POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Un signe particulier fera de vous un grand homme !

La Tunisie selon la voix de ses maîtres

mardi 5 novembre 2013
par drmohamedsellam


Souvent un simple signe naturel lié à votre physique endogène ou exogène peut vous apporter une chance inouïe dans votre vie… Votre succès peut dépendre explicitement de ce signe insignifiant en soi, mais d’une valeur fondamentale dans le processus de la réussite dans votre carrière…

Voir en ligne : Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

Benali sa voix—absence d’intelligence-fétichiste et superstitieux.

Ce qui est étrange à plus d’un titre, c’est que Ben Ali, grand de taille certes, dépourvu d’énergie et de vitalité, est nanti étrangement d’une voix gutturale profonde, au timbre d’une rudesse qui fait peur, mais aussi qui en impose dès le premier mouvement vocal.

Ses allocutions et discours rédigés par des inconnus-en conformité avec des points thématiques fixés par son secrétariat personnel, Benali, un pauvre ignare sustenté par un parti puissant fort charismatique.

Benali, fetichiste, un naïf, une andouille politique, manquant d’intelligence nécessaire pour être ce qu’il fut accidentellement, mais les échos de sa voix ont fini par le sauver d’une situation sédentaire sans avenir —Sa voix résonne encore dans ma mémoire lorsqu’il est parvenu à cuisiner habilement les insurgés du complot de Gafsa—. Sa voix est reconnaissable entre mille, bourrue, martelant les mots sans aménité, capable de s’incruster dans l’esprit de l’auditeur ou même de l’interlocuteur. Donc un président auquel on écrivait des discours et allocutions de caractère politique ou social.

Un président nul en tout, mais dès qu’il ouvre la bouche pour proférer un mot, tout le monde spontanément se tait… En tout et pour tout, ce qui a fait la valeur de cet homme, c’est bien sa voix de stantor, une voix inimitable et s’installe dans votre esprit avec force.

Son parti, un parti puissant fort charismatique avait exploité ce don au profit de sa pérennité et de son accaparement exclusif du pouvoir… Or, le parti qu’il a baptisé pompeusement RCD a régné pendant plus de deux décennies, secondé fermement et sans défaillance, par sa voix tonitruante et fulgurante. Comme Samson dont la puissance était dans sa chevelure(crinière), [Benali], tout son cœur, tout son esprit, et toute son omnipotence réelle ou fictive étaient bien dans sa voix…

Prenons par exemple le cas de Ghannouchi ou même d’autres types de la même engeance, ce Ghannouchi ne possède en réalité aucun signe de grandeur, tout ce qui est en lui, physique ou moral, décèle un signe de décadence, de mesquinerie et de bassesse

Bourguiba un nom vibrant, à sonorité harmonieuse, habile discoureur et politicien huppé (trouvère ou troubadour). Parler de Bourguiba, c’est ne plus en finir, car l’homme durant sa longue carrière politique, avait empreint le pays de son sceau personnel… Nul mieux que lui n’a régné autant avec vigueur et compétence et nul mieux que lui ne fut l’objet d’estime, de confiance, frisant parfois même d’idolâtrie ou d’adulation sans limites.

Ce qui a fait de lui un homme toujours juché sur le piédestal, c’est évidemment son nom, dont la résonnance si pleine d’harmonie et de souplesse,à écho musical, se répercute avec bonheur dans l’esprit du peuple. Son nom latinisé, car son nom arabisé prêterait à la cocasserie et à la goguenardise.

Outre son non nom à la cadence merveilleuse et à la fascination invincible, il possède un don naturel, à savoir son habileté à narrer, à épiloguer et à argumenter d’une manière qui a fait l’admiration des générations de tunisiens… c’est un aède moderne,une sorte de troubadour inépuisable, capable de détailler les faits avec une tactique verbale géniale.

Outre qu’il est indéniablement très intelligent, il a l’esprit ouvert, cultivé et lumineux. Ses discours, la plupart improvisés, sont des monuments de révélations historiques et des faits politiques contemporains. Des modèles d’éloquence et de rhétorique de valeur. Son nom à la prononciation souple et aisée a fait de lui une icône pour la plupart des peuples du tiers-monde.

[Bourguiba], contrairement à la plupart des dirigeants arabes,ses contemporains, était un homme sage, pragmatique ,réaliste dans le sens le plus large du terme, et cela est dû en grande partie à la culture encyclopédique qu’il avait reçue dans sa jeunesse…

Comparant la nation arabe, dans son ensemble, à la nation européenne qu’il a côtoyée de très près. Il s’indignait violemment contre le sous-développement intellectuel, économique et social qui ravageait hideusement le monde arabe, alors que les européens évoluaient en permanence pour atteindre le summum du progrès et du bonheur matériel.

Par moments, il laissait entendre que ce sous-développement viral n’est dû qu’à l’entêtement des dirigeants de vouloir suivre un islam statique et sempiternellement rétrograde,ce qui fait que Bourguiba, outre le prestige de son nom, qui a pris un essor considérable dans le ciel du monde politique, est devenu d’ores et déjà un modèle à suivre,un stratège à imiter dans l’exercice de la gestion politique.

Les idées de bourguiba qui sont pour la plupart réformatrices, et régulatrices d’une situation pour le moins décadente dans les pays arabes ,lui consacrent une renommée qui dépasse toutes les frontières Loin d’être sophiste,il est capable de fructifier ses arguments au profit de sa cause.

Le nom de Bourguiba est destiné pour vivre longtemps,autant que vivra la Tunisie… héritier de Hannibal ou Jugurtha moderne, son nom transcendera les limites et franchira les obstacles dus à la jalousie et à la rancune conçus dans les esprits creux et à vue courte de ses rivaux ou adversaires idéologiques. Puisque, des ennemis, il en a eu durant son combat pour le progrès et la liberté. Mais,grâce à sa persévérance et à son énergie révolutionnaire,il les a tous enterrés dans l’oubli.

Dr Mohamed Sellam