POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Au fil de l’actualité tunisienne



La république guidée par le prisme de la démocratie


mardi 6 janvier 2015


Toute peine mérite d’être récompensée matériellement. Mais en politique, il n’y a pas proprement dit de peine, il y a seulement des mots, des idées, jetés pêle-mêle en vrac, pour la consommation des oisifs et des gens qui se complaisent dans le farniente. En Tunisie, depuis la soi-disant révolution, la notion de travail, ce catalyseur de richesse, semble avoir pris un autre tournant, pour s’orienter vers l’inertie et l’inanité verbale. Or, de Ghannouchi jusqu’à la fameuse Instance Vérité et Dignité, on assistait à un déluge de mots creux. A une perte de temps irrécupérable !

Voir en ligne : Tous les articles du Dr. Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

Ghannouchi, démocrate ?

Ghannouchi démocrate pur sang, y pensez-vous ? Un renard en politique ne peut jamais être un démocrate. Ne vous y méprenez pas : son comportement pacifique, sage et modéré, indulgent et compréhensif, n’est que l’œuvre d’un fieffé malin, un individu qui cache des arrière-pensées qu’il est difficile de dévoiler pour le commun des hommes. Ghannouchi qui draine derrière lui tout un arsenal d’actes et de méfaits antipatriotiques, est loin d’être un vrai démocrate. Même s’il renie publiquement son passé d’un homme aveuglé par des ambitions hideuses qui l’ont poussé à commettre des crimes contre l’Etat, ghannouchi reste toujours pour nous un criminel de haut vol, dont les mains sont tachées du sang des innocents…

A ceux qui cherchaient à saper les fondements de la liberté.

Franchement, j’ai de la peine à comprendre cette attitude négative et destructrice. Vous aspirez tous à l’anarchie, au désordre au sein de la société… Vous flattez la calomnie, la propagation de la haine, la vulgarisation de fausses informations, la tromperie ouverte de l’opinion publique, bref vous trouverez du plaisir à dénigrer, à annihiler, à détruire les valeurs républicaines au nom de la liberté d’expression… Vous oserez encourager et défendre consciemment ou inconsciemment ceux qui portaient en leur cœur les germes de la destruction de cette liberté chèrement acquise. Toute tentative d’anarchie engendre la dictature qui ne vient pas toute seule, c’est vous qui la faites naître. Elle sera née sous votre impulsion, sous votre conduite antipatriotique et haineuse…

BCE et le legs de la gouvernance des Islamistes.

Il faudrait avoir de l’énergie, du punch, de l’intelligence et de l’esprit de persévérance pour pouvoir démêler l’écheveau de ces problèmes cruciaux. Héritage de la Troïka et de quatre ans de troubles et de misères, de marasme économique, de perte de confiance, de conflits idéologiques et d’horreurs du terrorisme. Comment allait-on procéder, alors qu’on est submergé par une avalanche de questions prioritaires ? Tout doit se refaire et tout doit être mis en question,pour échafauder enfin un plan global de reconstruction… BCE s’attellera à la tâche pour embellir l’image de la Tunisie, pour lui redonner ses charmes et ses prestiges de l’ère "bourguibienne".

BCE et Marzouki « note sur un statut »

Parce que ce « pantouflard » est un vrai président. Avec ses faiblesses et ses incapacités, dues principalement à l’âge, il incarne toujours le sens et l’esprit de la présidence… Il inspire le respect et l’humilité. Si le « sortant » avait eu un iota de charisme, de respect pour le titre qu’il incarne, de respect pour le peuple tunisien, bref d’élégance et de maîtrise de soi, il aurait sûrement gagné l’adhésion de la majorité des tunisiens et moi parmi cette catégorie. Mais le pauvre bonhomme avait commis des actes qui frisaient la folie et le traumatisme psychologique. Qu’il retourne donc dans son patelin ! La création de l’Instance "Vérité et Dignité" est une honte et une infamie pour la nation tunisienne. Je ne trouve rien de plus bête que la création de ce qu’on appelle l’instance de la vérité et de la dignité. C’est l’une des œuvres dérisoires et maléfiques de l’ANC déjà de triste mémoire.

C’est la perte de temps et d’argent. Le temps dont nous avons besoin et que nous devons exploiter dans des choses plus sérieuses et plus utiles pour le pays et l’argent qui peut servir au développement des régions déshéritées, ces régions qui souffraient du manque d’eau potable ou d’éclairage domestique et public. Ainsi exhumer des affaires qui remontent à plusieurs décennies écoulées. C’est de la folie et rien d’autre.

Des contingents de citoyens –la plupart des imposteurs, puisque le pays depuis la soi-disant révolution s’est transformé en une pépinière de parasites, de fainéants et de cupides- allaient se réveiller pour déclarer hautement qu’ils étaient victimes d’oppression…de spoliation délibérée et injuste. Qu’ils étaient torturés à plate couture et que, en conséquence, ils demanderaient à bénéficier des compensations adéquates. L’ancien régime (y compris celui de Benali) vous a légué un Etat, des institutions hautement organisées, des structures de base vitales.

Mémoire à rafraîchir et à dépousiiérer

Et vous cherchez encore à fouiller dans ce passé si riche et si plein de gloire et de sacrifices. Un passé de labeur continuel pour assurer au pays un développement qui concrétise sa survie dans le peloton des pays avancés. Un passé de construction d’une nation sortie des décombres d’un colonialisme coriace et féroce… Pour combattre le paupérisme, l’analphabétisme chronique, la décadence et l’inertie sociales ! L’Etat construit, d’autres des citoyens malades et méchants ne savent que détruire. Voilà le hic !

Il n’y a pas eu de condamnations sans motifs impérieux… Il n’y a pas eu de torture entreprise gratuitement. Tout est dû à des actes de sabotage, de violence, de criminalité…de pratique terroriste et surtout de tentative évidente de déstabiliser le pays. Or, déterrer des archives pour y fouiller des affaires déjà oubliées dans la mémoire nationale,depuis longtemps, c’est tenter de créer une situation de désarroi et de désespoir. Bref, c’est faire naitre une conflagration sociale et politique,qui ébranlerait les institutions de l’Etat !

mseellam83@yahoo.com

Beji Caid el Sebsi at the 37th G8 Summit in Deauville 006.jpg
«  Beji Caid el Sebsi at the 37th G8 Summit in Deauville 006  » par Guillaume PaumierTravail personnel. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Répondre à cet article