POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Nouvelle jeunesse, nouvelle révolution !



Le matérialisme social au cœur des révolutions démocratiques arabes.


dimanche 20 février 2011
par N.E. Tatem


Résister aux assauts spoliateurs de richesses et de territoires, nécessite une prise de conscience de ce qui peut être légitimement, au sens de légalement, préservé des convoitises.

En Amérique Latine, des pays dirigés par des gauches interprètent encore l’idéologie universelle du marxisme avec un amour fou des égalités et comme une muraille contre ce qui est l’impérialisme.

En 2006 la fortune de Fidel Castro, selon Forbes (comme un canard fourbe), est parmi les 10 premières grosses de la Terre. A regarder le sur-Vêt du maximo, on a plus affaire à un camarade bien plus prolétaire qu’un footballeur de 3ème division. En 2011, ce sont les comptes bancaires de Moubarak qui ont été cités par tous les médias. Considérés équivalents à ceux de Bill Gates.

Face aux dominateurs les peuples de ce qui désigné « le monde arabe » ont viré, pour cela, à l’islamisme comme une pensée à leur portée. Du fait d’une sensibilité spirituelle acquise dans leur patrimoine cultuel, malgré ses relents aussi bien irrationnels que créationnistes.

L’islamisme fut un prolongement de leur nationalisme décadent et inopérant devant ce qui leur a porté de grandes défaites, le sionisme dévoyé en colonialisme. Ce dernier subsiste sans la légalité pour se permettre un colonialisme des plus isolé actuellement dans le monde, et ayant des pratiques quasi inhumaines.

L’Histoire a avancé en l’espace des quelques première semaines de 2011, où les dictateurs de Tunisie et d’Egypte on été chassés. Chacun paraît-il a embarqué des sommes colossales. Les peuples arabes ont découvert que l’islamisme n’étant pas seulement un modèle rétrograde, mais aussi et car il a été souvent incapable de leur donner des libertés universellement établies et utiles à leur épanouissement. Cette page de l’islamisme, une parenthèse dans leur mémoire, reste la forme refuge de résistance…

Alors si on essaie de comprendre ses révoltes post-islamistes dans le monde arabe, on découvre, à notre bien pensant intérieur… que le matérialisme social des populations prend conscience de l’importance du niveau de vie dans la promotion des êtres et l’avenir des jeunesses !