POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Culture et Arts : La critique, l’information et les sorties culturelles. > wikileaks avertit sur 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire (...)

wikileaks avertit sur 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire à propos d’Assange



Des poursuites contre les médias qui s’adonnent aux Fake News ciblant un modèle...


mercredi 9 janvier 2019
par N.E. Tatem


Nombreux mensonges sont répandus à propos de WikiLeaks et de son visage de proue. C’est même l’heure de savoir qui propage les « Fake News » ? Qui manipule l’opinion ? Et qui prend de grandes ressources financières en donnant intentionnellement de la désinformation ? Le moment est donc venu où les poursuites en justice peuvent s’inverser, sans s’encombrer de fausse moralité !

Voir en ligne : Notre dossier Wikileaks

Aucune des accusations produites à l’encontre du membre et du site Web d’informations, Julian Assange et Wikileaks, ne tient la route. Le 1er, informaticien qui s’est trouvé à donner des perles valeureuses de l’actualité internationale, est souvent cité, par des titres renommés de la presse mondiale. Pour lesquels le public conçoit, sans hésitation, de leur professionnalisme, des déclinaisons qui ne sont guère authentiques.

- L’avenir des "Fake News" entre les mains du public averti : notre sondage continue. 7 janvier 2019

Voire il est même désigné comme un justiciable déjà condamné car ayant des infractions, des comportements ou des absurdités répréhensibles, à son palmarès. Le 07 janvier 2019 un genre de « COMMUNICATION JURIDIQUE CONFIDENTIELLE » que nous vous invitons de consulter en bas de ce sujet, a été mise en ligne avec la mention « NON PUBLIÉE » sur la plateforme PasteLink qui met en ligne tous ce qui est proposé, sans même s’inscrire.

Wikileaks continue de déranger la doxa médiatique et les régimes, y compris les Etats-Unis, qui justifient et imposent leurs modèles par les injustices. Aux médias le site d’informations alternatives avertit que bien d’une centaines assertions sont susceptibles, suite à leur diffusion, d’être poursuivies pour diffamations. Alors gare à ceux qui les utilisent, car chaque jour les mensonges pleuvent.

Parce que ces derniers mois, soi dès même 2016, les organes corporatistes ou traditionnels ont d’abord tourné le dos, à celui qui a démontré leurs omissions, dans la guerre américaine en Afghanistan. Nous avons publié un article avec lequel nous avons dénoncé la désolidarisation. Et par la suite il s’est distingué de révéler des scoops que ces mêmes supports d’informations s’empressent de reproduire, des fois sans même citer leurs sources.

- L’ONU somme la justice britannique de respecter les droits de liberté à Julian Assange 24 décembre 2018

Il s’agit d’un envoi adressé certainement à un maximum de médias afin qu’ils évitent de propager ce qui relève des pires atteintes à la personne. Et Julian Assange est actuellement dans une vulnérabilité qui l’expose aux poursuites illégales, mais néanmoins bien diligentées pour le faire taire en l’emprisonnant. Alors que quotidiennement des plagiaires s’adonnent à de démesurés médis à son encontre.

Reuters a rapporté que WikiLeaks avait diffusé un courrier électronique exceptionnel. Destiné à la presse, il est intitulé "Assange & WikiLeaks". Il énumère 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire à propos d’Assange. La lettre préfigurait tout d’abord comme orientation de WikiLeaks. Elle est suivie de sa liste de revendications qui indiquent ce qui circule fréquemment dans les principaux médias occidentaux des grands titres.

Répondre à cet article