POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Arabie Saoudite : attaque incendiaire du siège de la "muttawa", police de la (...)

Arabie Saoudite : attaque incendiaire du siège de la "muttawa", police de la vertu



Fait majeur dans le fief du Wahabbisme, caché à l’opinion arabe


dimanche 8 septembre 2013
par Damien Djamel Bouch’Raf


Une attaque contre le siège de la police religieuse saoudienne a eu lieu le samedi 31 août 2013, sans que qu’elle fasse les « Unes » des grands médias internationaux, préoccupés par d’autres sujets comme la crise syrienne. C’est une habitude largement suivie, de masquer ce qui se déroule dans ces pays jouissant d’une complicité protectrice. Avec qui l’islamisme international, est le 1er auxiliaire pour la propagation dans les pays musulmans d’une telle police.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite et Al Qaeda

« La Direction générale du comité de cette police, situé dans le quartier « Thuhrat Al Badeia » (ouest de Riyad), a été intentionnellement incendié par des assaillants », selon Abdul Rahman Al Sheri, le porte-parole de cette institution du régime monarchique d’Arabie Saoudite.

Les autres responsables du même comité ont refusé de commenter par téléphone cet incendie volontaire qui a eu lieu au début lors de la nuit du passade au mois de septembre. Alors que le journal local « Al-Watan » a confirmé sur son site internet cet incendie, en citant le porte-parole officiel, dans nombreux pays il n’a pas été indiqué. L’attaque, reconnue, a bien eu lieu à l’aube du samedi.

Personne n’a été blessé dans l’incident, a-t-il déclaré au journal saoudien le seul responsbale qui s’est exprimé. Fait unique dans le genre, l’entrée du bâtiment de la « muttawa » (en arabe : مطوعين nom de la police religieuse), appellation qui est aussi utilisée dans certains pays musulmans du fait de sa proclamation en Arabie saoudite, a été mis en feu. Pourtant c’est un événement, parmi les informations majeures, qui a été rapporté par le quotidien El-Watan (saoudien en lange arabe), l’agence Reuters et Yahoo-News. Ce dernier site qui a repris la dépêche de l’agence anglaise.

Plus connue par le passé sous le nom du Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, la muttawa dispose de 3 500 agents dont les salaires sont budgétisés par les ressources de l’Etat-monarchie. Et plusieurs milliers de volontaires y participent à la répression du non-respect des préceptes religieux les plus réactionnaires sur Terre, qui sont en réalité une sauvegarde de la domination de la famille régnante dont les membres sont intouchables.

Roi Abdelazziz Ibn-Saoud L’essentiel des activités des agents de cette police religieuse, qui a prérogative de procéder à des arrestations, consiste à patrouiller dans les rues pour faire appliquer la ségrégation des sexes. Et d’assurer que le public, la population locale particulièrement car les étrangers notamment des pays riches sont intangibles, se comportent conformément à une interprétation dite stricte des enseignements islamiques. Mais ces derniers sont en réalité les normes féodales archaïques profitant aux régnants .

Ce département de la police dépend d’une entité gouvernementale, le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice. Il est régulièrement appuyé par tous les forces de police, et en cas de nécessité par les forces armées, lors de ses interventions. C’est aussi l’une des unités les plus connues dans le Monde pour ses méthodes musclées.

Plusieurs constations se sont exprimées ces dernières années pour la barbare, immorale et ségrégationniste répression, par la population notamment sa jeunesse avide de liberté. Ces critiques manifestes du régime policier ont aussi soulevé, dans le passé, la question des poursuites en voiture qui ont conduit à des accidents mortels. Ce qui a incité les princes qui dirigent la commission de limiter de telles courses... Mais ça continue...