POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La ségrégation là où elle ne doit pas être... nuisance dans les gradins.

RACISME ET FOOTBALL



Au stade de football, ce ne sont pas uniquement les spectateurs... Joueurs, speakers et encadreurs aussi.


lundi 24 mars 2008
par aurelien


Il y a actuellement un fait nouveau dans le football qui inquiète beaucoup : l’arrivée du racisme dans les stades européens et sa montée en puissance. Effectivement depuis quelques années on peut noter que dans nos stades, les actes de racisme sont de plus en plus fréquents. L’Angleterre, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas ainsi que la France ont déjà été touchés.

1)Racisme dans le football

Il y a beaucoup de racisme (pour le cas du football) venant des « supporters » qui ne sont pas des fanatiques affiliés à des partis politique d’extrême droite. Ce qui semble encore plus grave, c’est qu’il y a des cas où ce ne sont pas les gens venant voir le football qui ont des propos racistes, mais parfois les acteurs du football tel que le démontre ces 3 cas :

 Paolo Di Canio : ce joueur de nationalité Italienne et ayant évolué à la Lazio de Rome possédant des tatouages en hommage à Mussolini, le crane rasé et faisant souvent des saluts comme ceux qui y étaient faits au temps des nazis avait lui-même reconnu : « Je suis fasciste ». Ce joueur faisait (il est retraité) régulièrement des saluts fascistes notamment lors de matches médiatisés. Di Canio était allé encore plus loin en défendant son geste et en expliquant qu’il saluait ses camarades (comprenait les ultras) et qu’il continuerait à le faire.

 Luis Aragones : ancien joueur de football espagnole dans les années 1950-1970. Il est actuellement entraîneur de la sélection national espagnol. Alors que l’un de ses meilleurs joueurs, Jose Antonio Reyes, évoluait aux cotés de Thierry Henry à Arsenal Luis Aragones avait tenu ces propos, directement à Reyes, à propos de Thierry Henry :« Reyes ! Vous voyez clair ! Dites de ma part à la merde de nègre qui joue à vos côtés à Arsenal que vous êtes meilleur que lui ! ». Ces propos avaient été tenus en 2000. Aragones a tenu plus récemment un autre discours. Quand on lui demande ce qu’il pense de l’équipe de France de football il répond : « La France est une équipe athlétique grâce à l’immigration ».

 Ron Atkinson : est un commentateur britannique, spécialisé dans le football. En 2004 alors qu’il commentait un match pour ITV , la télévision où il était employé. Alors qu’il pense avoir coupé son micro il est encore en direct et dit : « Put... de fainéant de nègre ». Ces paroles s’adressait à Marcel Desailly après la défaite de Chelsea en demi-finale de la Ligue des Champions face à Monaco.

Suite à ces paroles Atkinson a démissionné de la chaîne et Piara Power, responsable d’une association qui lutte contre le racisme dans le football, avait ajouté :« C’est désolant de voir quelqu’un de cette stature faire ces commentaires ».

2) Affaire grave et médiatisée

En 2005 , en Italie toute une tribune du stade de San Siro (stade de l’Internazionale de Milan) avait imité le singe, lors de la rencontre Inter de Milan - Messine, pour provoquer Marc Zoro défenseur ivoirien de Messine. Le joueur avait alors pris le ballon et était allé voir l’arbitre pour se plaindre et explique :« J’ai dit à l’arbitre de faire quelque chose, de leur dire d’arrêter. Comme ils continuaient de plus belle, j’ai pris le ballon pour leur faire comprendre ». L’attaquant international brésilien Adriano lui demande de reprendre le match. L’Ivoirien reprendra la partie bien qu’il est les larmes aux yeux. Nous sommes tout de même en droit de nous demander pourquoi l’arbitre n’a-t-il pas pris la décision d’arrêter la rencontre alors qu’il en a la possibilité.

En 2006, en Espagne l’attaquant du FC Barcelone Samuel Eto’o avait été victime d’insulte raciste lors de la rencontre Saragosse - Barcelone. Effectivement à chaque fois qu’il touchait le ballon les supporters l’insulté. Le joueur avait voulu rentrer aux vestiaires mais son entraîneur (Frank Rijkaard) avait réussi à le persuader de rester sur le terrain. A la suite de cet acte de racisme tous les médias ainsi que Eto’o s’attendait à une sanction exemplaire (le joueur avait même réclamé la fermeture du stade pour la durée de 1 an). La FIFA (Fédération Internationale de Football Association) n’a donné qu’une amende de 9 000 euros ce qui est absolument dérisoire quant on sait que les clubs ont des budgets s’élevant à plusieurs millions.

