POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Gaza : cycle de crimes, les missions de Tsahal !



3 guerres en 6 ans : apogée de propagande et tueries d’enfants !


mercredi 6 août 2014
par Azouz Benhocine


La guerre médiatique qui a suivi et couvert les massacres de juillet et d’août 2014 à Ghaza n’est pas entrée en trêve. Des journalistes démissionnent aux Etats-Unis des gros médias qui les emploient en dénonçant la censure. En Espagne un tollé de journalistes, après celui d’une pléiade d’artistes, a carrément viré à l’incident diplomatique… Mais le sionisme galvanise les israéliens pour l’expansion colonialiste stratégique...

Voir en ligne : Notre dossier : Israël Palestine Gaza

A propos des JOURNALISTES espagnoles

A l’heure de la cessation du fracas des armes, les habitants de Ghaza découvrent, au fur et à mesure que passent les 72 heures de trêve que l’Egypte demande à prolonger de 24 heures (pour 120), les corps enfuis sous les décombres. A la première journée, la macabre comptabilité est passée de 1300 martyrs à presque 1900.

Au commencement, le fait des trois adolescents israéliens tués par leurs concitoyens qui a été collé au Hamas. Puisqu’il fallait redéployer le planning des traitements que commet l’Etat hébreu aux habitants de Gaza, ce triple crime fut un prétexte, à une agression habituelle, s’est avéré finalement un lamentable faux.

En moyenne, tous les deux ans une guerre est entreprise contre Gaza. Des assauts cycliques de Tsahal sont entrepris contre le conclave enclavé, pour la dévastation. À cette dernière sont exposés tous les pays voisins, comme fut le cas du Liban lors d’une guerre contre le Hizbollah, dont le coût des dégâts a dépassé 10 milliards…

De triste mémoire, voici ce qu’ont subi les palestiniens de ce ghetto encerclé et canonné, lors de ces dernières années, en 6 ans. A 3 reprises : fin 2008, lorsque Ehoud Olmert a autorisé l’opération « Plomb durci », en novembre 2012 avec la campagne « Pilier de Défense » et aujourd’hui Benjamin Netanyahou a lancé l’opération «  Barriere Protectrice ». Soit une campagne d’extermination tous les deux ans, alors qu’un blocus inhumain suppose un cloisonnement éternel pour que la famine…

Tsahal contre des terroristes : une Palestine trahie, un peuple en quête d’Etat !

Tsahal est accompagné non seulement de juristes ayant la certitude que la démarche juridique de « crimes de guerre » ne peut aboutir auprès du TPI/CP. Mais aussi de très lourds supports médiatiques aux mains des argentiers pour distiller la propagande de « victoires de la victime sur le terrorisme ».

Sur le plan diplomatique aussi, l’Etat hébreu est soutenu par des pays qui, selon leur propre classification, de considère des combattants, pour une décolonisation, en terroristes… La désignation, du Hamas dans la catégorie des organisations terroristes pour nombreux pays, est instituée selon même la même géostratégie qui va être dénoncée par des jugements…

Même si par les opérations précédentes (2008 et 2012), qui se sont abattues en malheurs sur Gaza, ont été faits autant de morts, c’étaient aussi les cas où ont été ciblés des écoles, des hôpitaux et des locaux d’ONG où se cachent des civils. Les mémoires se flétrissent sans laisser de traces. L’arme de guerre que sont devenus les réseaux sociaux du Web et les grands canaux des médias plafonnent en une censure scandaleuse…

Quand un humain de quelque part sur Terre ne peut exercer le droit de rester chez lui, sans se faire tuer, quel droit de plus cher peut-on supporter de perdre ? Le Hamas, mêlé à la population qui adhère à sa résistance comme les israéliens pour Tsahal, utilise des armes de technologie rudimentaires. Et sans hésiter, s’il aurait réussi à atteindre des civils côté israélien, il le ferait. Si ce n’est pas la technologie de « dôme de fer ».

Aussi la crédibilité dont sont dépourvus les islamistes dans le Monde, pour le non-respect des libertés ou bien sa différence douteuse du terrorisme de l’EIIL et d’Al-Qaïda, met à nue la nature et les possibilités du Hamas. Dans son intégralité la question palestinienne inclut le blocus de Gaza…

La mission militaire de Tsahal est presque terminée, quelques deux milliers de morts, c’est un bon résultats humain. Et un saccage à plusieurs milliards, les dégâts matériels sont la fatalité d’un conflit qui dure et revient à la case départ ! La paix juste et définitive...

Nos derniers sujets sur Ghaza...
-  « L’initiative algérienne » : AG extraordinaire de l’ONU convoquée ! Un coup de maître Bouteflika, ou de ce qui en reste ?
-  La gauche mondiale exige des sanctions internationales contre Israël... ... Et distinguent la Palestine du Hamas !
-  A Gaza, le mythe de la guerre a le culte des exactions. Propagande, faux sondages et manipulations des esprits...
-  Les 3 adolescents israéliens tués suite à un kidnapping ou un vol ?
-  La procédure pour crimes de guerre entamée pour Gaza
-  Désolidarisée de Gaza, la France secouée par des mensonges...
-  Gaza-2014 : l’escalade pour saper le processus de paix...

Répondre à cet article