POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


USA : légalisation de mise à mort de tout américain lié à Al-Qaéda



Feu vert à Obama d’ordonner l’élimination de personnes porteuses de menaces.


mardi 5 février 2013
par Rebel Kazimir


La menace islamo-terroriste de plus en plus pernicieuse qui pèse sur le Monde a poussé les responsables américains à prendre la décision radicale d’abattre tout citoyen américain identifié comme un terroriste potentiel. Le pouvoir du président Obama est autorisé à donner ordre de tuer délibérément des citoyens américains liés au terrorisme. Décision qui reste soumise aux limitations et protections adéquates, mais elle est déjà mise en branle.

Un document officiel - CI-JOINT UNE COPIE - de 16 pages publié le lundi 5 février 2013, émanant de la Maison Blanche et du ministère de la justice, autorise de mettre hors-d’état de nuire toute personne américaine jugée comme menace. Des sénateurs ont exprimé leur compréhension que le pouvoir utilise la force meurtrière contre les Américains dans certaines circonstances. Ils ont ajouté que les limites de ce pouvoir doit être compris par le public et au moins par les membres du Congrès.

L’étranger des USA, notamment dans les zones montagneuses aux confins du Pakistan et de l’Afghanistan ainsi qu’au Yémen, les drones mènent quotidiennement et sans cesse des opérations d’élimination des membres d’Al-Qaïda. Ces interventions sont faites sans distinctions des nationalités des cibles. Les ressortissants américains affidés au terrorisme seront désormais abattus, sous une couverture qui tend à être légale.

PDF - 4.6 Mo
Livre Blanc : autorisant d’abattre américains
Document : Livre autorisant d’abattre américains membre d’Al-Qaéda constituant une menace.

Document autorisant d’abattre tout américain lié au terrorisme et sur le point de commettre un attentat.

Non signé et non daté, ce « livre blanc » attribué au ministère de la Justice, et obtenu par NBC, est une analyse fort détaillée a poussé le point de vue de l’administration d’Obama et de son équipe juridique d’accepter la légalité de mise à mort, sans procès, tout citoyen américain identifiée comme chef opérationnel d’Al-Qaïda ou l’un de ses alliés.

C’était déjà une pratique déjà établie qui vient d’être rendue légale. L’assassinat d’Anwar al-Awlaki, un religieux musulman radical, né au Nouveau-Mexique, a été tué dans l’attaque d’un drone américain au Yémen en Septembre 2011. Citant un droit national à l’auto-défense ainsi que les lois de la guerre, cette analyse juridique est considérée logique dans la lutte contre le terrorisme. Des spécialistes ont travaillé pour son élaboration depuis octobre 2011.

La définition de menace « imminente », sera basée sur des estimations nécessaires, quand une attaque est programmée par la personne qui doit être citoyen américain. Surtout si la cible est généralement engagée dans des activités terroristes visant les États-Unis. Les tribunaux ne devraient jouer aucun rôle dans l’examen ou les restrictions d’une telle décision.

Ils peuvent collaborer avec un jugement prédictif, puisque le président est magistrat suprême. Seul le Congrès autorisera l’utilisation de cette force de frappe, sur avis des experts de sécurité.

Un débat continue actuellement pour mettre en pratique cette nouvelle orientation de prévention du terrorisme. Les discussions approuvent cette orientation mais exigent une transparence.

Quand on entend les Pleureuses Algériennes et les complices, du monde islamique,qui ont critiqué l’assaut donné par l’armée algérienne sur le site d’In Amenas en janvier 2013, il apparaît que seules les décisions radicales permettent de venir à bout des menaces qui pèsent sur des régions du Monde.