POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Al-Qaïda s’excuse d’un attentat-carnage contre un hôpital, une (...)

Al-Qaïda s’excuse d’un attentat-carnage contre un hôpital, une 1ère



Hypocrisie officielle de la criminalité assumée.


lundi 23 décembre 2013
par jaco


La seule fois où Oussama Benladen a réagi en montrant un signe de compassion, il a demandé à tous les islamo-terroristes de la Terre d’être cléments avec les musulmans, en essayant de ne pas les cibler. Pour la 1ère fois Al-Qaïda s’excuse d’un acte criminel, contre un hôpital qui a fait 52 morts, à Sanaâ, qu’elle juge une erreur.

Voir en ligne : Notre dossier : Al-Qaeda et son terrorisme

Parmi les victimes de cet attentat commis le 5 décembre dans la capitale du Yémen, on dénombre surtout sept étrangers originaires d’Allemagne, d’Inde, des Philippines et du Vietnam. Ils fournissaient l’aide la plus précieuse à cet établissement hospitalier.

Qassim al-Rimi, le vommandant d’Al-Qaida pour la région de la péninsule arabique « AQPA » a exprimé des excuses publiques, ce qui est vraiment un fait rare, voire unique. Mais l’assaut qui a visé un hôpital, constitue l’un des grands attentats avec tant de morts. Il a précisé que l’un de ses combattants a désobéi aux ordres, en visant un hôpital rattaché au ministère de la Défense.

Le chef terroriste a aussi précisé que les assaillants, sous ses ordres, ont été avertis à l’avance de ne pas s’attaquer à l’hôpital dans le complexe, ni un lieu de prière. Mais un combattant l’a fait, dit-il dans la vidéo diffusée, par la branche médiatique d’Al-Qaïda, al-Mallahem, lors de la soirée du samedi 21 décembre 2013.

Pendant la journée qui a suivi celle de cet attentat, la télévision yéménite a diffusé la vidéo réalisée à partir des caméras de surveillance de l’hôpital visé. Elle montrait les victimes parmi les médecins et autres membre du personnel de l’hôpital, ainsi que des malades qui y séjournaient ou venus se soigner. L’espace de communication d’Al-Qaïda a été ainsi totalement mis en échec dans l’opinion locale et internationale, le crime apparaissait trop abjecte.

Plusieurs djihadistes d’Al-Qaïda partout dans le monde, ainsi que les sites Web des militants islamistes, ont tenté de dénoncer et réfuter la vidéo de la TV qui diffuse à Sanaâ, comme étant fausse. Mais le tollé, suscitant apparemment un dégoût unanime, a embarrassé la branche d’Al-Qaïda « AQPA ». Au point qu’elle a émise cette expression inhabituelle de regret.

Répondre à cet article