POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

"L’islam radical" : le péril du minaret politique.

Les loups solitaires : une horde internationale incontrôlable !

 

mardi 23 avril 2013, par Rebel Kazimir

A bien saisir le sens de l’expression « islam radical » faite d’un nom et son qualifiant, il est compris que le « Coran » rigoriste a sa minorité agissante et dangereuse : une armée et son état-major. La locution est suggestive d’une déduction : l’implication de la dernière révélation monolithique dans des actes précis et répréhensibles.

Souvent aussi, le terme «  nébuleuse » intitule les organisations des terrorismes internationalisés associant plusieurs protagonistes : personnes, pays et groupuscules. Ici on montre : une poussiéreuse et inexplorée densité, fléau à largeur inintelligible dont l’identité reste à établir. Des fois aussi, c’est simplement une violence surfaite par des actes isolés de Merah à Toulouse et d’Anders Behring Breivik à Osolo, que toutes les droites identitaires revendiquent en « dictature sacrée ».

La criminalité de cet « islam radical », communément prêchée selon des interprétations particulières des religions monolithiques. Elle serait donc une radicalité perçue en orthodoxie ou extrémisme et serait composée de l’aile dure des intégristes. Ainsi dire «  islamo-terrorisme » c’est, quoi que pensera la majorité silencieuse des musulmans, plaquer à l’islam Merah et le Jeune du Tchétchène de Boston « l’ennemi intérieur ». Et les deux variantes : les deux courants essentiels qui partagent les penseurs islamistes, en sont responsables !

Ceux qui se prononcent en faveur du clash idéologique de la théologie, faisant éloge à l’application de la charia, collaborent avec le terrorisme. Dans un réseau que certains analystes appellent : « l’internationale islamiste ». L’équivalente de la 3ème internationale (des socialistes ou socio-démocrates) ou la 4ème (des communistes) qui, cette dernière, se dit incohérente du fait des antagonismes et de la variété de ses modèles…

« L’internationale islamiste » rassemble les « cheikhs » qui admettent le terrorisme comme l’arme du faible et du désarmé. L’argument palestinien n’est plus admis, en matière de lutte armée contre l’occident qui soutient le colonialisme sioniste, l’OLP opte pour le « Sommoud » : la non-violence. Les uns strictes appuient le djihad et les autres se montrent conscients de la fragilité des libertés, se disent « laïcs », les plus conséquents rejettent l’application de la fameuse « charia ».

L’islamisme est célébré, notamment chez le commun des occidentaux, comme la source de son propre terrorisme. On est plus au préjugé, depuis les attentats du Marathon de Boston et quelques semaines auparavant la prise d’otages dans le complexe gazier algérien de Tiguentourine. Ces deux pays, USA et Algérie, restent les plus exposés aux frappes d’Al-Qaïda dont l’islamisme n’est point à démontrer.

Face à cet « islam radical » qui puise dans la méthode, qui n’est pas nouvelle, « des loups solitaires » sa chaire à canons, les chargés de sécurité recherchent, de leur côté, de nouveaux procédés. L’arrestation préventive de 160 personnes à Guantanamo-Bay va, depuis l’affaire Merah et les deux frères Tsarnaev, va faire jurisprudence et se généraliser !

Puisque le nombre d’adeptes de « l’islam radical » se multiplie, deux arrestations préventives, le 23 avril aujourd’hui, en Espagne et au Canada… Avant qu’ils passent à l’acte, on arrête des « islamistes radicaux » dont la nationalité importe peu ! Ils sont aussi musulmans, simplement ils ne devaient pas être des « loups solitaires ! »

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT