POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Chine et Russie loin d’être d’accord pour les sanctions contre l’Iran

Soit nous sommes autistes, soit nous comprenons rien... à ce que nous font avaler certains médias de la diplomatie mondiale !

mercredi 7 juillet 2010
par Gros Emile


Soit nous sommes bêtes et nous ne saisissons pas les sens des mots, soit la politique nous dépasse et nous ferons mieux de s’occuper de la manière de faire de beaux oignons dans nos potagers de paysans... Même si nous sommes au parfum de la gestion de notre localité et de sa politique à la base de notre simple existence, nous comprenons bien de quoi il s’agit au niveau des actions de nos Etats et même au-delà, au niveau international ! Etre exciter à sanctionner l’Iran, c’est servir la succursale fasciste qu’est Israël qui sème un désordre mondial.

La Chine vient de dénoncer, ce mardi 6 juillet, ouvertement les sanctions unilatérales des Etats-Unis contre la république islamique d’Iran. Avant la république communiste dite, faussement et par dénigrement malsain, l’empire du milieu, la Russie a bien, de son côté aussi rejeté, toutes sanctions... C’était au moment même où Barack Obama a signé une loi de boycott des ventes du pétrole iranien, ainsi que du contrôle des revenus de la république islamique.

La Chambre des Représentants et le Sénat américains ont approuvé conjointement, ce projet de loi. Cette dernière consiste à ordonner aux entreprises qui fournissent l’Iran d’essence ainsi que les banques internationales qui s’occupent des finances de la république islamique d’Iran de ne plus assurer ces prestations et commandes.

Lors d’une conférence de presse, tombant comme une radicale mis-au-point ayant une transparence sans moindre tergiversions, le porte-parole du gouvernement Mr Qin Gang s’exprimant ce mardi à Beijing, a réitéré pour la seconde fois d’ailleurs, la manière unilatérale des USA et d’autres parties, décident de porter de telles présumées sanctions. "Il n’ya pas longtemps, le Conseil de sécurité a approuvé la résolution 1929..." a dit Qin, se référant aux sanctions imposées à l’Iran le mois dernier. "La Chine estime que la résolution du Conseil de sécurité devrait pleinement, sérieusement et correctement exécutée et ne peut être élaboré volontairement à étendre les sanctions du Conseil de sécurité des mesures."

Même si le Conseil de sécurité a adopté une résolution durcissant les sanctions sur l’Iran pour son refus de cesser d’enrichir de l’uranium, ces 2 puissances, la Chine et la Russie, ont montré leurs désaccords. Sans qu’on les prenne en compte, surtout au niveau de la médiatisation.

L’Iran n’a pas cessé d’insister que son programme nucléaire est destiné à des buts pacifiques dont la fabrication de électricité, mais les États-Unis et d’autres puissances soupçonnent que c’est une couverture pour fabriquer une bombe atomique.

La précipitation américaine est loin de faire unanimité au niveau du Monde. Les pays sud-américains, plus identifiés comme des régimes de gauche sont contre les menées des States, et on n’entend pas leurs opinions très officiels aussi.

Ainsi que nombreux musulmans et pays arabes, dont la Turquie pour ne citer que ça, sont loin d’avaliser les décisions américaines. Mr Qin a répété que la Chine estime que des pourparlers sont la meilleure façon de résoudre le différend avec l’Iran, concernant ses activités nucléaires.

Car en matière diplomatique et en rapport avec le rôle d’Israël dans la région et dans l’insécurité dans le monde, nous sommes encore dans l’expectative de la vérité des positions chinoise et russe.

L’Iran est un important fournisseur de pétrole brut vers la Chine. Les chinois sont les plus gros consommateurs mondiaux d’énergie, deuxième en matière de pétrole après les Etats-Unis. L’Iran leur a fourni plus de 10% des importations l’an dernier, 2009.

Dominé par les livraisons d’énergie, le commerce bilatéral entre les 2 pays est passé de 10 milliards de dollars en 2005 à plus de 20 milliards $ l’an dernier.