POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Accueil du site > Régions, France, francophonie, département, Pays, actualité locale, localité, (...) > 4 islamistes égarés font un prêche dans les rues de Limoges...

4 islamistes égarés font un prêche dans les rues de Limoges...

... regroupent des jeunes, puis manifestent !

 

mardi 28 septembre 2010, par Azouz Benhocine

Qui peut s’imaginer un tel culot ? 4 spécimens de l’intégrisme religieux s’expriment inopinément sur la place publique. 2 mentors prêchant ouvertement l’instauration de l’islam comme solution, et 2 hommes de mains portant l’emblème noir avec un verset du Coran en dessus d’une épée. Qui peut s’imaginer un tel culot ? Le fait s’est déroulé le 17 septembre dernier à Limoges.

Ils deviennent plus excités, notamment le principal meneur après avoir, de ses vociférations, regroupé une foule de jeunes. Ces derniers, et certainement pour nombreux d’entre eux, croisent un défoulement par un après-midi paisible et triste. De tels images étaient largement en vogue en Algérie pendant les années de grands tourments (les 90) quand l’ex FIS (Front Islamique du Salut) allait instaurait la chariâ comme régime politique, social, économique et culturel. Le prosélytisme à son état brutal et arrogant !

C’est à partir d’un site Internet http://www.forsane-alizza.com qui est aussi la plateforme d’un mouvement, du même nom (les cavaliers de la fierté) que prennent des ailes en France des mouvements politiques dont l’extrémisme et l’obscurantisme ne sont guère des défauts à démontrer.

Devant le fait du prêtre américain qui préconisait vouloir brûler le coran le 11 septembre, le contexte mondial où nombreuses belliqueuses politiques, locales et internationales, donnent perspective d’ancrage pour tels groupuscules idéologiquement ragaillardis. C’est l’embouchure qui delà se prétexte et s’improvise un regroupement sur la voie publique. Evoluant à une manifestation.

La nébuleuse islamiste mondiale qui prend source à l’université d’Al-Azhar en Egypte qui est l’école théologique (ET THEORIQUE de l’islam radical) par excellence, est la première responsable à faire du message du prophète Mohamed, un programme politique. Elle a eu largement le temps d’ensemencer ses graines. Le soutien originel à l’anticommunisme primaire des USA, lui a largement permis de se charpenter et surtout de structurer les mentalités.

Largement rayonnante désormais avec le nombre d’ouvrages qu’elle a gracieusement distribué depuis des années, soit plus d’un ½ siècle, grâce aux financements de la monarchie wahhabite d’Arabie Saoudite, elle a pu glaner des millions d’adeptes à travers le monde. Qui ont, eux-mêmes, transmis les idées, emballées par la religion islamique, à d’autres plus juvéniles générations.

Son interprétation politique de cette religion a largement désacralisé l’islam. Comme elle a supplantée la piété musulmane traditionnelle, en distillant sa doctrine idéologique virulente et SANS MOINDRE SAGESSE. Les dogmes patriotiques et civiques, de certains certains musulmans fanatisés, se pervertissent ainsi en islamisme.

La rue déversoir des haines extraites de l’opium des peuples !

Il n’y a pas meilleure présence dans le paysage médiatique que la conjoncture où un islamiste polygame en Bretagne signe publiquement son adultère, d’ailleurs comme le fait le présidentiable Dominique Strauss-Kahn.

«  Mœurs légères », sans vulgarité et point de pudeur, sa religion ostentatoire sur son accoutrement est la même que notre illuminé de Limoges. Il n’y a pas plus propice moment que le débat de l’islam de France qui a opté pour l’interdiction de la Burqa dans l’espace public avec la loi votée à l’assemblé, le 14 septembre, pour que résonne dans la France profonde de tels appels à la résistance.

Tel un gourou sectaire, le fou d’Allah dispose des éléments glanés de l’actualité pour lancer son appel au djihad. Simplement parce qu’une une centaine de jeunes intéressés par la pratique démocratique qu’ils croisent en ville, qui les entraîne finalement à manifester à travers les rues. Une manipulation de l’opinion, car elle a un discours, islamique (ET NON MUSULMAN) de France qui n’est pas structurée au sein du paysage politique français. Est-ce marginal ?

Un peu partout en France des groupuscules d’islamistes essaiment. Le journaliste Harry Roselmack a livré, en 2 parties, une investigation dans ces milieux de l’islam radical. Les lectures, comme partout dans le monde, de telles réactions nous apprennent que c’est la même matrice idéologique qui anime le terrorisme. A entendre le prédicateur, de ce vendredi à Limoges, citer les villes françaises où des collectifs sont implantés, on devine les populations et les communautés qu’il prétend que d’autres personnes lui sont affidés.

Fort armé d’un site Web le groupuscule, forsane-alizza, que fédère un seul individu, tente de passer du virtuel à d’autres présence… De la rue au média lourd !

2 Messages de forum

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT