POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Obama visé par un complot



Un terrorisme bloqué à temps, le projet de 4 soldats blancs qu’on désigne par les "désabusés"


jeudi 30 août 2012
par Gros Emile


Rapporté par Associated Press, un projet d’attentat visant le présent Barack Obama a été découvert en plein campagne électorale 2012. Ce n’est pas la première fois. Le président Obama, nous avons rapporté des sujets sur POPULI-SCOOP, les plus pertinentes affaires de ce genre. Depuis 2008, c’est l’une, des menaces les plus sérieuses, qui vise Obama et depuis 2001, celle qui risquait d’être exécutée aux USA sans se faire détecter.

Un raciste suspecté d’assassinat envers Barak Obama.

SECONDE TENTATIVE D’ATTENTAT, VISANT BARAK OBAMA, DEJOUEE.

UNE 3ème TENTATIVE D’ATTENTAT VISANT BARACK OBAMA

L’auteur de la 3ème tentative d’attentat contre Obama reconnaît et plaide coupable.


La toute dernière, est celle d’Oscar Ramiro Ortega-Hernandez qui a été accusé de tentative d’assassinat de Barack Obama pour avoir tiré sur la Maison Blanche en novembre, sans faire de blessé. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour 19 chefs d’accusation au total.

Avant lui, un homme de 31 ans, Anton Calouri, avait menacé Obama par courrier électronique. Il a été jugé par un tribunal de Seattle, dans l’Etat de Washington (nord-ouest). Outre d’avoir menacé le président il avait agressé un représentant des forces de l’ordre lors de son arrestation.

La dernière affaire a commencé lorsque le corps d’un ancien soldat Michael Roark et celui de sa petite amie Tiffany York âgée de 17 ans, ont été trouvés, en décembre 2011, dans un bois, abattus de balles dans les dos. Crime attribué à quatre soldats de l’armée basé en Géorgie du sud, à Fort Stewart, delà éclate nombreux scandales…

L’un des soldats impliqué dans le double-meurtre qui a eu lieu le 4 décembre, nommé Michael Burnett, a en effet plaidé coupable, lui reconnaissant ainsi l’homicide involontaire, dans un procès du lundi 27 août. Collaborant avec les enquêteurs, ces trois complices tombent alors quand il donne des aveux.

Les quatre anciens soldats sont alors identifiés comme faisant partie d’un groupe politique anarchiste, baptisé « F.E.A.R (Forever Enduring Always Ready) » traduire : « Toujours tenace, toujours prêt », dirigé par un certain Isaac Aguigui. Les membres de ce groupuscule, dont les enquêteurs soupçonnent qu’ils son nombreux, ne sont pas encore tous repérés. Certains sont encore en activité dans l’armée et d’autres sont des anciens militaires.

Le groupe a estime qu’il a été trahi par Roark qui a quitté l’armée, deux jours avant sa mort. Les quatre accusés ont décidé que l’ex-soldat et sa petite amie devaient être réduits au silence. Aguigui a baptisé lui-même cette milice et la qualifiait de « le plus beau groupe que vous rencontrerez jamais, car meurtrier de sang-froid … » Lors des recrutements il ciblait des soldats qui étaient en difficulté ou ceux désabusés de la politique actuelle, c’est-à-dire de Barack Obama.

La dangerosité relève de l’utilisation de l’armée pour recruter les membres. Des tatouages distinctifs qui ressemblent à un symbole de l’anarchie, ont été remarqués par les procureurs. La milice avait prévu de bombarder la « fontaine Forsyth Park » à Savannah. Il devait ensuite bombarder un barrage dans l’Etat de Washington et empoisonner la récolte de pommes de l’Etat. Et en finale il projetait de renverser le gouvernement en assassinant le président.

Pour rajouter du piment à l’actuelle campagne des présidentielles des Etats-Unis, l’intéressé a été reconnu dans la convention nationale, le 1èr Septembre 2008 à St Paul dans le Minnesota, du parti républicain qui présente en 2012 Mitt Romney comme rival au candidat démocrate Barack Obama.

Isaac Aguigui a financé la milice, « FEAR » en utilisant les 500.000 dollars (400.000 euros) reçues des prestations de l’assurance, suite au décès de sa femme enceinte, il y a un an. Une mort qui est aussi suspecte, d’après une juge qui a présidé le procès. Mais il n’a pas été inculpé, pour l’instant, dans cet autre crime.

Outre d’avoir acheté un terrain à Washington, le chef de ce groupe a, selon l’« AP », a investi pour la milice pour 87.000 dollars (69.000 euros) pour de fusils d’assaut semi-automatiques, de pistolets et des matériaux permettant de fabriquer des bombes. L’arsenal était stocké dans un casier en location.

Un raciste suspecté d’assassinat envers Barak Obama.

SECONDE TENTATIVE D’ATTENTAT, VISANT BARAK OBAMA, DEJOUEE.

UNE 3ème TENTATIVE D’ATTENTAT VISANT BARACK OBAMA

L’auteur de la 3ème tentative d’attentat contre Obama reconnaît et plaide coupable.