Le club de Saragosse avait déjà écopé d’une amende de 6 000 euros en 2005 pour des faits similaires.

En 2004 , aux Pays-Bas l’arbitre hollandais Mr.Temmink décide d’arrêter la rencontre de championnat opposant : ADO La Haye et le PSV Eindhoven.

La raison ? Une partie des supporters de La Haye scande des injures racistes telles que : "Temmink est la prostituée du PSV" ou "Hamas, Hamas, tous les Juifs au gaz". La fédération hollandaise avait donner victoire sur tapis vert pour le PSV Eindhoven. Il faut malheureusement noter que c’est le seul arbitre à avoir pris la dure et lourde décision d’arrêter un match en cours.

Dernièrement (le 16/02/08), en France, l’internationale Marocain Abdeslam Ouaddou ,défenseur de Valenciennes, a été insulté par un supporter Metzain de « sale négro » et de « sale singe » durant toute la première mi-temps du match opposant Metz à Valenciennes. Le joueur a prévenu l’arbitre (des images le prouvent) mais celui-ci n’a pas souhaité communiqué les faits à son 4ème arbitre (arbitre de table) qui aurait alors pu demandé aux autorités de faire sortir ce pseudo supporter. L’arbitre n’ayant rien fait pour aider le défenseur Valenciennois Ouaddou a tenté d’aller dans les tribunes où se trouvait la personne qui lui tenait ces paroles à caractères racistes. Les stadiers ont bien évidemment arrêté le joueur avant qu’il n’est pénétré la tribune du stade Saint-Symphorien. C’est alors que l’arbitre a très certainement fait la chose la moins censée qu’il y avait à faire sortir un carton jaune au défenseuur Valenciennois pour « acte anti-sportif ». L’arbitre (Mr Ledentu) s’est alors justifier en expliquant qu’il aviot appliqué le règlement à la lettre. Bien évidemment il y a une certaine indignation envers cette arbitre qui à fait les choses à l’envers.

Le racisme dans le football fait peur et sa montée en puissance est assez impressionnante. Les mesures prises contre les supporters sont dérisoires puisque les instances supérieur du football (l’UEFA pour l’Europe) ne donne que des amendes aux clubs, il n’y a jamais eu de peines judiciaires prises. Ce qui est inquiétant c’est que les joueurs ne se soutiennent que lorsqu’ils ont la même nationalité ou lorsqu’ils jouent dans les mêmes clubs. Il existe tout de même des actions contre le racisme dont des joueurs de renommé mondial sont à l’initiative mais elles restent trop peu nombreuses et souvent éphémère.

2 Messages de forum

  • RACISME ET FOOTBALL

    28 mai 2008 23:36, par populiscoop
    Salutaions de l’équipe de POPULISCOO. Bonjour ! Votre article, Racisme dans le foot... a eu beaucoup de succès et nous vous félicitons. Cordialement.
    • RACISME ET FOOTBALL 24 octobre 2008 16:16, par Menouar ben yahya
      Existe t’il d’autres actes xénophobes ou racistes dans d’autres disciplines sportives ? Si tel n’est pas le cas pourquoi ? Le football est-il le seul sport ou l’expression populaire recouvre ses droits ? Si le public s’identifie aux joueurs, force est de constater que les insultes visant des joueurs prouvent qu’une part du public ne se reconnait dans des joueurs différent d’eux par leur faciés...Il faut reconnaitre que la notion, d’individus est complétement étouffée lorsque la foule s’exprime. Au quotidien les discours feutrés, les actes "racistes" légaux, des hommes politiques qui s’adressent à cette foule devenue populace par la magie du stade,nous montrent, la grandeur de leur hypocrisie.Le stade de football est l’arêne ou l’on vient conspuer et applaudir. C’est un espace ou les spectateurs s’émancipent du politiquement correct. Le stade de foot c’est la cour de récré ou des "enfants mêchants" s’en donne à coeur joie. Vouloir faire une séparation entre le stade comme s’il était un lieu à part est un leurre. Il existe plusieurs lieux comme, l’école, l’usine, le bureau, l’hopital, la place du marché, la piécce ou on joue au bridge...ces lieux sont investis par des êtres humains .Ces lieux de rencontres sont le reflets de ce que nous sommes, de ce que notre société est, on ne peut dissocier le stade de foot du reste de la société.