POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Europe : question de diversité des médias et de liberté de la presse



Une initiative citoyenne pour un 4ème pouvoir pluraliste !


lundi 27 janvier 2014
par jaco


La manipulation médiatique préoccupe les citoyens en Europe, est-elle donc piètre ou dangereuse ? Ou bien ce pan générique de la société (médias et journalistes) est parfait, pour s’en passer de perfection. L’implication des européens pour le pluralisme des opinions dans les supports et organes médiatiques est l’objectif d’une nouvelle initiative citoyenne à l’échelle du continent. Est-ce un pas de démocratie renforcée, d’exiger des protections ?

Voir en ligne : Notre dossier : Europe - Initiative Citoyenne - Médias

Les questionnements pleuvent incessants à propos de la communication offerte au public. Est-elle de bonne qualité, rigoureuse et bien portante ?

Et est-ce trop demander, si l’exigence d’indépendance des supports ne soit pas la face cachée ? Ou bien simplement une dénonciation des mauvais usages, de la presse, TV et sites Web ? C’est ce que « l’Initiative Européenne pour le pluralisme des médias » tente de clarifier et de répondre !

A travers l’European Initiative for Media Pluralism, c’est à la fois un débat et un projet qui sont lancés. Le premier traduit la nécessité de prémunir, l’exercice du journalisme, des coteries contingentes. Et pour lequel est née cette action citoyenne. Son deuxième dessein suppose que l’engagement de pétitionnaires européens, en vue de créer des règlements, revendiquant l’assurance de la diversité au niveau des médias.

L’entreprise, pour regrouper les personnes, au niveau de l’Europe, ayant l’intéressement porté sur les moyens de distraction ou d’information, est de longue haleine. C’est une opération soumise à de lourds critères et à un parcours laborieux pour être admise. Grâce à «  L’initiative Citoyenne » c’est aussi une doléance collective autour du journalisme et des nouveaux éditeurs, comme POPULI-SCOOP, qui trouvent existence sur le Net.

Nous avons exposé les modalités, lors d’une opération du même genre, pour qu’un texte généralisé au continent européen soit élaboré à la demande des administrés électeurs.

« Les institutions européennes doivent garantir le droit à une information libre, indépendante et pluraliste. » telle est l’idée de la nouvelle « Initiative citoyenne » (PAGE FACEBOOK) qui aspire à ce que l’information redevienne un centre d’intérêts aux européens.

Surtout que l’enjeu de la liberté des médias risque de gêner nombreux milieux et forces à disposer de ce qui est "un pouvoir, le 4ème".

La quotidienneté locale qui est la réalité des matières données aux européens par les médias et de la presse, est inondée d’actualité lourdement tendancieuse. La marchandisation détenue par des trusts se risque aux conflits d’intérêt.

Quand le people prend le dessus et s’impose avec le sacre de la concentration des canaux, le paysage médiatique se livre à une mimétique de passion et non d’intérêt commun. En outre suivre les ressources que procure la publicité, amoindrit l’autonomie.

Le captage des audimats a une dépendance économique avérée, pour ne pas dire complètement une servilité aux ressources commerciales… Ce qui questionne aussi : qu’est ce qui commence à agacer les européens ? Nommer les inquiétudes pour la liberté d’expression réclame de savoir si les desseins et les intérêts sont-ils devenus, pour ces outils de communication sociétale, contestables ?

La protection de la liberté d’expression, avec des règles claires et simples qui ont été établies démocratiquement, est la ligne principale de l’Initiative pour le pluralisme des médias. Bien sûr la rémunération des auteurs et artistes est aussi une exigence capitale dans ce domaine.

Les financements à travers les publicités des entreprises et des Etats, a-t-il déjà fait l’objet d’un audit, la situation actuelle est-elle adéquate ?

Répondre à cet article