Fichier de Populi-Scoop - Fichier de Populi-Scoop

POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

Magazine Analyse de l’actualité et alertes de pertinence sociale

  • Islamistes, ex parti unique et bureaucratie du RND à l’affût pour se réhabiliter !

    Les alliés à l’obscurantisme imposent leurs amis et veulent conduire une révolte insoumise.

    20 mars 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Aux dernières nouvelles, sur l’évolution du mouvement social, contestant le pouvoir de Bouteflika en Algérie, le faux « FLN » et le parti de la bureaucratie le « RND », rejoignent la population. Massivement, cette dernière ne veut plus de la présence de l’actuel régime et de ses acteurs dont Bouteflika, à la tête du pays. Mais les centres du pouvoir réel, comme l’armée capable de déloger le raïs et sa caste, tergiversent.
    Le nombre de fois que les jeunes algériens sont arrivé à briser les diaboliques thèses (...)
  • Du libre accès des contribuables aux recherches scientifiques qu’ils ont financées

    Open-Science : une révolution pour que "Plan S" libère une nouvelle énergie...

    20 mars 2019, par Gros Emile
    Les services étatiques financés par les participations des contribuables participent d’une part non négligeable dans la recherche scientifique. Et les résultats ne sont toujours pas, et dans leur totalité, à la disposition du public. Même les publications qui en déduisent sont entre les mains des médias, comme les journaux, souvent payants et inaccessible. Voilà don qu’éclate la géniale action appelée "Plan S".
    Jetez un coup d’œil sur, l’encyclopédie Wikipedia ICI cette opération quasiment mondiale, (...)
  • Les Etats-Unis bloquent les visas aux enquêteurs de la CPI sur des crimes de guerre

    Les massacres de masse commis par des soldats aveuglés par la haine distillée par l’administration

    19 mars 2019, par jaco
    Si les Etats-Unis n’avait pas un président détestable, les crimes de guerre et tous les malheurs causés depuis des décennies ne sauraient faire tant bruits. Les enquêteurs du CPI (cour pénale internationale) n’ont pas eu de visa d’accès au territoire américain, l’administration les en empêche…
    La CPI (Cour Pénale Internationale) ne perd aucun moment pour juger des africains ou bien des personnalités des pays balkaniques. Mais il lui est vraiment difficiles d’atteindre les intouchables des pays occidentaux, (...)
  • Une plateforme aux sombres desseins veut chapeauter la contestation d’Algérie

    Sans foi ni loi, d’inconditionnels proches des islamistes menacent l’épilogue des manifestations

    18 mars 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Quand, à l’orée de l’indépendance de l’Algérie, la question de la vacance du pouvoir faisait unanimité, les déchirements meurtriers de leurs armes ont, entre avides prétendants, vite pris place. Les clans régionalistes, les groupes d’éléments réactionnaires, de militants d’outre-frontières, de combattants descendants des djebels et de politiciens relaxés des prisons de l’occupant, se battaient pour atteindre le graal et gouverner.
    L’ALN (Armée de libération Nationale) imposa finalement Benbella. Le raïs en (...)
  • CONTRIBUTION : Sans le beau et fort leader, les Algériens célèbrent la modernité

    Un seul héros le peuple : le difficile "non" à la compromission du porte-parole du combat collectif !

    17 mars 2019, par N.E. Tatem
    La guerre d’Algérie n’a jamais eu son héros. Pas besoin de figure incarnant l’engagement du peuple. L’inspiration pour une stratégie est capitonnée à la synergique psychologie collective. Se brûlaient les âmes juvéniles, pour leur propre avenir. Et se sacrifiaient aux combats, de valeureux combattants nés pour une écologie convergente vers la liberté. Être l’exemple, c’est être anonyme et heureux de son empirique slogan, conviant l’allégresse à la victoire ! Et c’est le cas en 2019 !
    Les fulminations qui (...)
  • L’islam détourné par les régimes répressifs et les sectes de l’identité réactionnaire

    Les régimes arabes imitent les princes saoudiens du culte politisé et des les lieux saints souillés

    16 mars 2019, par Azouz Benhocine
    S’il y a des nations arabes qui ont peur du « Printemps Arabe », ce sont bien les monarchies qui sont des dictatures. Nous l’avons dit sur Populi-Scoop. Dernièrement, en janvier 2019, le ministre saoudien des Affaires islamiques, le cheikh Abdullatif Al-Asheikh a condamné les printemps arabes de 2011 et 2012. Il qualifie les révoltes pour le progrès et la démocratie « … en poison et destruction pour l’homme arabe et musulman… ».
    Les certitudes sur les pays arabes ne s’appliquent à tous de la même (...)
  • Les indécentes prestations de Brahimi et Lamamra, copains du despote Algérien

    Une complicité sortie du sérail qui a desservi le pays et qui désire asphyxier la colère du peuple

    13 mars 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Victoire amère pour le "printemps algérien". Bouteflika ne se retire pas du vote du 18 avril 2019, mais il l’annule pour se maintenir. C’est déjà un pas, d’avoir ébranler les certitudes de celui qui songeait mourir au trône. La pression, de la rue, a avisé sur la chute lente de la gérontocratie de la garde de la libération. Le passage à la 2ème république se déroule d’une action civilisée côté peuple. Versant régime/pouvoir, c’est la prolongation où l’ineptie du mal !
    Le caractère usurpateur et mensonger (...)
  • Entre Talibans et USA, parents et enfants : deal et fausses négociations pour l’Afghanistan !

    Le peuple afghan meurtri par les musulmans au service des USA, le Qatar toujours facilitateur des crimes.

    13 mars 2019, par Rebel Kazimir
    Des négociations entre les Etats-Unis les Talibans qui ont commencé réellement en janvier 2019 ont pour le but pas surprenant... Les Talibans promettent que les groupes terroristes internationaux ne se serviraient pas du territoire afghan et les États-Unis acceptaient de retirer leurs forces. Mais chacun ment à l’autre. Il jamais été question, pour les deux parties, de laisser ce peuple martyrisé de vivre en paix et la dignité...
    La dernière version de ce dialogue entre terroristes islamistes et (...)
  • Bouteflika transforme en "coup d’épée dans l’eau" les manifestations !

    La règle du despote n’a pas bougé, le programme de mourir au trône est maintenant acquis

    11 mars 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Sans consultations et ni dialogues, au moins comme formalité diligentée pour la forme, Bouteflika joue avec les nobles intentions du peuple. Comme il l’a fait déjà à maintes reprises, en recourant à la désignation (ou proposition) de commissions ou en modifiant des calendriers au gré de son appétence à gouverner !
    Logiquement, le 28 avril prend fin son mandat à la tête de l’Algérie, dernière mandature à avoir été volée au peuple, au détriment de ses lois dont la constitution et de la plus basique moralité (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...