POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Pour contrecarrer un numéro d’arnaque : le 08.99.96.95.37



Quand la téléphonie payante est entre les mains d’escrocs


lundi 20 avril 2015
par jaco


A une heure où commence la journée de travail, un appel téléphonique annonce à un l’interlocuteur d’un numéro ciblé qu’il est gagnant de 1000€ d’achats auprès d’une enseigne renommée d’ameublement et d’équipements domestiques. Quand le piège s’ouvre, c’est un autre numéro des plus communs qui aborde la victime en lui exigeant de contacter le 08.99.96.95.37.

Voir en ligne : Dans la même rubrique.

L’opérateur qui s’est engagé de cacher le propriétaire, est interpellé. L’appel préalable qui pousse à aller au numéro surtaxé est le 04.88.72.22.97. Une voix féminine incitative pressant à l’urgence de rejoindre l’opérateur qui mène à l’attente qui fait augmenter la note. Ce dernier avec un professionnalisme qui ne laisse aucune place au doute, pilote l’arnaque d’une main de maître.

Lire aussi :
- Délinquants convertis en djihadistes, la case prison du Monopoly
- LE SUICIDE : serait-il un mal irrémédiable ?
- Monnaie virtuelle, la blanchisserie idéale du crime

Le secteur économique de la téléphonie qui a connu une évolution explosive avec l’appareil mobile et individuel, a aussi déclenché des numéros spécifiques. Ces derniers génèrent informels protégés par les fournisseurs d’abonnements, au point qu’on ne songe ni à les imposer et encore moins à contrôler leur légalité.

L’escroc du téléphone propose à sa victime de passer au mode gratuit de sa communication en appuyant successivement sur deux touches, genre dièse plus un chiffre ou bien étoile et 4. Après il s’agit de faire un maximum de temps en communication, la rentabilité de cette escroquerie d’engranger des subsides financiers en faisant attendre le piégé à qui le temps de vérifier n’est pas laissé avec un harcèlement…

C’est vrai que c’un acte délibéré que la proie a effectué en appelant le numéro et en poirotant alors qu’on lui fait des offres de plus en alléchante. C’est pour cela qu’une plainte pour une telle tricherie est irrecevable auprès des commissariats. Mais delà à la considérer l’agissement trop désinvolte, ou même complice du détrousseur, du dépouillé, sans chercher à savoir…

Mais aussi, en quoi est-il légal ou bien ne pouvant faire l’objet de poursuites l’acte, de l’entreprise ou simplement d’un abonné, ayant un numéro surtaxé du genre à commencer par « 08 » ou bien de 4 chiffres de type « 1.2.3.4 », d’extorquer de l’argent par des voies destiné à la pratique sociale de téléphonie ?

La responsabilité de l’opérateur ayant effectué de la commercialisation des numéros : 08.99.96.95.37 et 04.88.72.22.97, concernant l’anonymat d’une machination qui arrive à chaparder des indemnités pour un service rendu qui n’en est pas un, est engagée. Du moins pour identifier le criminel…

Répondre à cet article