POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Tourisme israélien : endoctrinement anti-arabe



La terreur comme jeu aux âmes heureuses.


mercredi 4 juillet 2012
par Gros Emile


Sous prétexte d’apprentissage à abattre des terroristes, Israël organise une distraction pour des touristes non seulement criminelle mais aussi acquise à la haine. Depuis 2007 des cours, dits d’antiterrorisme, sont donnés au centre « Caliber 3 » (mais cc n’est pas le seul), un camp de tir à Gush Etzion, au sud de Jérusalem, en Cisjordanie. Des exercices de tir sur des cibles habillées en Keffieh, pour désigner le palestinien, et selon le déguisement pour montrer l’arabe et le musulman à la fois...

Des formations de deux heures assurées, à des visiteurs de l’Etat hébreu avide de sensations fortes, sont données par d’anciens membres des unités d’élite de l’armée israélienne. Soit les membres de Tsahal qui ont participé, dans leurs carrières de militaires, aux oppressions contre les palestiniens pour les déloger de leurs maisons et de leur terre, sont les animateurs.

Il est connu que le divertissement du tir à l’arme est prisé dans les plaisances. Et cette fois, il combine les pseudos valeurs du sionisme à l’excitation de l’amusement avec une arme à feu. Les participants bénéficient d’un apprentissage semblable à un entraînement.

Et quand il s’agit d’Israël, la patrie du dernier colonialisme que connait la Terre, il a l’originalité d’avoir pour but de tuer tout arabe selon l’accoutrement et la représentation des cibles. Ce genre d’intoxication qui a aussi ses adeptes, est celui dont les organisations humanitaires semblent être désarmées, explique de loin quelle la paix promise à cette région du monde.

Ce qui est aussi consternant dans cette barbarie entretenue par l’Etat sioniste, le site où se déroule cette distraction touristique « Caliber 3 » est situé en territoire occupé, au-delà de la ligne verte qui sépare Israël et la Cisjordanie. Afin de donner, selon les promoteurs de cette activité qui est à sa 5ème année d’existence, un brin de réalisme et une approche excitante.

Ce n’est pas seulement le cas de « Caliber 3 ». Une autre agence IU30 offre, "Mission Ultime de lutte contre le terrorisme en Israël" offre aussi des leçons de tir aux touristes. Avec l’aide directe de l’Etat des balades sont faites dans des installations de sécurité, logiquement interdites au public. La possibilité de rencontrer des instructeurs militaires y est aussi mise au devant.

A ce tourisme basé sur l’apprentissage de la violence et de la guerre, participent nombreux enfants. L’apologie des crimes de guerre de Tsahal et du Mossad sont la seconde matière, après l’apprentissage de comment identifier et tuer du terroriste… Mais pas n’importe qui !