Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > La connexion sociale virtuelle vire aux liaisons en Métaverse.

La connexion sociale virtuelle vire aux liaisons en Métaverse.

Un autre système interconnecté d’une com qui transcende aussi les frontières

mardi 14 juin 2022, par N.E. Tatem

Comment identifier « metaverse » ? Sinon pour définir sans pénétrer les tréfonds ardus et sans présomption envers le prochain imaginaire ludique qui se dessine, il faut de nouvelles technologies qui lui soient enjointes. Aussi bien un son qui répond à la perception naturelle de l’ouïe que l’apport du visuel feront de cette nouvelle révolution qui est sur le chemin de surgir une base des prochains réseaux.

Le nouvel espace de communication que "métaverse" prône donne tribune aux spéculations. Qu’en-est-il ? Ce sujet continuera avec d’autres opinions de cet auteur.

L’affichage qui reste l’ultime support de l’échange remet encore une fois le visuel au-devant, à savoir les images seront plus directement devant l’œil et pour faire une plus attractive application du Net. Le son qui l’accompagne doit aussi consentir à avoir la qualité supérieure où sa perception suivra l’exposé donné. Par ces moyens de communication sociétale, les réseaux sont précipités dans l’évolution.

La nouvelle aspiration technologique qui puise de la socialisation virtuelle une visualisation via le Web est celle d’une élaboration en marche. Une autre étape de l’existence narrative qui quête la nouvelle culture dans celle qui s’est ancrée chez l’humain du 3ème millénaire. Une nouvelle dimension considérée comme la prochaine grande conquête. Elle questionne pour moult spéculations.

Récent article sur une startup qui fait du Edtech La startup GoMyCode, faisant de l’« edtech » en Tunisie, lève 8 millions de $.
9 juin 2022

Avant d’aller plus loin ou profondément dans ce sujet, il y a ainsi les hologrammes comme outils de virtualisation. Ils permettent l’affichage, la présence même en temps réel, d’une représentation numérique tridimensionnelle de haute qualité. Une personne, ou autre autre élément entrant dans le discours ou la narration, est projeté sans que les téléspectateurs aient besoin de porter un casque.

Métaverse n’aura pas une grande ouverture sur des améliorations d’un nouveau Internet, selon nombreux avis. D’autres y voient les premières lueurs d’une nouvelle ère. Les consommateurs, militants et législateurs trouvent cette autre chance pour peser maintenant sur ce qu’ils aiment. Pour façonner l’avenir numérique, avec des besoins ou des lois, aux côtés des entreprises qui construisent des réponses.

Elle prend vie en morceaux tout autour de nous, dans les percées des laboratoires de recherche ainsi que dans les produits disponibles maintenant. La plupart des fougueux adeptes ont des visions qu’ils imaginent en un espace numérique persistant et immersif qui serait déjà partagé par de nombreuses entreprises et individus.

Illustration : Allie Carl/Axios

Les vrais concepteurs qui présument diriger leur monde parallèle, que sont Mark Zuckerberg et Andrew Bosworth (chargé de la réalité virtuelle et augmentée chez Facebook), le décrivent comme «  l’Internet incarné  ». Cette nouvelle version d’Internet est encore future. Elle lierait des espaces virtuels, persistants et partagés accessibles aux connectés via l’interaction en forme de 3D ou 2D, selon le domaine de sa présence.

Cela implique généralement de mettre un casque et de vous immerger complètement dans un monde virtuel. «  Meta contribue à construire un avenir où les gens ont plus de moyens de jouer et de se connecter dans le métavers. Bienvenue dans le prochain chapitre de la connexion sociale.  » dit l’à-propos de la page facebook.

La voiture roulant à l’énergie solaire, rêve de startups.
5 janvier 2022

Une autre existence est plausible via des lunettes de réalité augmentée, idéalement aussi légères que les lunettes standard d’aujourd’hui, avec des objets numériques apparaissant sur une vue du monde réel. D’autres appareils qui pourraient nous faire entrer dans le métaverse incluent tout, des lentilles de contact aux gants.

En médecine le métaverse est comme une école aux joueurs du couteaux. Les futurs chirurgiens pourront pratiquer des procédures avancées des centaines de fois, avant de voir de vrais patients. Ce qui les aidera à acquérir de l’expérience et à maîtriser leurs compétences.

Le métaverse peut être virtuel, mais l’impact sera réel. L’un de ses effets est le remplacement des écrans d’ordinateur et de téléphone, en tant que fenêtre principale sur un monde numérique. Ça ne sera pas facile, de s’adapter à des technologies natives. Les limites de la miniaturisation et de la capacité de la batterie les casques et lunettes seront mieux alimentés d’une révolution de l’énergie.

Les réseaux sociaux du Web ont déblayé le terrain des esprits limités par les frontières. Et le paysage dont dispose l’humain est un espace d’échanges, de défis, de constats, de dénonciation, de solidarité, de projets et tant d’autres réflexions communes à tous et dans l’intérêt commun. Les législateurs n’ont pas encore affiné les textes régissant Internet, pour des pays aux politiciens bloqués dans l’ancien. Métaverse pointe sous drapeau de nouvelle socialisation, alors les retards de lois sont le sous-développement et le manque de liberté.

Le nouvel espace de communication que "métaverse" prône donne tribune aux spéculations. Qu’en-est-il ? Ce sujet continuera avec d’autres opinions de cet auteur.

Illustration : Natalie Peeples/Axios


Voir en ligne : Internet, Web, réseaux sociaux, Facebook, Twitter...

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?