POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


ERASMUS pour les étudiants du Maghreb : à la mémoire d’El Idrissi



2è action du programme d’échanges d’étudiants entre Europe et Afrique du Nord


vendredi 3 janvier 2014
par Damien Djamel Bouch’Raf


Le lundi 20 janvier 2014 à minuit prendront fin les inscriptions au programme Erasmus réservé aux étudiants d’Afrique du Nord. Il concerne aussi les personnels académiques et administratifs, afin d’améliorer les encadrements. Ces bourses d’études en Europe dans le cadre Erasmus Mundus, ont leur programme intitulé Al Idrissi II, volet réservé aux 4 pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) auxquels est rajoutée l’Egypte.

Le programme d’échange ERASMUS d’étudiants et d’enseignants entre les universités et les grandes écoles européennes, s’est ouvert à la rive sud de méditerranée. Il fait bénéficier les étudiants du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Libye et d’Egypte, de ses vertus.

Ce programme fait référence, par son appellation, au moine humaniste et théologien, et néanmoins pédagogue, néerlandais Érasme (1469-1536). Il a été ouvert en 1987, pour que les étudiants européens effectuent une partie de leurs études dans un pays, à l’origine uniquement, de la communauté européenne.

Il concerne aussi les 5 pays du Maghreb, dont l’Egypte a été associée non pas seulement par cette circonstance, mais par ses liens historiques, notamment berbères. Les diplômés du premier cycle, du master, du doctorat et post-doctorat peuvent postuler jusqu’au 20 janvier 2014, pour cette session qui est la seconde du genre.

Le programme Erasmus est des plus prisés par les étudiants européens, et du reste du Monde auquel il s’est ouvert aussi, avec une volonté de faire bénéficier de connaissances diversifiées. Il se décline pour le Maghreb, avec le nom du savant andalous Al Idrissi.

Ce dernier fut persécuté par l’islam rigoriste qui s’est réveillé en Andalousie pour définitivement l’escamoter, à l’Instar d’Averroès (Ibn Rochd qui n’est plus à présenter) et Abou Firnas El-Abbess le 1er concepteur d’aéronefs conduit par l’humain.

Al Idrissi Charif Al Idrissi, de son nom complet Abu Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Abdallah Ibn Idriss al-Qurtubi al-Hassani (arabe : أبو عبد الله محمد ابن محمد ابن عبد الله ابن ادريس القرطبي الحسني), est connu le nom latin de Dreses. C’est un géographe et botaniste, né à Sebta, l’actuel Ceuta, à l’époque mauresque de la florissante Andalousie vers 1100.

Il a grandi à Cordoue sous l’empire Almoravide 1, et serait mort vers 1165 en Sicile. Il s’est exilé pour survivre, après qu’il lui a été reproché d’être parrainé par Roger II, un roi normand de Sicile, un chrétien qui lui commanda un planisphère. Le savant musulman avait réalisé une carte gravée sur l’argent !

Il doit sa renommée à la rédaction d’un sublime ouvrage de géographie descriptive. Ce qui dénote la mobilité de son auteur quand la géographie ne s’imaginait même pas avec des satellites. Son pavé s’intitule Kitâb Nuzhat al Mushtâq ou « Livre de divertissement pour celui qui désire parcourir le monde ».

POUR POSTULER : voici la procédure.

Ce projet ERAMUS Mundus – Programme Al Idrissi relève d’un système déjà rodé. Il a déjà donné ses preuves en sanctionnant un enseignement de qualité et dans des conditions irréprochables. Il est destiné aux groupes vulnérables et aux étudiants défavorisés socio-économiquement, afin de promouvoir un accès égalitaire à l’enseignement supérieur pour les étudiants des régions les moins développées. 19 universités partenaires de l’Afrique du Nord et l’UE et 6 universités y sont associées.

Un planisphère réalisé par Al Idrissi, ATTENTION le sud est en haut Planisphère d'Al Idrissi

Répondre à cet article