POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Satan-2, nouveau missile nucléaire russe qui dérange l’OTAN



Essai d’un missile nucléaire qui peut anéantir d’un seul coup un pays


mercredi 11 mai 2016
par Azouz Benhocine


La force de frappe militaire russe a donné dernièrement ses preuves dans la crise syrienne. Les missiles lancés depuis des flottes maritimes avec une précision chirurgicale jamais égalée, ont étonné plus d’un. Depuis les recherches, d’arsenaux menaçant les pays en adversité avec Poutine et son pays, se sont multipliés et accélérées. Alors que jamais le marché des armements n’a été aussi florissant, que depuis les troubles du "printemps arabe" de 2011.

Voir en ligne : Notre dossier : Russie - Poutine

La surveillance, des sujets et rapports diffusés par les canaux des médias russes, vient d’affirmer qu’une redoutable arme a été testée dernièrement. Déjà connue depuis la puissance militaire du pouvoir communiste de l’ex-URSS, elle vient d’être développée sous la houlette de Poutine.

Un nouveau missile russe peut surmonter les systèmes de défense des radars existant dans le Monde et détruire d’une seul frappe une région de la taille de "France ou du Texas", selon le site Web d’informations "News Intertainment Livestyle", édité par "TheLondonEconomic". Voici le Twitt par lequel cette information a été rendue publique.

Ce qui a suscité d’énormes préoccupations pour ce test de feu dissuasif. Cette arme nucléaire est capable d’anéantir un pays en quelques secondes. Le missile, surnommé "Satan 2", est considéré comme le plus puissant jamais conçu à ce jour par aucune industrie militaire.

Outre sa puissance, cette arme intercontinentale est censée être également équipée d’une technologie le rendant furtif, c’est-à-dire indétectable par les radars les plus sophistiqués actuellements. Ce qui l’aide inévitablement à esquiver les systèmes les plus pointus, conçus pour détecter ce type d’attaques.

Déjà depuis des décennies, les experts militaires de l’OTAN suivaient le même genre de missile datant de l’époque de la guerre froide, surnommé "Satan". Donc ce dernier est le parent de l’actuel dont le nom officiel est le RS-28 Sarmat. Il est parmi les équipements militaires qui remplaceront le vieillissement des armes soviétiques, dont le plus connu dans cette catégorie est le missile R-36M.

Dans le but d’informer d’abord la population russe qui ressent l’agressivité des pays occidentaux, pour la crise d’Ukraine ou l’intervention en Syrie, le réseau de nouvelles et d’information russe Zvezda a rapporté que ce missile sert à : « ... déterminer dans quelle direction la dissuasion nucléaire dans le monde va se développer. »

Les experts militaires pensent que cette gamme de missile est capable de couvrir des frappes dans un rayon de 10.000 km. Ce qui permet à la Russie de lancer des attaques sur des villes de l’ouest européen ainsi que les grandes villes de l’est des côtes de l’Amérique. Alors que ces pays mènent d’incessantes propagande contre les politiques internationales russes.

Répondre à cet article