POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


AL-QUAIDA : UN PUR PRODUIT DES IMPERIALISMES PRIMAIRES.

Les revers de l’alliance armée occidentale vont surprendre en 2009 !

jeudi 11 décembre 2008
par Gros Emile


L’évolution du terrorisme islamiste distinctement des autres (ETA et autres) garde tel qu’il, son bastion afghan ! L’alliance va connaître ses pires revers en 2009 et après... Genèse de la nébuleuse devenue ennemie du monde entier et de l’humanité. Elle ne peut frapper que les pays dits émergents et ceux dépourvus de défense appropriée. L’Afghanistan, après presqu’une décennie après le 11 septembre, reste le bastion où les « djihadistes » s’avèrent invulnérables. Et ils risquent, dans l’avenir, de gagner plusieurs batailles décisives. 2009 nous révèlera certainement de nouvelles surprises sur leurs forces de frappe.

Quand le monde capitaliste menait tambour-battant ses expéditions anticommunistes, il utilisait les premiers qui se mettraient à sa solde. Les islamistes sont les recrus de choix, là où la dernière des religions monothéistes aurait des adeptes. Via le régime saoudite par le passé. Maintenant une rupture d’ailleurs non encore consommée, plane entres les commanditaires et les hommes de main.

Quand le pays ciblé n’avait de tels fanatiques, comme Cuba par exemple : le premier qui se déclare opposant fait l’affaire. S’il s’agit de nations susceptibles d’en avoir, comme l’Egypte sous Nasser, il ne suffisait que venir en aide à celui qui se déclare tel. Le grand-père de l’actuel Tarik Ramadhan, Hassan El Banna fondateur de la secte des frères musulmans a été financé par la CIA pour déstabiliser le régime soupçonné de communisme alors qu’il n’était qu’un nationaliste.

L’actuelle bête noire des pays du monde dit libre, Oussama Ben Laden originaire du Yémen mais né à Ryad, est le spécimen modèle. Alors jeune homme d’affaires plus connu en entrepreneur de bâtiment ayant un compte bancaire consistant auprès des planques bancaires des USA, assurait un relai de service à l’action militaire où la CIA apportait sa main forte. Toute l’intendance des opérations, visant à mettre en échec l’ex Union soviétique qui tentait de sauver le régime de Najibullah pour citer le pays où le terrorisme risque de demeurer pour longtemps comme menace pour l’humanité, alors à la tête du PC afghan, était déléguée à ce pion Wahhabite épris de combattre l’athéisme à l’instar des autres religions.

Il avait non seulement assuré de mettre sur table des moyens financiers illimités que lui assurait le régime officiel de la monarchie des « Ibn-Saoud », qui fait de l’islam son fond de commerce au regard de son business pour le hadj et ses visées. Prenaient part aussi dans des castes qui ont main-basse sur l’économie saoudienne, sur directive du royaume.

Aussi bien le recrutement, que l’entraînement et l’équipement et l’orientation générale de la recette trouvée pour appliquer la géostratégie « capitalo-impérialiste », lui étaient délégués. ON estime à 100 000 étrangers qui ont transité par Peshawar (Pakistan) afin de rejoindre le djihad en Afghanistan. Plusieurs camps d’entraînement, croit-on auprès des services de renseignements américains, sont disséminés à travers le monde.

Aujourd’hui cette implication de batailler contre l’islamisme du djihad est entre toutes les mains d’occidentaux, celles qui ont même participé pour faire gagner les islamistes en Afghanistan. Le pays, vivait en paix, et a vu surgir des hikmetyar, des Rabani et surtout le Massoud qu’on considère l’enfant de cœur. Des seigneurs de guerre qui avaient un aval généralisé, pourvu que l’ex monde socialiste s’efface de la surface de la Terre.

1ère Vidéo

2ème vidéo

Massoud que l’occident croit toujours n’avoir pas pris en charge, était le plus fervent intégriste qui a mené la dernière bataille contre l’armée régulière afghane de jadis, commandée par un certain Dostom. Cette bataille dite de Jalalabad, ville importante de l’est du pays, malgré sa position aux confins avec le Pakistan qui avait mieux résisté que toutes autres, reste un symbole. Parce qu’elle a servi de refuge aux résistants anti-intégristes et parce qu’elle subi les pires exactions que le monde feigne aujourd’hui de ne jamais les raconter. Les combattants intégristes de Massoud, en y entrant, ont causé les plus inhumains sévices envers les civils et ceux qui ont tenu-tête. On dit que même les chats, les chiens et tous les animaux domestiques avaient passés au couteau.

La nébuleuse intégriste s’est rendue compte finalement qu’elle avait d’abord trahi, du fait de l’obscurantisme qui est sien, sa cause première des intérêts de la cause des musulmans. Et en seconde lieu elle a saisi qu’elle jamais vraiment cru en cette idée de créer la cité islamique modèle. La désolation s’est installée au pays afghan qui connaît un appauvrissement considérable.

Par la suite une secte, des Talibans composée essentiellement de jeunes disciples des medersas, plus virulente est arrivée. Elle se dit à propager la guerre, à l’origine seulement anticommuniste, à travers le monde. Ben Laden est considéré le commanditaire des attaques du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis. Sa salle besogne anticommuniste terminée, il s’est remis à la vérité. D’avoir été un ennemi des musulmans d’abord et surtout.

Votez pour cet article : Al-Qaida : un pur produit des impérialismes primaires.