POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Benghazi, révélations sur la mort Chris Stevens



Al Qaeda fait son carton, suite à une faille de la sécurité !


samedi 15 septembre 2012
par jaco


Les américains l’ont avoué, l’attaque du consulat de Benghazi le 11 septembre 2012 était programmée. Il le savait mais n’avait pas pris les précautions nécessaires. Selon le journal britannique « The Independent » qui a fait cette terrible révélation, une faille dans la sécurité américaine est à l’origine de la mort de l’attachant ambassadeur Chris Stevens et des 3 employés.

The Independente : révélations sur l’attaque Al Qaeda de Benghazi 11 septembre 2012


D’abord, il faut bien se demander : pourquoi on attaquerait un consulat, situé dans la ville de province Benghazi, qui a tenu un non-moindre rôle dans la chute du despote maniaque Kadhafi ? Et non la représentation officielle, l’ambassade située à Tripoli, comme c’est le cas de toutes les agressions dans le monde arabe contre les ambassades américaines suite à l’existence, depuis le 2 juillet sur You Tube, du pseudo-film intitulé « L’innocence des musulmans » ?

En plus il faut rappeler, que ce sont les frères musulmans égyptiens représentés par le président Morsi, qui ont diffusé, à la TV et sur leur chaîne, les PREMIERS les extraits du film attribué à un certain Sam Bacile. Morsi condamne les violences, mais ne pardonne pas OFFICIELLEMENT les insultes du prophète. Et d’abord au Caire qu’ont commencé les manifestations les plus violentes et généralisées que signent les islamistes du Monde Arabe.

Précisant son information, le journal anglais rajoute que ses sources diplomatiques, du Département d’Etat américain, lui ont indiqué qu’une information jugée crédible circulait depuis 48 heures quant aux éventuelles attaques des ambassades américaines, dont le consulat à Benghazi, et l’ambassade au Caire. Mais aucun avertissement n’a été émis aux diplomates afin qu’ils prennent les dispositions nécessaires.

D’autres faits troublants se rajoutent à cette présomption qui démontre aussi la duplicité habituelles des actions des States dans ses rapports avec le reste du Monde. Outre la présence de Chris Stevens sur les lieux, moins sécurisés que l’ambassade, il rentrait d’un périple confidentiel en Europe qui l’a conduit en Suède, Autriche et en Allemagne... Il était censé être ailleurs ou non encore arrivé.

De même le déploiement d’un arsenal impressionnant par les assaillants qui ne donnaient aucune chance à une éventuelle résistance, met en évidence la préparation éventuelle de l’attaque. Dès les premières détonations de roquettes, la cinquantaine d’éléments, de sécurité libyenne, peu formés, ont pris la fuite. On dénombre aussi 8 blessés, tous relevant de l’armée américaine. Les trois décédés avec l’ambassadeur sont un agent de l’information, entendre la CIA répondant du nom de Sean Smith, et deux marin’s.

Les américains attribuent unanimement cette affaire de Benghazi à Al Qaeda. Car les armes utilisées par les assaillants ne sont pas communes avec celles utilisées habituellement par les rebelles qui ont provoqué la chute du pire tyran du Monde Arabe. La frappe a été exécutée pour venger la mort, dans une attaque de drone au Pakistan de Mohammed Hassan Qaed, d’Al-Qaïda. Ce dernier était, comme son nom-de-guerre l’indique « Abou Yahya al-Libi », originaire de Libye. L’opération était donc chronométrée, par Al Qaeda, avec l’anniversaire des attentats du 11 septembre, cependant elle a aussi coïncidé avec l’histoire du film.

Les auteurs de cette attaque ont raflé des documents d’importance, qui étaient déposés au siège du consulat de Benghazi depuis le déclenchement de l’insurrection anti-Kadhafi. Ils contiennent les noms de personnes libyennes dont la sécurité est maintenant menacée.

Selon des sources médicales libyennes, Chris Stevens est mort d’asphyxie de fumée, aucun impact de balles n’a été trouvé sur son corps. Certains médias de l’extrême droite européenne, rajoutant une couche de haine islamophobe, distillent qu’il a été sodomisé...

The Independente : révélations sur l’attaque Al Qaeda de Benghazi 11 septembre 2012