine rompue avec ses apprentissages. Le recyclage est, en matière à produire d’autres contenus, visuel et produit de permanentes en lumières et richesses.

L’une des entreprises à qui les regards se tournent, est celle qui a bien plus de 2 décennies de suprématie sur Internet. Ce qui fusionne en >Google ne fait guère de concession du moindre iota de sa vocation. Alphabet.Inc vise à démontrer qu’elle suit à la fois le rythme d’OpenAI, de Microsoft et d’autres, tout en ne dépassant pas aveuglément les problèmes importants de sécurité de l’IA.

Révolution technologique qui tient au clic en accès à l’intelligence virtuelle.
19 février 2023

Ses nouveaux « grands modèles de langage » (LLM), du genre qui alimentent ChatGPT, le « chatbot » créé par OpenAI qui ont même surpris leurs créateurs, avec leurs talents inattendus au fur et à mesure de leur mise à niveau continuel, sont aussi des plus attendus. Le directeur de Google a déclaré : «  Nous avons l’opportunité de rendre l’IA encore plus utile.  » Et comment ?

Avec le lancement de ChatGPT, l’IA a fait d’énormes remous dans le Monde, ébranlant surtout ce qui est la technologie de la communication. La réaction est plus étendue chez le public qui témoigne ébloui du constat fait de visu de la vitesse d’évolution de cette innovation. Elle associe machine et algorithmes pour réaliser un condensé de savoir, glané de partout et selon le passage d’une pratique en flux incessant.

Comme toute autre réalisation destiné au large public, elle suscite la controverse et bien des paradoxes. Les partisans de l’IA plaident pour son potentiel à résoudre de gros problèmes en développant de nouveaux médicaments, en concevant de nouveaux matériaux pour aider à lutter contre le changement climatique ou en démêlant les complexités de l’énergie de fusion.

Pour d’autres, le fait que les IA aient les capacités de dépasser déjà la compréhension de ses créateurs, elle risque de donner vie au scénario catastrophe comme les chaos présumés par la science-fiction. Mais celui où la machine qui déjoue son inventeur, la vision rétive verse souvent aux conséquences fatales qui n’ont aucun vaccin.

Cette technologie de pointe pourrait changer l’informatique, la culture et le cours de l’histoire. Elle détient la prétention avec les essais assez intéressants auxquels on reconnait qu’ils avaient été décrits comme des innovations clés dans de nouvelles pratiques. Ce qui les impose dans la perspective d’être éternelles et bien essentielles dans l’existence humaine, car en lien avec les activités vitales.

L’innovation est moteur des performances économiques selon #GlobalInnovationIndex.
18 octobre 2022

Les entreprises leaders du domaine, celles domiciliées à la « silicon valley », telles qu’Alphabet, la société mère de Google, Microsoft, champion de l’exploitation des ordis ou bien Meta, du réseautage sociabilisé, ont pleinement plonger en adoptant la tendance de l’IA. Elles parlent des capacités et des cas d’utilisation à chaque occasion. La Maison Blanche a reçu ce qu’elle considère les acteurs essentiels pour au moins tenter de savoir.

Alphabet, Meta, Microsoft, Amazon et Apple ont mentionné collectivement le terme "IA" près de 200 fois dans leurs derniers appels et cités en leurs résultats. Ce qui en forte hausse par rapport à moins de 40 mentions il y a un an. Ces précurseurs sont beaucoup plus impliqués dans l’engouement pour l’IA qu’Amazon et Apple, ce qui est compréhensible compte tenu des différents modèles commerciaux.

Google qui tient les premiers rôles à la fois comme dictionnaire, bibliothèque et même médias d’informations et qui a de fiables réponses à nos requêtes sur Internet, garde sa ligne. Sa domination monopolistique dans la recherche sur Internet est incontestable. Il a tenu le 10 mai sa conférence I/O, destinée aux développeurs pour laquelle le moteur revendique être prémonitoire en IA.

Le produit phare de Google est PaLM. Il alimente plus de 25 produits annoncés à I/O, dont Bard, le concurrent ChatGPT. Son déploiement dans plus de 180 pays d sera après que l’actuelle période d’essai qui est limitée aux États-Unis et au Royaume-Uni. Google a également fait de son mieux pour contrer l’idée qu’il avait en pris du retard sur l’IA. Son rôle de pionnier dans cette industrie au cours de la dernière décennie est reconnu.

Ce mercredi Google a dévoilé son système d’IA de nouvelle génération PaLM 2. Un "modèle de langage à la pointe de la technologie", qui est "bon en mathématiques, en codage, en raisonnement, en traduction multilingue et en génération de langage naturel", selon Zoubin Ghahramani, vice-président de Google Deepmind. Les enthousiasmes démesurés promettent un changement du Monde !

Google est un incontournable en technologie informatique. Il a son nouveau modèle d’IA qui se décline sous vocable de "Bard". Les déclarations préliminaires disent qu’il bénéficie de capacités mathématiques ce qui est, sans nul doute, un regard pour la médecine et d’autres sciences. Ces raisonnements sont aussi plus améliorés et sera plus utile lors de l’écriture de code informatique. Et qui quoi encore ?

Illustration : Brendan Lynch/Axios

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : IA (Intelligence Artificielle) & technologie

     

Recommander cette page

GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’in