POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Chine – USA : les drones militaires et le rapport de force mondial.



L’espionnage pourvoyeur du développement industriel


dimanche 22 septembre 2013
par jaco


Ce que la cyber-sécurité américaine considère la plus grande attaque, des hackers chinois, s’est déroulée en cette rentrée 2013/14. Après sa détection, il s’avère qu’elle a pour objectif l’acquisition de technologie des drones militaires. Cette histoire tombe alors qu’une conférence internationale sur les drones civils doit avoir lieu à Beijing du 25 au 28 septembre.

Les auteurs de l’opération de ce récent piratage informatique signalée aux Etats-Unis, dont les effets ou dégâts restent à évaluer, relèveraient de l’armée populaire de libération de Chine. Ils sont localisés en dehors de la ville Shanghai, cité qui habituellement abriterait, selon les repérages des sources fréquentes, ce genre d’actions d’espionnage industriel.

Modèle chinois du "Prédator" américain.

Sur le site Web du Quotidien du Peuple, en français, tous les drones chinois en IMAGES.

Par ailleurs, des chinois ont été arrêtés, dans certains pays développés, pour avoir volés et transférer des données, d’industrie de pointe et d’autres secteurs. Mais ce sont les intrusions chinoises dans les ordinateurs des industriels américains qui s’y emploient à être incessantes et habiles.

On avait cru que nombreux autres pays (France, Royaume-Uni, Israël, l’Inde, la Russie…) comme second producteur des drones dans le Monde. Mais il s’est établi que le pays de la grande muraille talonne, au second rang mondial, les Etats-Unis dans ce domaine. La Chine met les bouchées doubles, dans cette industrie alors que son essor est global et n’épargne aucun domaine.

Bien sûr, la zone d’Asie du pacifique, où stationnent actuellement les forces navales américaines s’attendent à des essaims de drones chinois en cas de conflit. Quand on s’imagine les possibilités de fonctions et d’arsenaux qu’il est possible d’embarquer sur ses redoutables armes commandées à distance, le rapport de force commence à changer dans le Monde. Et dès lors qu’on se fait à l’idée que des communistes sont au pouvoir à Pékin, une telle rivalité, de type guerre froide, semble inévitable.

Pour percer avec ce savoir-faire de conception d’aéronefs sans pilotes, il lui suffisait d’acheter des produits et d’en reproduire avec une volonté éprise de faire évoluer les modèles. La Chine est maintenant capable de fabriquer ses propres drones et les placer dans les arènes de combats potentiels.

Les fabricants locaux d’armes Chinois disposent d’un centre de recherche consacré aux drones, selon les analystes militaires chinois et étrangers. De même que les centres de recherche universitaires sont au cœur du programme de drone de la Chine.

Un chantier ouvert depuis 60 ans hisse la Chine au second rang mondial.

Le plus ancien centre de recherche et de production de drones est l’Université polytechnique du Nord-Ouest à Xi’an. Où le travail de conception a débuté en 1958. Le Groupe Technologie ASN, lié à l’école, a déclaré sur son site Web qu’elle produit 90 pour cent des drones chinois.

Drone chinois Au démarrage du programme, l’ingénierie chinoise avait acquis de l’Union soviétique dans les années 1950 ses premiers équipements. Elle a également mis la main sur des drones américains qui se sont écrasés au Vietnam dans les années 1960. D’autres ont été attrapés lors de la surveillance du programme d’armement nucléaire de la Chine, que l’Otan a toujours pratiquée.

Pendant les années 1990, la Chine a acheté 100 Harpie, les drones militaires d’Israël. Ce cas est son seul achat important de drones fabriqués à l’étranger. Le Pentagone plus tard, a fait la pression à Israël de ne pas mettre à la disposition ces drones à la Chine.

Maintenant, la donne a beaucoup changé. Le pays reste intéressé par la sophistication des drones américains d’où cette affaire d’espionnage industriel via le réseau Internet. Obama acculé de s’exprimer sur l’affaire de la NSA s’est permis de reconnaître que tous les pays épient d’autres...

Au grand étonnement de tous, des drones chinois à usage militaire ont déjà fait leur apparition. Plusieurs appareils chinois sont maintenant aperçus lors de conflits à travers le Monde.

-  Une version chinoise de drone américain « Prédator » est en vente pour 1 million de dollars.

-  Sur les îles dont le pays de Mao conteste l’administration nippone et les revendique lui appartenant, un objet volant a opéré selon l’armée japonaise.

-  Et lors de plusieurs démonstrations commerciales, ces petits appareils volants par téléguidage automatique ont été proposés à des visiteurs étrangers.