POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > Le journaliste irakien libéré, bien chaussé pour une nouvelle carrière.

Le journaliste irakien libéré, bien chaussé pour une nouvelle carrière.



Le geste de Mountazer Al Zaïdi, le journaliste irakien est devenu un acte internationalde protestation .


mardi 15 septembre 2009
par N.E. Tatem


Il a gagné l’estime de beaucoup de personnes de part la Terre, au niveau du monde arabe et musulman, la relaxation de Mountazer Al Zaïdi, le journaliste irakien qui a lancé sa paire de chaussures vers le visage de G. W. Bush, est très attendue dans son pays d’abord et partout.

Trop encombrant Mountazer Al Zaïdi, le journaliste irakien dont la renommée a fait le tour de la planète quand il a lancé sa paire de chaussure en direction de G. W. Bush en plein conférence, 14 décembre 2008, devait être libéré le lundi 14 septembre. Selon des membres de sa famille notamment son frère Dourgham Al-Zaïdi, elle est reportée à ce mardi, en raison des retards de la procédure administrative.

Alors qu’il risquait jusqu’à 15 ans, sa condamnation à 3 ans de prison, le 12 mars de cette année, pour agression d’un chef d’Etat étranger, a été réduite en appel à un an en avril dernier. Sans antécédent judiciaire, il a purgé donc 9 mois bénéficiant des droits de bonne conduite. Ses proches organiseraient un sit-in mardi de la base militaire jusqu’à sa libération et ont appelé les autres Irakiens à la rejoindre.

Parce qu’il a gagné l’estime de beaucoup de personnes de part la Terre, au niveau du monde arabe et musulman, sa relaxation est très attendue dans son pays d’abord et partout. De même que sa carrière qui a pris un élan, il est comme celui qui va être décoré par la Lybie et nombreux autres pays. Il est devenu un héros international et pour les irakiens un symbole de la fierté nationale. Donc il devrait être accueilli en héros à sa sortie de prison. Agé de 30 ans, il bénéficie selon son avocat d’une libération anticipée pour bonne conduite.

Avant d’être maîtrisé et plaqué au sol, Mountazer Al Zaïdi avait scandé en arabe "Voilà ton baiser d’adieu, espèce de chien !" , à l’adresse du président américain qui avait dû esquiver les souliers. "C’est pour les veuves, les orphelins et ceux qui ont été tués en Irak" . Son geste héroïque pour les Irakiens et dans le monde arabe « le lancer de chaussures » est devenu depuis un moyen de protestation populaire dans le monde entier.

La chaîne de télévision Al-Baghdadiya, qui l’employait espère qu’il continuera de travailler comme reporter dans ses services. Son entreprise lui a payé un logement à Bagdad et assure avoir continué de lui verser son salaire pendant sa détention.

D’après sa famille, Mountazar al-Zeidi pourrait à présent mettre à profit sa célébrité pour diverses causes humanitaires.

La chaîne de télévision al Bagdadia, pour laquelle travaille le reporter, a payé à son collaborateur un logement à Bagdad et assure avoir continué de lui verser son salaire pendant sa détention.