POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Pakistan : la blogueuse Malala Yousafzai blessée par balles

Pakistan : la blogueuse Malala Yousafzai blessée par balles



Lâcheté et tyrannie qui fédèrent les islamistes du Monde, acte des alliés d’Al Qaeda et des talibans


mercredi 10 octobre 2012
par Hugo Mastréo


La région de Swat du Pakistan (dans le nord-ouest), d’où est originaire, Malala Yousafzai, la jeune blogueuse et figure de proue du droit des enfants dans son pays, était soumise à la tyrannie des talibans locaux "Mouvement des Taliban du Pakistan" (TTP). Les filles étaient interdites d’écoles jusqu’en 2009, et les expressions de cette adolescente portaient sur le droit des filles à l’éducation.

L’arrivée de l’armée a changé la donne, mais la menace est devenue encore plus grande. Âgée de 14 ans Malala Yousafzai a remporté, en 2011, le premier national de la paix du Pakistan pour son militantisme et ses travaux de journaliste-blogueuse.

Devenue renommée, pour son combat en faveur des femmes et des enfants, l’adolescente a été blessée par balle à son retour de l’école, mardi 9 octobre et par miracle elle a survécu. Son état reste critique...

Les talibans pakistanais, principal groupe rebelle du pays et allié d’Al-Qaïda, par la voix de leur porte-parole, un certain Insnaullah Ishan dont la déclaration a été reprise par CNN, ont revendiqué la l’attaque. Le président du pays a condamné l’acte terroriste.

Cette tentative d’assassinat a suscité un vif émoi à l’échelle internationale. La violence dirigée contre les enfants est une barbarie, des plus lâches, met en silence les islamo-fascistes et leurs amis par complicité...

Alors qu’elle n’avait qu’onze ans, son blog "Le Journal d’une écolière pakistanaise", hébergé sur le site en langue ourdou de la chaîne britannique BBC, a connu un succès. La fillette racontait, sous le pseudonyme de Gul Makai, son quotidien. Dans l’un des billets, lorsque les Taliban avaient banni l’éducation pour les filles, elle avait écrit : « Aujourd’hui, c’était notre dernier jour d’école. Nous avons décidé de jouer un peu plus longtemps dans la cour de récréation » .

Insnaullah Ishan a dit « Yousafzai a été ciblée pour ses messages féministes…/… C’est une fille à la mentalité occidentale qui passe son temps à nous dénoncer. Quiconque critiquera les Taliban subira le même sort.../… Nous l’avions prévenue plusieurs fois qu’il fallait qu’elle cesse de parler contre les Talibans, qu’elle arrête de soutenir les ONG occidentales et qu’elle prenne le chemin de l’islam » , a-t-il ajouté.

A la sortie de son école de Mingora, la principale ville de la région de Swat, Malala Yousafzai a été blessée au crâne et à l’épaule. Un responsable de la police locale, Rasool Shah a témoigné à l’AFP, racontant qu’à : ... "la fin d’une journée d’école et au moment où elle montait dans le bus, deux hommes lui ont tiré dessus" .

Deux jours après sa blessure, elle est entre la vie et la mort...