Fichier de Populi-Scoop - Fichier de Populi-Scoop

POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

Magazine Analyse de l’actualité et alertes de pertinence sociale

  • La Catalogne plombée au royaume d’un gouvernement corrompu

    Du point de vue historique, l’indépendance suspendue va se répéter...

    13 octobre 2017, par Hugo Mastréo
    Affrontements aux coups de poings dans les rues de Barcelone, entre autonomistes et unionistes. Est-ce un tournant ? La suspension de l’autonomie de la "république" est-elle définitive ? Cette bagarre est première du genre, car le processus a été paisible. Sauf le jour du scrutin, 1er octobre, qui a valu l’intervention violente de la police pour empêcher les électeurs de voter. Et cette fois les services d’ordre agissent pour séparer les jeunes qui se battaient sur les voies et les places (...)
  • 2è Partie : La biométrie, le système qu’exploite la reconnaissance faciale

    Le smartphone reconnaît son propriétaire et les traits fins des yeux vous différencient...

    11 octobre 2017, par N.E. Tatem
    C’était l’empreinte digitale. Mais précipitée vers la reconnaissance faciale, l’identification des personnes respire pleinement les technologies qui bougent sous même le regard du grand et large public. Même si plus amples et fastidieuses sont les innovations d’un autre genre, certaines même tenues secrètes, la problématique des systèmes d’exploitation des réseaux sociaux ou de la surveillance des lieux, cherche des solutions jugées déjà à portée de tous...
    Dans une dépêche de l’AFP, il est relaté que (...)
  • Reconnaissance faciale : culture expérimentale sur champs informatiques

    L’exigence de lever le doute, par la confrontation des traits du visage à la technologie

    9 octobre 2017, par N.E. Tatem
    1ère partie : Saisir la tendance sur le thème la reconnaissance faciale, tant sur le plan juridique, en matière de respect de la vie privée quand certaines données échappent au contrôle de la légalité, que scientifique où reculent le réquisitoire envers le savoir et les innovations, il y a une logique d’un interminable débat. Entre sécurité et assistance à utilisateur, cette technologie consiste à identifier quelqu’un sur une photo. De déverrouiller aux services de sécurité pour reconnaître des individus (...)
  • L’autodétermination du Kudirstan, une revendication unique au cœur de la zone trouble

    Si l’ONU se risque à la souveraineté des peuples, les Kurdes ne sont pas convertibles en islamistes

    2 octobre 2017, par Hugo Mastréo
    Les Kurdes en Irak ont organisé, lundi 25 septembre 2017, un référendum qui proclamerait la naissance le « Kurdistan ». Un pays encore éphémère, car sans aucun soutien dans le Monde, aussi bien pour cette opération de vote que pour l’existence d’une entité nationale à un peuple dispersé au sein de forces régionales qui n’admettent pas la moindre atteinte à leurs territoires.
    A l’exception de l’appui d’Israël au référendum, rares ont été les soutiens à ce scrutin. Nous avons soulevé dernièrement, dans un de (...)
  • Entrée scolaire 2017 en Algérie, Benghebrit avance sans la solidarité du gouvernement

    Ce que la science redoute des vendeurs de chimères, la marche-arrière.

    24 septembre 2017, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Le voile intégral et autre « niqab » sont désormais interdits dans les établissements scolaires d’Algérie. Il est temps de sauver l’identité nord-africaine des influences rétrogrades venues de l’Orient. Si le costume n’est pas l’expression de la personnalité, il révèlerait néanmoins une appartenance communautaire...
    Bien que dans l’imaginaire occidental, il est associé au terrorisme, il est aussi considéré invasif dans les sociétés où il n’existait pas. Cet accoutrement féminin est problématique à plus d’un (...)
  • Syrie, une guerre civile où les protagonistes sont à l’image du despote ou du terrorisme

    L’affaiblissement du nationalisme arabe profite aux forces rétrogrades qu’aux progressistes.

    21 septembre 2017, par Azouz Benhocine
    Pour contrecarrer les américains, l’aile nationaliste, soit tout le parti baath en Irak, a rallié l’ÉI (Etat Islamique) plus connu avec l’acronyme Daesh. Ce n’est pas le cas du chiite Bashar, même si le baath de Damas pouvait suivre l’argument qui fonctionne en Syrie. Alors que l’organisation d’Al-Baghdadi frappait sans distinction cette communauté.
    Pour le régime syrien, lâcher les islamistes détruirait inéluctablement la revendication démocratique, même si la conséquence est le saccage du pays. La (...)
  • Le divorce de la société civile et des institutions, en Algérie, arrange les aventuriers...

    De la vacance du pouvoir, les oligarques ont du pain béni...

    17 septembre 2017, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Une faramineuse mosquée pour on sait quel prestige, car celui de l’Algérie est usurpé et celui de l’islam est désintégré. Puis 4 mandats que la soif du pouvoir justifie à celui qui a finalement brisé la démocratie et ouvert la porte aux associés des « kleptocrates ».
    Le président Bouteflika a fait l’exception, de 4 mandats, alors qu’il avait hérité d’une constitution autorisant 2. L’armée ne peut rien contre le rusé et redoutable diplomate qui a lui-même promulgué le bi-présidentiable, lors des amendements (...)
  • Prochaine désintégration au Moyen-Orient : proclamation d’un Etat nommé Kurdistan

    Référendum pour l’indépendance d’une région de l’Irak qui impacte l’Iran, la Turquie et la Syrie !

    26 août 2017, par Gros Emile
    "Voulez-vous que la région du Kurdistan et les régions assimilées au Kurdistan, qui sont en dehors de l’administration de la Région, deviennent un État indépendant ?" C’est avec cette question que les Kurdes sont invités, par une commission des élections et du référendum organisé, seulement en Irak, à s’exprimer sur l’indépendance, après la semi-autonomie déjà en place. Outre ce dernier Etat, l’ethnie est principalement disséminée aussi en Turquie, en Syrie et en Iran, qui sont donc les premiers concernés par (...)
  • "Derdja" parmi les langues de l’apriorisme qui détraque la cohésion en Algérie

    Les élites, déchirées entre survie ou subversion, victimes d’un désordre

    21 août 2017, par N.E. Tatem
    Un triptyque linguistique s’est substitué à l’ancienne dualité exacerbée entre francophones et arabophones en Algérie. « Tamazyght » est constitutionnellement citée, donc sa reconnaissance tacite. Pour la plupart des pays, cette question "de la politique linguistique" ne se pose pas. La marmaille algérienne est livrée, dès lors de son premier jour d’école, à un déchirement quand, on lui impose un standard de l’arabe fixée comme langue de l’Etat. L’un des chocs par où commence une série de chaos de la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Ajouter POPULI-SCOOP à votre accueil GOOGLEAdd to Google